Rechercher
Rechercher

À nos lecteurs - A nos lecteurs

La charte éditoriale du groupe L’Orient-Le Jour

Le groupe L’Orient-Le Jour et ses publications, L’Orient-Le Jour et L’Orient Today, bénéficient d’une indépendance et d’une liberté qui font sa fierté et sa singularité. Ces valeurs sont le legs d’une histoire presque centenaire faite de combats et d’engagement pour les préserver. Afin de les garantir, notre travail d’information est basé sur des valeurs humaines et morales, des principes et standards éditoriaux, ainsi que sur une gouvernance spécifique. Par cette charte, nous tentons de fixer le cadre qui nous permet de garantir leur application au quotidien.

Valeurs du groupe L’Orient-Le Jour

Notre travail journalistique se définit avant tout par la défense de valeurs humanistes que nous citons ici :

- Défense des libertés, et avant tout de la liberté d’expression.

- Défense des droits de l’homme en général, de la femme et des minorités en particulier.

- Défense de la diversité culturelle et religieuse, une richesse fondamentale au Liban ainsi qu’au Moyen-Orient.

- Défense de l’État de droit contre tous les abus, d’où qu’ils viennent. Et dans ce cadre, défense des textes écrits (Constitution, lois…) et du bon fonctionnement des institutions face aux blocages et aux tentatives d’affaiblissement.

- Défense de l’indépendance et de la souveraineté du Liban contre les allégeances supranationales et les politiques identitaires qui minent l’État libanais et l’entité libanaise.

- Défense des principes d’ouverture, de tolérance et de vivre-ensemble contre les politiques sectaires et confessionnelles étriquées. Cet engagement vaut aussi bien pour le Liban que pour le Moyen-Orient, où ils sont rudement mis à l’épreuve.

- Promotion de la francophonie, partie intégrante de la culture libanaise, au Liban et à travers le monde ; sans exclure nullement les autres langues, dont l’arabe et l’anglais.

- Renforcement des liens avec la diaspora et de l’engagement des émigrés libanais dans le développement du pays.

- Défense de la transparence, du droit à l’information et du principe de redevabilité (ou « reddition des comptes ») de toute personne assumant des responsabilités publiques, dans une optique de bonne gouvernance et face à l’impunité qui sévit au Liban.

- Promotion du développement durable et donc d’un modèle économique et social créateur de richesses, équitable et soucieux de l’environnement.

Indépendance interne de la rédaction

- Les valeurs qui guident la ligne éditoriale des publications du groupe L’Orient-Le Jour sont définies par le conseil d’administration, avec la participation de la direction et de la rédaction en chef. Ces valeurs, inscrites ci-dessus dans la charte, servent de pierre angulaire à la mission du groupe

- La rédaction en chef s’engage à suivre ces valeurs dans la définition de la ligne éditoriale

- Cela dit, elle jouit d’une entière indépendance concernant le pilotage de la ligne éditoriale et de la production au quotidien vis-à-vis du conseil d’administration, de la direction, de l’actionnariat et de la publicité qui, en tout état de cause, ne peuvent pas revoir ni censurer la production avant publication.

Refus du financement politique et quête d’indépendance financière

- Qui dit indépendance d’un journal dit d’abord indépendance financière. L’OLJ et ses publications sœurs appartiennent à un groupe dont les actionnaires sont conscients de la nécessité de maintenir une digue incarnant leur refus de tout financement à caractère politique. Ce refus est partagé par la direction ainsi que les rédactions du groupe.

- En dehors de l’autofinancement, seules les aides techniques et/ou financières désintéressées, dans le cadre de la coopération publique, notamment étrangère, peuvent être acceptées, à condition qu’elles ne soient en aucun cas conditionnées par des exigences éditoriales.

- L’indépendance financière implique aussi que la survie du groupe ne dépende pas uniquement des actionnaires. L’équilibre financier doit donc être un objectif-clé des stratégies mises en place, aux niveaux économique, éditorial et technique.

