X

Liban

À la recherche des racines libanaises de Fidel Castro

Liban-Cuba

La mère du leader cubain récemment décédé était libanaise, de la famille Rousse, originaire de Tripoli.

29/11/2016

Fidel Castro, l'ancien président cubain décédé vendredi dernier à plus de 90 ans, aurait-il eu des racines libanaises ?
L'affaire n'a rien d'un canular, le leader révolutionnaire communiste de Cuba serait bien de mère libanaise.
Au début du siècle dernier, en pleine époque mouvementée, une des vagues d'émigration du Liban a mené la jeune Lina Rousse et sa famille de leur Tripoli natale en territoire espagnol, puis vers Cuba. Engagée comme cuisinière dans la maison familiale de Castro père, elle finit par devenir sa seconde femme et lui donner Fidel, qui devait marquer l'histoire de son pays.

C'est cette « vieille histoire de famille » que nous raconte le Dr Antoine Courban, dont le grand-père était le cousin de Lina Rousse. « Une grande partie de notre famille avait effectivement émigré au début du siècle vers le territoire espagnol, puis vers l'Amérique latine et centrale, dont Cuba, explique-t-il. Notre famille la plus proche, mes oncles et mes tantes notamment, se trouvait en Argentine. Cette branche argentine a gardé le contact avec la branche de Cuba, contrairement à nous. Une de mes tantes a d'ailleurs fait le voyage pour visiter sa cousine Lina à La Havane, comme je devais l'apprendre plus tard. »

Cette parenté inattendue avec le président cubain de l'époque, la famille d'Antoine Courban devait l'apprendre de manière impromptue. « Des journalistes d'un magazine égyptien ont débarqué du Caire dans les années 50 pour interviewer ma grand-mère Anastasia, raconte-t-il. Ces journalistes ont révélé à ma famille qu'ils recherchaient les origines de la mère de Fidel Castro, qui était de la famille Rousse de Tripoli. Ma grand-mère s'est souvenue distinctement de Lina Rousse qui avait son âge, donc née à la fin du XIXe siècle. »

Le Dr Courban affirme que cette parenté libanaise ne fait pas de doute, même si dans les biographies de Fidel Castro, on précise souvent que sa mère était espagnole. « L'explication est simple, dit-il. À l'époque, on enregistrait les nouveaux arrivants selon leur lieu de provenance (la famille Rousse était passée en territoire espagnol) plutôt que leur lieu d'origine. Mais les preuves existent : outre les souvenirs de ma grand-mère et les liens entretenus par la branche argentine avec les cousins de Cuba, Fidel Castro a lui-même déclaré à une délégation libanaise du Parti communiste, présidée par Georges Haoui (ancien secrétaire général du Parti communiste libanais, assassiné en 2005), que sa mère était libanaise et originaire de Tripoli ! »

 

(Lire aussi : Fidel Castro, l'un des derniers géants du 20e siècle)

 

Aucun membre des branches libanaises de la famille n'a cependant essayé de se rapprocher de ces « cousins cubains », comme nous l'affirment autant Antoine Courban que l'ancien député Gabriel Murr, dont l'épouse Hoda est la cousine du premier et donc apparentée elle aussi à l'ancien président cubain. Selon Gabriel Murr, le fils de l'ancien président cubain, Fidelito, a néanmoins fait le voyage au Liban il y a sept ans, et a déjeuné avec son propre fils ainsi qu'avec l'un de ses cousins de la famille Rousse.

Quel regard l'homme d'affaires jette-t-il sur le révolutionnaire communiste ?
Gabriel Murr avoue avoir un avis assez mitigé sur le personnage. « D'un côté, je suis résolument anticommuniste, reconnaît-il. Mais d'un autre côté, je suis pour la révolte des peuples opprimés contre leurs oppresseurs. Ici, au Moyen-Orient, nous pouvons bien comprendre cela, étant nous-mêmes entourés de dictatures. En Syrie, ce sont non moins de trois dictatures alliées qui massacrent la population, notamment à Alep. Voilà pourquoi je ne peux qu'avoir un avis partagé sur le personnage, étant donné que je respecte la volonté de libération du peuple cubain de l'époque. »

Pour le Dr Courban, la question de la parenté avec Castro n'a jamais été plus qu'anecdotique dans sa vie comme celle de sa famille. Lui-même a d'ailleurs très peu de sympathie pour le personnage. « Je le vois comme un dictateur violent qui a réprimé les libertés dans son pays, affirme-t-il sans ambages. Il est vrai qu'avec le recul, certains le considèrent comme un révolutionnaire idéaliste, mais c'est un révolutionnaire qui a fait beaucoup de mal. »
Qui aurait dit que Fidel Castro avait des racines libanaises ? La légendaire communauté d'émigrés libanais dans le monde recèle encore bien des surprises.

 

 

Lire aussi

Quel avenir pour Cuba après la mort de Fidel Castro ?

Décès de Fidel Castro : Raul seul aux commandes

Fidel Castro, l'homme qui aimait trop les femmes

Stratège, séducteur ou ennemi : les six visages de Fidel Castro

Avec la mort de Castro, les Etats-Unis perdent leur dernier ennemi de la Guerre froide

Fidel Castro, dernière grande figure du communisme international

 

Diaporama

Fidel Castro, une vie hors du commun en images

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Tabet Karim

Bof. Pas de quoi être fier dans ce cas.

FAKHOURI

Je serais consterné s'il avait une goutte de sang libanais, après avoir obtenu l'indépendance de son pays très exploité par les USA, il avait l'occasion de développer son pays. Il s'est associé avec la Russie qui ne lui a fait aucun cadeau.
C'est un dictateur sanguinaire comme Staline, Hitler, Mussolini ... Il ressamble beaucoup à Bachar El Assad.
Pourquoi toutes ces louanges de beaucoup de pays à cet homme. ? Les cubains vont pouvoir vivre normalement comme des êtres humains sans craindre de se retrouver embastillés
c'est même indécent de louer cet homme

Bustros Mitri

A quand le test ADN?

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

LA FAMILLE C,EST BEIT ILROUSSE...

TYAN Georges

Les Libanais ont été partout dans le monde et l'ont colonisé.
La meilleure partie de Castro est sans doute son origine Libanaise.

AIGLEPERçANT

Une vraie fierté , dans la mesure où il ne faut pas oublier qu'à l'époque et toujours d'actualité mais avec moins de brutalité apparente , les usa avec leur cia était le pays qui assassinait tous les présidents sud américain qui n'étaient pas à leur goût.

On se rappelle de Allende le chilien tue sur leur ordre.

Je dirai donc que Castro a eu le mérite de résister à ces assassins , que son nom sera retenu plus que celui de tous les pdts us , et je dirai que je revendique l'appartenance de Castro au peuple du Liban, pays de résistance du nord au sud .

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

MAUDITE L,HEURE DE TOUS LES DESPOTES !

Yves Prevost

Amusant, mais pas un sujet de fierté!

c...

Un fait qui pourrait corroborer cette acception, même ã cuba la légende accrédite Castro du prénom de "faddoul" ã l origine.

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Entre la crise économique et financière et l’implantation des Palestiniens...

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants