X

À La Une

Ce qu'il fallait retenir de l'actu libanaise des 7 derniers jours

Rattrapage

Retour sur les principaux événements qui ont fait l'actualité libanaise des sept derniers jours.

A. I. | OLJ
03/12/2016

Samedi 26 novembre 2016


Des manifestants rassemblés le 26 novembre 2016 devant la plage de Ramlet el-Baïda, à Beyrouth, sont venus protester contre la construction d'un projet balnéaire. Photo Anne Ilcinkas

 

- Mobilisation : Des centaines de manifestants (environ 600 selon les organisateurs) se rassemblent au niveau de Ramlet el-Baïda, à Beyrouth, afin de protester contre la construction d'un projet balnéaire sur la plage publique.

- Hommage : À Hamra, la rue Raymonde Abou voit le jour au nom d'une grande dame. Célébrée pour ses pratiques innovantes à la tête du Collège Louise Wegmann de 1969 à 2001, l'éducatrice, âgée aujourd'hui de 82 ans, est le symbole de la coexistence entre les deux Beyrouth.

- Forum : Le forum Free Connected Minds, créé en 2012 par la May Chidiac Foundation en partenariat avec la Friedrich-Ebert-Stiftung, se tient à l'hôtel Phoenicia à Beyrouth, sous le parrainage du ministre des Télécoms, Boutros Harb.

- Disparition : Le père Peter-Hans Kolvenbach s.j., préposé général des jésuites de 1983 à 2008, décède à quelques jours de son 88e anniversaire, à Beyrouth où il vivait – à la résidence des jésuites, à Achrafieh – depuis qu'il avait quitté le gouvernement de la Compagnie de Jésus. Quelques jours plus tard, le Liban et la Compagnie de Jésus lui font des adieux solennels chaleureux, en l'église Notre-Dame de Jamhour.

- Diaspora : Une dizaine de jours avant de fêter ses 10 ans, France 24 remporte le prix Eutelsat de la meilleure chaîne de télévision par satellite dans la catégorie News face à 120 chaînes (diffusées par les satellites d'Eutelsat) issues de 37 pays différents. Le directeur de la chaîne, le franco-libanais Marc Saikali, qui a reçu le prix à Milan, répond aux questions de L'Orient-Le Jour.

 

 

Dimanche 


Saad Hariri saluant Samy Gemayel lors de l'ouverture du congrès du courant du Futur. Photo Sami Ayad

 

- Partis : Le Premier ministre désigné, Saad Hariri, est reconduit d'office à la tête du courant du Futur, lors des élections du nouveau bureau politique de son parti, organisées à l'issue du second congrès général du Futur, tenu samedi et dimanche au centre d'expositions Biel, à Beyrouth. Le lendemain, le secrétaire général du parti, Ahmad Hariri, annonce les recommandations du congrès. Celles-ci reprennent grosso modo les grandes lignes de la politique suivie par le courant du Futur, depuis sa fondation par l'ancien Premier ministre assassiné, Rafic Hariri.

- Diaspora : Bienvenue aux États-Unis, "terre de la francophonie libanaise". Du Nord au Sud, de l'Est à l'Ouest nord-américains, entre certains migrants libanais et la francophonie, c'est un lien qui perdure au-delà de la distance et de la géographie.

- Economie : La diaspora libanaise, un relais pour les entreprises françaises en Afrique ? Les réseaux des expatriés libanais peuvent être un atout pour des investissements français en perte de vitesse relative en Afrique subsaharienne.

 

Lundi


La photo du révolutionnaire cubain publiée dans le journal égyptien à côté de ce titre : « La famille libanaise de Castro » et transmise par Antoine Courban.

- Diaspora : Fidel Castro, l'ancien président cubain décédé vendredi dernier à plus de 90 ans, aurait-il eu des racines libanaises ? L'affaire n'a rien d'un canular, le leader révolutionnaire communiste de Cuba serait bien de mère libanaise.

