Rechercher
Rechercher

À La Une - Liban

L'armée libanaise reprend la majorité du terrain aux jihadistes dans les jurds

"Nous n'avons jusqu'à ce jour aucune information sur les otages militaires, mais l'armée n'oublie à aucun moment cette question", a assuré le brigadier Ali Kanso.

Des militaires libanais à bord d'un véhicule blindé brandissent le drapeau du Liban, le 21 août 2017 dans le jurd de Ras Baalbeck. Photo AFP / STRINGER

L'armée libanaise a annoncé mardi après-midi avoir repris le contrôle de la quasi-totalité du terrain que les jihadistes du groupe Etat islamique (EI) contrôlaient dans les jurds (hauteurs) de Qaa et Ras Baalbeck. Cette avancée intervient après quatre jours d'intenses combats depuis le coup d'envoi, samedi, de l'opération "L'Aube des jurds", visant à déloger les jihadistes retranchés depuis plusieurs années sur les hauteurs des deux bourgades chrétiennes frontalières. En cours de matinée, l'institution militaire avait déploré la mort d'un soldat, le quatrième depuis le début des combats samedi.

"Nos unités contrôlent désormais les fronts dans les jurds jusqu'à la frontière libano-syrienne et ont détruit la totalité des positions terroristes. Nombre d'entre eux ont été tués, d'autres ont pris la fuite", a annoncé le responsable de la direction de l'orientation de l'armée, le brigadier Ali Kanso, lors d'une conférence de presse au siège du ministère de la Défense à Yarzé. Il a dit ne pas avoir d'informations précises sur le nombre de jihadistes tués. Vers 18h, l'institution a néanmoins annoncé avoir tué dix jihadistes lors d'affrontements directs ou suite à des bombardements terrestres et aériens, sans donner plus de précisions. En réponse à une question, le responsable militaire a affirmé que l'armée libanaise ne détient aucun prisonnier membre de l'EI.

"Une surface de 100 km², sur un total de 120 km², a été libérée dans les jurds. Il nous reste donc encore 20 km² à prendre", a ajouté le brigadier Kanso qui a refusé d'indiquer le temps qu'il faudrait pour achever l'opération. Sur son compte Twitter, l'armée a expliqué que 20 km² ont été repris aujourd'hui. "Cartes à l'appui, nous nous arrêterons à la frontière avec la Syrie", a-t-il précisé.

Le responsable militaire a par ailleurs évoqué les neuf militaires otages de l'EI depuis août 2014. "Nous n'avons jusqu'à ce jour aucune information sur eux, mais l'armée n'oublie à aucun moment cette question, car elle est centrale pour l'institution. Voilà notre principale préoccupation", a-t-il assuré.

 

L'armée libanaise avait lancé ce matin la troisième et dernière phase de sa bataille contre les jihadistes.

 

Vers 11h40, mardi, l'institution militaire a annoncé avoir repris le secteur de Ras el-Kaf, le sécurisant environ une heure plus tard.

 

Vers 15h30, l'armée a repris le contrôle des hauteurs de Ras Dalil el-Damana, Oueichel, et Kourani Chaabat el-Oueichel, de même que les secteurs de Chaabat el-Kaf et Marah Safa el-Kaf".

 

Plusieurs militaires blessés dans ces combats ont été transportés par hélicoptère dans des hôpitaux à Beyrouth, indique l'Agence nationale d'information (Ani, officielle), ajoutant que les ambulances de la Croix-Rouge en ont transporté d'autres dans des hôpitaux près de la zone de combats.

Depuis le début de l'opération, quatre soldats ont été tués et une dizaines ont été blessés.

Le dernier à être tombé est le caporal Abbas Kamal Jaafar, 34 ans, originaire de Tyr, au Liban-Sud. Il a été tué lors de l'explosion d'une charge que les artificiers tentaient de désamorcer dans le secteur de Wadi Khechen, dans le jurd voisin de Ersal. Quatre de ses camarades ont également été blessés. L'inhumation aura lieu mercredi à 15h.

 

Il y a quelques jours, la troupe s'était déployée de manière intensive dans certains secteurs du jurd de Ersal, suite au retrait des derniers combattants jihadistes du groupuscule Brigades Ahl el-Cham qui étaient présents dans la région. Les zones dans lesquelles l'armée se trouve désormais avaient été libérées par les combattants du Hezbollah lors de la bataille contre les jihadistes de Fateh el-Cham (ex-Front al-Nosra), fin juillet.

 

Diaporama
"L'aube des jurds", la bataille de l'armée libanaise contre l'EI, en images

 

Lire aussi

L'armée récupère les deux tiers du territoire occupé par l'EI

Un double jeu du Hezbollah ?

La lourde attente des familles des militaires otages de Daech

« Pas de lien entre Aïn el-Héloué et la bataille du jurd »


L'armée libanaise a annoncé mardi après-midi avoir repris le contrôle de la quasi-totalité du terrain que les jihadistes du groupe Etat islamique (EI) contrôlaient dans les jurds (hauteurs) de Qaa et Ras Baalbeck. Cette avancée intervient après quatre jours d'intenses combats depuis le coup d'envoi, samedi, de l'opération "L'Aube des jurds", visant à déloger les jihadistes...

commentaires (6)

Etat-Armée-Société civile for ever.

Christine KHALIL

19 h 45, le 22 août 2017

Tous les commentaires

Commentaires (6)

  • Etat-Armée-Société civile for ever.

    Christine KHALIL

    19 h 45, le 22 août 2017

  • Cest beau de voir l'armée libanaise plus forte que jamais , grâce au travail des résistants libanais.

    FRIK-A-FRAK

    18 h 57, le 22 août 2017

  • Bonne chance pour l'armée libanaise notre unique planche de salut face à ces terrorists vendus au Diable .

    Antoine Sabbagha

    12 h 59, le 22 août 2017

  • L,ETAT, L,ARMEE ET LE PEUPLE LE TRYPTIQUE QUI VAINCRA LES TARES DE TOUTE FORME !

    MON CLAIR MOT A GEAGEA CENSURE

    11 h 05, le 22 août 2017

  • Toute la gloire au quatrième soldat, Abbas Kamal Jaafar, mort hier au Champ d'Honneur sur le champ de bataille de la Patrie reconnaissante.

    Un Libanais

    10 h 59, le 22 août 2017

  • COOPÉRATION VERTUEUSE ARMÉE PEUPLE RÉSISTANCE. LA CONCURRENCE STIMULANTE.

    FRIK-A-FRAK

    10 h 42, le 22 août 2017

Retour en haut