Rechercher
Rechercher

À La Une - Diplomatie

Macron contacte Aoun et insiste sur le besoin de réformes au Liban

"M. Aoun a remercié M. Macron pour l’intérêt qu’il manifeste à l’égard du Liban", indique la présidence libanaise. 

Poignée de main entre le président libanais, Michel Aoun (g), et son homologue français, Emmanuel Macron, le 25 septembre 2017 à Paris. Photo d'archives AFP

Emmanuel Macron a exprimé samedi son "souhait de mesures de réforme qui répondent aux aspirations exprimées par les libanais" en colère contre leurs élites politiques, lors d'un entretien téléphonique avec son homologue libanais Michel Aoun.

Le chef de l'Etat français "a transmis un message de soutien au Liban, et souligné son attachement à la sécurité, l'unité, la stabilité du Liban. Le président de la République a également dit son souhait de mesures de réformes qui répondent aux aspirations exprimées par les Libanais", a indiqué l'Elysée.

"M. Aoun a remercié M. Macron pour l’intérêt qu’il manifeste à l’égard du Liban. Le chef de l’Etat libanais lui a affirmé que des efforts sont en cours pour faire face à la situation actuelle de manière à assurer l’intérêt des Libanais et relancer l’essor économique", a rapporté de son côté la présidence libanaise sur son compte twitter.

Jeudi, le Quai d'Orsay avait déjà exhorté le nouveau Premier ministre libanais Hassane Diab à prendre "les mesures d'urgence à même de rétablir la confiance" au Liban.


(Lire aussi : "Pas de confiance" au cabinet Diab : de nouvelles marches convergent vers le Parlement)


Après plusieurs semaines de crise politique, le pays s'est finalement doté mardi d'un nouveau gouvernement qui a la lourde tâche de relancer une économie en chute libre et de convaincre des manifestants hostiles à la classe politique. Mais pour les manifestants mobilisés depuis le 17 octobre, les nouveaux ministres sont des personnalités affiliées à cette classe politique qu'ils accusent de corruption et d'incompétence. Des heurts avec la police antiémeutes ont fait 22 blessés mercredi à Beyrouth.

Le gouvernement a été formé par un seul camp politique, celui du Hezbollah et de ses alliés, majoritaires au Parlement, dont la formation Amal et le Courant patriotique libre fondé par le président Michel Aoun.

Au cours d'une réunion en décembre à Paris, les principaux soutiens internationaux du Liban ont lié toute aide financière à ce pays à la mise en place d'un gouvernement "efficace et crédible", qui engage rapidement des réformes "d'urgence".


Lire aussi

Sabre au clair, l'édito de Issa GORAIEB

Collabos ou résistants ? Le billet de Médéa Azouri

Quelles orientations pour la contestation après cent jours d’existence ?

Les nouveaux ministres s’engagent à lutter contre la corruption

Murs, portiques ou barbelés : le Parlement se barricade

Diab opposera-t-il son « réalisme » aux exigences internationales ?

Pour Washington, le gouvernement Diab est "formé et soutenu par le Hezbollah"

Le "poing de la révolution" brûlé à Nabatiyé quelques heures après son installation


Emmanuel Macron a exprimé samedi son "souhait de mesures de réforme qui répondent aux aspirations exprimées par les libanais" en colère contre leurs élites politiques, lors d'un entretien téléphonique avec son homologue libanais Michel Aoun.Le chef de l'Etat français "a transmis un message de soutien au Liban, et souligné son attachement à la sécurité, l'unité, la stabilité du...

commentaires (2)

SANS REFORMES D,URGENCE LE PAYS S,EFFONDRERA SUR LA TETE DE TOUT LE MONDE ET PRINCIPALEMENT SUR CELLES DES CLASSES MOYENNE ET PAUVRE DU PEUPLE LIBANAIS QUI PERDRONT JUSQU,AU DERNIER SOU LEURS ECONOMIES DANS LES BANQUES. DONNEZ UNE CHANCE A L,EQUIPE DIAB, FORMEZ UN COMITE DE SUIVI POUR SUIVRE LES ACTIONS DU GOUVERNEMENT, LE CONTROLER ET INTERVENIR LE CAS ECHEANT. SINON NE PLEUREZ PAS SUR VOS ECONOMIES QUI SERONT PERDUES JUSQU,AU DERNIER SOU. IL EST URGENT DE DECIDER POUR SAUVER CE QUI PEUT PEUT-ETRE ENCORE L,ETRE !

CENSURE CRIMINELLE. NI ABONNEMENT NI SOUTIEN.

16 h 59, le 25 janvier 2020

Tous les commentaires

Commentaires (2)

  • SANS REFORMES D,URGENCE LE PAYS S,EFFONDRERA SUR LA TETE DE TOUT LE MONDE ET PRINCIPALEMENT SUR CELLES DES CLASSES MOYENNE ET PAUVRE DU PEUPLE LIBANAIS QUI PERDRONT JUSQU,AU DERNIER SOU LEURS ECONOMIES DANS LES BANQUES. DONNEZ UNE CHANCE A L,EQUIPE DIAB, FORMEZ UN COMITE DE SUIVI POUR SUIVRE LES ACTIONS DU GOUVERNEMENT, LE CONTROLER ET INTERVENIR LE CAS ECHEANT. SINON NE PLEUREZ PAS SUR VOS ECONOMIES QUI SERONT PERDUES JUSQU,AU DERNIER SOU. IL EST URGENT DE DECIDER POUR SAUVER CE QUI PEUT PEUT-ETRE ENCORE L,ETRE !

    CENSURE CRIMINELLE. NI ABONNEMENT NI SOUTIEN.

    16 h 59, le 25 janvier 2020

  • S'adresser à une statue aurait le même résultat = Z E R O ! Irène Saïd

    Irene Said

    16 h 10, le 25 janvier 2020

Retour en haut