- Gouvernement : La journée ne marque aucune avancée visible relative à la formation du gouvernement. L'entretien à Baabda entre le président de la République, Michel Aoun, et le Premier ministre désigné, Saad Hariri – le troisième depuis la désignation de ce dernier –, ne permet de faire aucune projection concrète des démarches envisagées pour lever les entraves persistantes.

- Affaire Sadr : Akram Azouri, l'avocat de Hannibal Kadhafi, arrêté depuis un an, renonce à défendre son client "tant que la justice est dysfonctionnelle". Le fils du dictateur libyen Mouammar Kadhafi, incarcéré depuis le 14 décembre 2014, est accusé d'avoir caché des informations sur la disparition, en 1978, de l'ancien président du Conseil supérieur chiite, l'imam Moussa Sadr.

- Drame : Marcio Bestene Koury, 44 ans, était le chef de l'équipe médicale de Chapecoense, et résidait à Chapeco, dans l'Etat de Santa Catarina au Brésil. Le médecin brésilien d'origine libanaise figure parmi les victimes du crash en Colombie de l'avion transportant 77 personnes, dont une équipe brésilienne de football, rapporté le site d'information brésilien Globo.

Conjoncture : Vers un retour durable de la confiance des Libanais dans l'économie ? Aux dires des observateurs, l'élection présidentielle a déjà provoqué une reprise de la confiance des agents. Mais ce regain doit encore être confirmé par les indicateurs et pérennisé par d'autres signaux.

- Loisirs : Aller chercher soi-même des poissons fossilisés à Haqel, faire un tour à cheval à Maad, ou encore découvrir l'église Notre-Dame de Smar Jbeil en ruine sont quelques-unes des multiples activités insoupçonnées réalisables dans les petits villages perchés à quelques kilomètres à l'est de Jbeil et Batroun. L'association Prodes, "Promotion et développement social", travaille depuis 2009 à la mise en valeur du potentiel touristique de cette région rurale.

- Concert : Des racines libanaises et des ailes argentines. Première ce soir des "Rendez-vous de la guitare" à l'église Saint-Sauveur. Avec comme invité de marque Juan Falú, un artiste majeur de la musique argentine.

 

 

Mardi

 

 

- Diaporama : À moins d'un mois de Noël, les préparatifs vont bon train. Le pays revêt petit à petit les couleurs de la fête. De Saïda au Koura, en passant par Beyrouth et Byblos, petit tour d'horizon, en images.

Législatives 2017 : Le retard gouvernemental entrave-t-il l'adoption d'une nouvelle loi électorale ? Alors que l'on s'attendait à une formation rapide du gouvernement de Saad Hariri, en raison des accords politiques conclus avant la tenue de la présidentielle entre plusieurs protagonistes, nombreuses sont les formations qui continuent à hausser les enchères, retardant ainsi la formation du nouveau cabinet. Or ce dernier a pour mission principale d'élaborer une nouvelle loi électorale.

Administration : Empreintes du temps, calvitie, chirurgie plastique... les autorités recommandent des cartes d'identité avec des photos récentes. L'obtention et le renouvellement des cartes d'identité est désormais rapide, assure-t-on par ailleurs au ministère de l'Intérieur.

- Crise des déchets : La crise des déchets itinérante, favorisée par le manque de vision et l'absence de solutions durables, vient de gagner Nabatiyé. La principale décharge de la région a été fermée sans alternative, et la seule usine de tri est débordée. Un air de déjà-vu ?

Gouvernement : On cherche à remettre la "troïka" au goût du jour, déplore Samir Geagea. Le chef des Forces libanaises affirme que derrière le retard dans la formation du gouvernement se cache une volonté de cibler l'accord entre son parti et le Courant patriotique libre afin de renouer avec la pratique de la "troïka", courante sous la tutelle syrienne, et avec laquelle le président de la Chambre était associé au pouvoir exécutif.

Développement : Le Liban, bon dernier de la classe arabe pour la mobilité sociale... Un rapport du Pnud met en lumière l'exclusion des jeunes des politiques menées dans les pays de la région.