Standards et principes éditoriaux

- Chercher en permanence à améliorer la qualité de notre contenu rédactionnel, et ce à travers une lecture critique de notre propre production au quotidien et un niveau d’exigence élevé.

- Privilégier la qualité, y compris parfois aux dépens de la quantité.

- Instaurer une séparation aussi nette que possible entre les articles d’information (desk, synthèses, éclairages, décryptages, interviews, reportages et analyses) et les papiers d’opinion (éditoriaux, commentaires, points de vue, billets, etc.).

- L’OLJ est un journal engagé (indépendance ne veut pas dire neutralité). Il est normal que le journal défende des valeurs et un engagement, notamment à travers les formats d’opinion, sans que cela porte atteinte à l’objectivité et au recul nécessaires dans l’information.

- Instaurer une séparation extrêmement claire, pour le lecteur, entre le contenu éditorial et le contenu à caractère publirédactionnel, sponsorisé ou produit en partenariat avec un annonceur (cf. paragraphe Marketing & publicité ci-dessous).

- Dans le cadre du travail journalistique, les règles suivantes sont primordiales :

● L’information doit être la plus honnête, la plus objective et la plus complète possible. Pour cela, il faut toujours donner la parole à toutes les parties concernées, vérifier les faits, croiser les sources et utiliser les guillemets de manière à prendre constamment du recul par rapport à ce qui est dit par les uns ou par les autres. Un effort particulier est nécessaire pour clarifier le rôle des sources anonymes. Une source anonyme ne peut pas être utilisée pour donner un point de vue, formuler un jugement de valeur ou, pire encore, lancer des accusations non recoupées. Une source ne peut que rapporter des informations, fournir une version, préciser des détails…

● La confrontation de sources multiples est la base du métier. Un article ne peut pas être compilé à partir d’un simple dossier de presse, de recherches internet ou de sources non identifiées. L’utilisation d’études ou de sondages impose d’en signaler la provenance et la méthode de travail.

● La recherche d’éléments contradictoires est fondamentale dans le cadre d’une enquête. Le journaliste doit être en mesure de démontrer qu’il a tenté d’obtenir plusieurs points de vue en gardant idéalement une trace écrite. Toute personne mise en cause dans un article doit être contactée avant publication.

● La relecture des articles par les interlocuteurs est strictement interdite. Seuls les citations et les entretiens peuvent être relus si l’interlocuteur l’exige en amont. Dans cette hypothèse, il s’en tiendra à la forme ou à l’apport de précisions susceptibles d’enrichir son propos. Il ne peut en aucun cas revenir sur le fond, gommer ses réponses ou les réorienter. Si tel est son choix, la rédaction se réserve le droit de ne pas publier l’entretien.

● Droit de réponse :

* Toute personne physique ou morale dispose, conformément aux lois en vigueur, d’un « droit de réponse », publiable dans les colonnes et/ou sur le site de l’un des titres ou de plusieurs du groupe L’Orient-Le Jour, si elle estime avoir été mise en cause de manière injuste dans un article publié par ce ou ces titre(s).

* Le groupe L’Orient-Le Jour se réserve le droit de répondre au « droit de réponse », et de manière attachée, s’il estime, à son tour, que celui-ci comporte des affirmations injustes, erronées ou imprécises.

* La mention « droit de réponse » n’est utilisable que lorsque les contenus des articles ou des passages contestés sont exclusifs au(x) titre(s) du groupe L’Orient-Le Jour et comportent un certain degré de gravité. Dans tous les autres cas, notamment lorsqu’il s’agit : 1- d’informations incorrectes ou imprécises sans gravité; 2- d’informations ou d’allégations contestées qui ne sont que reprises par un ou plusieurs titres du groupe L’Orient-Le Jour à partir d’autres sources médiatiques, quelle qu’en soit la gravité ;

dans ces cas-là, le ou les titres concernés du groupe L’Orient-Le Jour décident, en concertation ou non avec la partie concernée, de l’opportunité de publier un texte sous l’appellation d’« erratum », de « précisions », de « démenti » ou de « mise au point », selon les cas.

