Rechercher
Rechercher

À La Une - Rattrapage

Ce qu'il fallait retenir de l'actu libanaise des 7 derniers jours

Retour sur les principaux événements qui ont fait l'actualité libanaise des sept derniers jours.

Déploiement massif de l'armée libanaise dans le village de Qaa, dans la Békaa, cible le 27 juin 2016 de huit attaques kamikazes en 24 heures. REUTERS/Hassan Abdallah

Samedi 25 juin 2016


Une maquette informatique de la nouvelle capitale du Liban avec son cosmodrome, ses éoliennes géantes et son système inédit de traitement des déchets.

 

- Crise : Même si certains irréductibles optimistes continuent à évoquer une possibilité de déblocage politique au cours des prochains mois, la tension est en train de monter dans la région. Les arènes de confrontation entre Téhéran et Riyad augmentent au lieu de se réduire. À la Syrie et au Yémen (et un peu en Irak et au Liban), il faut désormais ajouter le royaume de Bahreïn, où les dirigeants ont décidé de frapper de façon radicale une opposition qui dure depuis plus de cinq ans, pacifiquement sans s'essouffler. Décryptage.

 

- Agriculture  : Las de devoir composer avec des retards dans le versement de leurs subventions, les producteurs de blé au Liban ont décidé de faire pression sur l'Etat libanais. "L'ultimatum lancé au gouvernement par les cultivateurs de blé il y a 3 semaines se termine aujourd'hui", rappelle Ibrahim Tahchichi, le président de la Fédération des syndicats d'agriculteurs de la Békaa, qui représente 90 % des cultivateurs de blé au Liban.

 

- Une nouvelle capitale? : Dernier acte d'"Œuvres sur papier" -un projet au cours duquel douze artistes contemporains libanais sont intervenus dans quatre journaux de la presse quotidienne, dont L'Orient-Le Jour- avec l'intervention d'Ilaria Lupo. Une oeuvre, art ou canular, en forme d'article sur un plan pour le développement d'une nouvelle capitale pour le Liban. Le décryptage ici.

 

- Guerre en Syrie : Les corps de trois combattants du Hezbollah, tués à Alep, ont été remis au parti chiite.
Le Hezbollah a communiqué l'identité de ces trois combattants : il s'agit de Ramzi Moghniyé, de Tayr Debba (caza de Tyr), Waël Youssef (Bazouriyé, Tyr) et Mohammad Hamzé (Charqiyé, caza de Bint Jbeil).

 

Dimanche 26 juin 2016


Le ministre des Affaires étrangères et chef du Courant patriotique libre, Gebran Bassil. Photo d'archives

 

- Crise : Le ministre des Affaires étrangères et chef du Courant patriotique libre, Gebran Bassil, définit ce qu'il qualifie de "lignes rouges" de la politique à suivre sur le plan local à l'égard des réfugiés syriens et annonce les mesures que se propose de prendre sa formation dans certaines municipalités du pays. L'ancien ministre Ziyad Baroud et l'expert Ziyad Sayegh réagissent pour L'OLJ aux "lignes rouges" édictées par le ministre des AE.

 

- Discours : Le chef du courant du Futur, le député et ancien Premier ministre Saad Hariri, lance une attaque frontale contre le Hezbollah, l'Iran et le régime Assad. "Certains dans ce pays ont décidé de lier notre sort à celui de Bachar el-Assad. Ils ont imposé le vide présidentiel, institutionnel et socio-économique au pays, en attendant ce qui adviendra en Syrie", lance M. Hariri au cours d'un iftar à Bebnine, dans le Akkar. "À ceux-là je veux dire : Oui, Assad va tomber... inéluctablement, demain, après-demain ou dans un an".

 

- Campagne : Avez-vous perdu un membre de votre famille dans votre fuite précipitée du conflit en Syrie ou en Irak ? Rendez-vous sur le site web www.Tracetheface.org ou sur la page Facebook "Tracetheface.org for migrants in Europe". C'est à travers cet outil diffusé sur les réseaux sociaux en quatre langues (arabe, anglais, français, espagnol) que le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) se mobilise à la recherche des migrants portés disparus.

 

- Nomination : Le metteur en scène franco-libanais Pierre Audi (58 ans) sera le prochain directeur général du Festival international d'art lyrique d'Aix-en-Provence.

 

Lundi 27 juin 2016


Série d'attentats terroristes à Qaa. Hassan Abdallah/Reuters

 

- Sécurité : Cauchemar à Qaa. Aux premières heures de l'aube, quatre kamikazes se font exploser dans cette localité à majorité chrétienne frontalière de la Syrie. 18 heures plus tard, le cauchemar recommence, avec quatre autres kamikazes. Bilan de cette sombre journée : 5 civils tués.