Expositions : À l'Institut du monde arabe se tient actuellement la première exposition consacrée à l'œuvre d'Etel Adnan en France. Sans prétention mais foisonnant, le parcours rassemble habilement les différentes expérimentations plastiques de l'artiste.

- Conférence : Il leur a suffi d'une demi-heure seulement et de plusieurs dizaines de lignes de code pour pirater le compte mail privé créé à l'occasion. La démonstration d'experts lors du deuxième forum dédié à la lutte contre la cybercriminalité est convaincante et vise à sensibiliser les particuliers aux mesures à prendre face à certains actes de piratage.  

- Livre : Rue Clemenceau, chronique de la colline aux quatre vies... Jean-Paul Eyrard et George Krebs présentent leur ouvrage qui retrace l'histoire du site de l'École supérieure des affaires depuis 150 ans.

 

Mercredi


Hassan Ghandour est l'une des victimes du samedi noir.

 

Pour préserver l'espoir : "Je suis l'une des victimes du samedi noir." Pour que la cause des personnes disparues au Liban ne tombe pas dans l'oubli, l'ONG Act for the Disappeared a lancé le projet "Fus'hat amal". Dans ce cadre, nous publions une série de témoignages fictifs qu'auraient apportés des Libanais arrachés à leur milieu familial et social. Aujourd'hui, celui de Hassan Ghandour.

- Droits : "Nous sommes ici pour représenter des femmes qui ont été violées et obligées d'épouser leur violeur. Elles sont violées tout au long de leur vie après qu'elles aient été violées une première fois!", déclare une représentante de l'ONG Abaad devant le Parlement, alors que les députés décident de reporter le débat sur l'article permettant au violeur d'échapper à sa condamnation. 

- Conflit : La Syrie fait état de frappes israéliennes près de Damas, menées depuis l'espace aérien libanais. Le raid, écrit l'agence de presse officielle Sana citant une autre source militaire, visait à "détourner l'attention des succès de l'armée arabe syrienne".

- Sécurité : Le 8 Mars alimente des rumeurs sécuritaires creuses sur une réédition de la bataille de Ersal de 2013, cette fois à Chebaa, au Liban-Sud. Mais selon des informations de terrain, relayées à L'Orient-Le Jour par le général Khalil Hélou, analyste, la zone en question de Beit Jinn et ses environs "n'est le terrain d'aucune bataille à l'heure actuelle".

Exposition : La galerie Noah's Ark célèbre aujourd'hui ses vingt ans de présence arméno-libanaise dans une exposition phare au souk des bijoutiers. Joli écrin pour 50 peintres, avec un total de 78 tableaux, ainsi que cinq sculpteurs et dix de leurs œuvres choisies. Visite guidée.

- Édition : Guillaume de Sardes quitte Beyrouth pour mieux y revenir. La nouvelle maison d'édition Kaph, toujours aussi intéressée par la scène artistique du Moyen-Orient, propose un recueil de photos d'un artiste aussi discret que talentueux, aux multiples casquettes mais au goût toujours sûr.

Beyrouth Insight : Karen Klink, dans leur peau. Pour quelques heures, elle se met (presque) dans la peau de l'autre, effleurant du bout de son instrument de torture magique l'âme de sa victime consentante. Quand Karen Klink dessine des tableaux sur les corps, elle est dans son (autre) monde.

 

Jeudi

 

 

- Intempéries : Eclairs zébrant le ciel, grondements de tonnerre, pluie et même neige en altitude... Il a fallu attendre le dernier jour de novembre pour que l'hiver pointe, enfin, le bout de son nez au Liban. Malgré cela, la pluviométrie est toujours insuffisante au Liban pour 2016.

- Gouvernement : Un mois après l'élection du général Michel Aoun à la présidence de la République, et en dépit des accords politiques préalablement conclus entre les divers protagonistes, plusieurs obstacles entravent toujours la formation du nouveau cabinet sous la présidence du chef du courant du Futur, Saad Hariri.

- Fait divers : Un incendie se déclare dans un café de la terrasse du centre commercial ABC, à Dbayé. En attendant que le sinistre soit maîtrisé, le complexe est évacué. Finalement, l'incident fait plus de peur que de mal, et l'ABC rouvre ses portes quelques heures plus tard.