Ligne éditoriale et débat d’idées

- Si la rédaction en chef décide des orientations au quotidien, toutes les sensibilités sont respectées au sein de la rédaction, et le débat d’idées y est encouragé. La pensée unique serait en contradiction totale avec les principes précités.

- Diversifier les sources est un moyen essentiel d’assurer une variété de points de vue au sein du journal, y compris dans les articles d’information.

Déontologie journalistique et conflit d’intérêts

- Un journaliste doit s’interdire d’utiliser sa fonction pour traiter d’un sujet pour lequel il a un intérêt personnel ou financier, ou toute autre forme d’intérêt

- Un journaliste qui exerce une autre activité professionnelle doit prévenir sa hiérarchie, qui jugera de la nécessité de le réaffecter pour prévenir tout conflit d’intérêts ou risque de connivence.

Responsabilité juridique

- La rédaction en chef, avec les « directeurs responsables », est responsable de la production éditoriale devant la loi. Elle devra donc s’assurer, en permanence, de sa conformité aux lois libanaises en général, et en matière de droit de la presse et des imprimés en particulier, notamment pour tout ce qui concerne la diffamation. Cela concerne bien entendu tout ce qui est produit sur les supports numériques, en plus du papier.

Marketing & publicité

- Éthique publicitaire :

● Les mêmes principes et valeurs appliqués à la rédaction gouvernent également nos choix commerciaux (positionnement et communication, partenariats, publicité, événementiel).

● La direction, sur avis du marketing, se réserve le droit de refuser un engagement commercial qui n’est pas conforme aux valeurs précitées.

- Indépendance de la rédaction par rapport aux annonceurs, à la régie publicitaire et au marketing ; séparation de l’éditorial et du publicitaire.

● Si la collaboration entre la rédaction, le marketing et la régie est recommandée dans le travail publirédactionnel et le développement des abonnements, l’indépendance de la rédaction est essentielle en ce qui concerne la production éditoriale. Les impératifs publicitaires ne peuvent pas influencer les choix éditoriaux des différents titres du groupe.

● L’espace rédactionnel et l’espace publicitaire ou promotionnel doivent se distinguer, et sans aucune ambiguïté, sur tous les supports du groupe (journal papier, plateformes numériques, ou suppléments et spéciaux). Tout article résultant d’un partenariat doit le mentionner de façon explicite et visible, la mise en page de la publicité ou des publirédactionnels ne doit pas prêter à confusion avec le contenu rédactionnel.

Signataires :

- Le conseil d’administration ;

- Le comité de direction, incluant la direction et la rédaction en chef.

Amendements à la charte

- Cette charte peut être amendée après l’accord du conseil d’administration et du comité de direction.


Le groupe L’Orient-Le Jour et ses publications, L’Orient-Le Jour et L’Orient Today, bénéficient d’une indépendance et d’une liberté qui font sa fierté et sa singularité. Ces valeurs sont le legs d’une histoire presque centenaire faite de combats et d’engagement pour les préserver. Afin de les garantir, notre travail d’information est basé sur des valeurs humaines et...

commentaires (8)

Je suis d’accord avec Les commentaires de Sissi et Choqué par Censure OLJ. Parfois vous êtes ou plutôt certains de vos journalistes sont disons le de connivence avec des organisations supranationales. J’espère que je ne vais être censuré cette fois !

Jacques d

11 h 08, le 15 février 2022

Tous les commentaires

Commentaires (8)

  • Je suis d’accord avec Les commentaires de Sissi et Choqué par Censure OLJ. Parfois vous êtes ou plutôt certains de vos journalistes sont disons le de connivence avec des organisations supranationales. J’espère que je ne vais être censuré cette fois !

    Jacques d

    11 h 08, le 15 février 2022

  • Et si pour compléter cette transparence vous completiez votre déclaration par la publication des noms de votre CA ?

    Tamimtamim

    08 h 43, le 15 février 2022

  • Très bien, j'encourage la rédaction à poursuivre dans l'indépendance et dans la défense de belles valeurs. C'est très beau, très touchant

    Georges Olivier

    20 h 38, le 14 février 2022

  • A vous lire, défendant la liberté d’expression, on est à deux doigts de vous croire si les exemples de censures récurrents qui sont appliqués sur les commentaires de vos abonnés ne prouvent pas le contraire de vos affirmations et qui viennent entacher votre réputation de journal libre aussitôt que nous dénonçons l’apologie et les propagandes incessantes, encensant les ennemis de notre république. J’ai cessé de commenter vos articles suite à une avalanche de censures sur la plupart des articles contraire à notre conception d’un journalisme libre mais plutôt coloré et lâche aussitôt qu’il s’agit des pourris qui détiennent le pouvoir et leurs porte-paroles vendus qui n’ont de cesse de nous provoquer avec leurs propagandes mensongères des vendus sur leurs actions de défendre le pays alors que tout le monde sait qu’ils ne sont que les fossoyeurs et les ennemis jurés de notre république. Il est regrettable que vous preniez position pour les soutenir aux dépens des abonnés qui n’ont de cesse de vous reprocher votre laxisme quant aux contenus de leurs articles bons à être publiés dans leur torchons vendus et non dans un journal respectable qui se veut libre et patriotique.

    Sissi zayyat

    11 h 40, le 14 février 2022

  • MILLE MERCI POUR CES CLARIFICATIONS ET FELICITATION POUR CETTE CHARTEHONORABLE. SEUL POINT A COMMENTER C,EST LE RESPECT DE LA LIBRE EXPRESSION DE VOS ABONNES TANT QU,IL N,Y A PAS DES INSULTES PERSONNELLES ET DES MOTS NAUSEABONDS. PRIERE Y PRENDRE NOTE.

    L,AUTHENTIQUE LIBRE EXPRESSION.

    11 h 17, le 14 février 2022

  • Felicitations, votre charte est honorable, vous prônez la Laïcité sans toutefois la nommer. Ce terme ou sa définition serait elle un tabou ? Mais bravo pour l'avoir publiée. Michel ROBERT.

    ROBERT Michel

    07 h 52, le 14 février 2022

  • Quelles belles phrases. J’en conclus que tout article ou commentaire contraire à la souveraineté et à l’indépendance du Liban ne seront pas publiés dans l’OLJ. Comme, par exemple, faire l’apologie d’une organisation qui a prêté allégeance à un pays étranger de façon claire et nette, ne sera plus autorisé.

    Liberté de penser et d’écrire

    04 h 26, le 14 février 2022

  • La vraie liberté est dans le Christ. Et seul le Christ est Vérité. Les déontologies, et autres "valeurs" d'un moment, ne sont que des prostituées qui s'offrent aux plus offrant du moment. De quoi parle-t-on lorsque l'on parle de "richesses culturelles" ? De communautarismes, de promotion des hérésies spirituelles et matérialistes sous couvert de "tolérance" sans oser aller jusqu'au bout dans la recherche de la vérité; allez-vous oser aborder et dénoncer ces multiples sourates anti chrétiennes par exemple, qui justifient les islamistes et les malheurs des Chrétiens d'Orient ? De quelles minorités parlez vous ? Des minorités sexuelles qui confondent leurs orientations et déviances sexuelles comme identitaire ? Où bien des Chrétiens devenus minortaires chez eux, ce que l'on appelle le grand remplacement ? A quoi bon toute cette loghorrée dont il ne restera rien, sinon à masquer, finalement toute cette vérité dont nous avons tant besoin pour notre corps et notre âme ?

    Zahar Nicolas

    00 h 45, le 14 février 2022

Retour en haut