- Sécurité : Un immeuble qui risque de s'effondrer est évacué à Mousseitbé. Les fondements du bâtiment ne sont ni solides ni sûrs, selon la municipalité de Beyrouth.

- Événement : Soixante ans qu'il brandit la culture face à la sottise et à l'ignorance. Soixante ans qu'il regroupe, sous son chapiteau, les intellos de gauche et de droite, les Beyrouthins de l'Est et de l'Ouest, les amateurs d'ouvrages de cuisine et d'astrologie et ceux de poésie éthérée ou de brûlots engagés. Le Salon du livre arabe de Beyrouth ouvre ses portes au Biel. 

- Distinction : Samir Frangié, défenseur de la paix, est à l'honneur une fois de plus. L'ancien député reçoit e prix Hani-Fahs pour le dialogue et le pluralisme au campus de l'innovation et du sport de l'USJ, rue de Damas.

Festival Beirut Chants : En toute solennité, la virtuose "Messe de gloire" du compositeur italien ouvre ce soir, à la cathédrale Saint-Georges des maronites, le chapelet de concerts de Beirut Chants qui s'étendra jusqu'au 23 décembre au centre-ville.

- Commerce : Les échanges libano-égyptiens en quête d'une nouvelle dynamique... Si les deux pays souhaitent renforcer leurs relations commerciales, celles-ci font face à plusieurs obstacles conjoncturels et structurels.

 

 

Vendredi

 

 

- Hot(on)line : Le message est direct, résumé en un hashtag : #undress522. Une vidéo coup de poing de l'ONG Abaad contre l'article 522 du code pénal libanais qui permet à un violeur d'échapper à sa peine en... épousant la victime.

- Concert : Le "Grand Disparu" fait l'effet d'une bombe. Au Metro al-Madina, le groupe al-Rahel al-Kabir célèbre, en musique, le lancement de son premier album.

- Diplomatie : Le ministre allemand des Affaires étrangères, Frank-Walter Steinmeier, et son homologue turc, Mevlüt Çavuşoğlu, entament une visite au Liban, placée notamment sous le signe du conflit en Syrie et ses conséquences, notamment l'afflux de réfugiés syriens.

- Réfugiés : Face au spectacle quasi quotidien de drames humains liés aux migrants et aux déplacés suscitant des tensions sous-jacentes et une exploitation politique outrancière, un devoir s'impose, notamment aux journalistes : celui d'un mélange fait d'honnêteté, d'exactitude, de sobriété, d'humilité et de modestie. C'est un peu le message qu'a voulu donner un groupe de journalistes et d'experts en communication réunis dans le cadre d'un réseau international de collaboration formé par NetOne, la Cité nouvelle, un groupe d'édition italien, et le mouvement des Focolare.

- Interview : À l'occasion des trophées francophones du cinéma, dont TV5 Monde est partenaire, le directeur général de la chaîne Yves Bigot, de passage à Beyrouth, revient pour L'Orient-Le Jour sur ses deux passions : la musique et le football.

- Gouvernement : Comme les dernières ondes des cercles concentriques formés, sur la surface de l'eau, par les ricochets d'un projectile, les promesses de nouvelles initiatives à même de délier les nœuds au niveau de la formation du cabinet se font rares et diffuses. La situation.

- Interview : Par leur complexité et l'ampleur des fonds en jeu, les échanges de titres de dette cet été par la Banque du Liban avec le ministère des Finances puis le secteur bancaire ont alimenté de nombreux rapports, articles et spéculations. Dans un entretien exclusif avec L'OLJ, le gouverneur de la Banque du Liban (BDL), Riad Salamé, lève le voile sur certains détails de ces opérations.

Lire aussi à la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les signatures du jour

Un peu plus de Médéa AZOURI

Parce qu’il y a hommes et hommes...

Le Journal en PDF

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

X
Déjà abonné ? Identifiez-vous
Vous lisez 1 de vos 10 articles gratuits par mois.

Pour la défense de toutes les libertés.