A travers L'OLJ, les habitants de Qaa implorent l'État de se pencher sur le sort de ce village en deuil et submergé par les réfugiés syriens. "Si les chrétiens de Qaa s'en vont, le Liban-message cessera d'exister", avertit le père Elian Nasrallah, un habitant du village

Les images des attaques ici.

 

- Espaces publics : Suite à la polémique qui a éclaté après la démolition d'un escalier et de petits kiosques sur des terrains accolés à la plage de Ramlet el-Baïda, le mohafez de Beyrouth Ziad Chbib notifie les différentes autorités compétentes de "l'arrêt de tous les travaux" sur les différents terrains accolés à la plage.

 

- Sécurité sanitaire des aliments : Offre-Joie appelle le gouvernement à former, avant le 15 juillet prochain, la Commission libanaise pour la sûreté alimentaire (un organisme indépendant rattaché au Conseil des ministres et chargé de contrôler tout ce qui touche de près ou de loin à l'alimentation, NDLR). Quelques jours plus tôt, un adolescent était mort des suites d'une intoxication alimentaire, au Akkar.

 

- Liban - Brexit : Quelles seront les conséquences économiques du Brexit sur le Liban. Pour les observateurs interrogés par L'OLJ, les conséquences à court terme du référendum du 24 juin devraient très légèrement influer sur les revenus des banques et des ménages.

 

- Immobilier : Les actionnaires de Solidere réunis en assemblée générale ordinaire annoncent la distribution de 35 millions de dollars de dividendes à leurs actionnaires pour l'exercice 2015.

 

- Evénement : Coup d'envoi de la Biennale de Paris... délocalisée, jusqu'au 3 juillet, à Beyrouth. Et rencontre avec Alexandre Gurita, son directeur et "réinventeur". Lequel explique à L'OLJ les fondements de cette manifestation renouvelée, consacrée désormais à l'art "invisuel".

 

Mardi 28 juin 2016


Maher Kassir avait 15 ans le jour où il a disparu.

 

- Pour préserver l'espoir : Pour que la cause des personnes disparues au Liban ne tombe pas dans l'oubli, l'ONG Act for the Disappeared a lancé le projet "Fus'hat amal". Dans ce cadre, nous publions une série de témoignages fictifs qu'auraient apportés des Libanais arrachés à leur milieu familial et social. Aujourd'hui le "témoignage" de Maher Kassir.

 

- Scène : En résidence au Liban, les comédiens Cléa Petrolesi et Raymond Hosny, accompagnés du réalisateur Stéphane Olivié Bisson, ont concocté un spectacle au Monnot, Yalla Bye, qui sera présenté à partir du 1er juillet en première à Beyrouth, avant Avignon.

 

-Liberté de la presse : "Il ne m’est jamais venu à l’esprit qu’on se débarrasserait de moi de cette façon". C'est ce qu'a déclaré à L'OLJ  la journaliste libano-britannique, présentatrice de l'émission politique "al-Soura el-kamila" sur une chaîne privée égyptienne, ONTV, arrivée à Beyrouth après avoir été expulsée d’Égypte.

 

- Attentats de Qaa : En l'absence d'un président de la République, le Conseil supérieur de la défense n'a pas pu se réunir, consécutivement aux attentats-suicides, lundi à Qaa, comme c'est le cas à chaque fois qu'un incident de sécurité grave secoue ou menace le pays. À sa place, deux réunions de sécurité se sont tenues. Parallèlement, un Conseil des ministres s'est réuni sous la présidence de Tammam Salam qui s'est montré inquiet.

Sur le terrain, le village limitrophe de la Syrie accueillait un défilé de personnalités venues le réconforter, alors que ses habitants ont décidé d'avoir recours à l'autodéfense, arpentant les rues avec des armes apparentes (Voir notre diaporama). L'armée, de son côté, continuait à ratisser les alentours du village

Les attentats ont remis la situation sécuritaire à l'ordre du jour. Au-delà de l'horreur de l'action, le fait de ne pas comprendre les motivations réelles des assassins mine les habitants de la bourgade frontalière et les Libanais en général. Décryptage.

 

Mercredi 29 juin 2016

La fille d'une victime des attentats de Qaa. Hassan Abdallah/Reuters

 

- Attentats de Qaa : Qaa enterre ses morts. Reportage dans le village martyr.

 

- Éclairage : On n'aura même pas attendu les résultats de l'enquête après la série infernale des attentats qui ont endeuillé la localité de Qaa pour réclamer illico le départ des réfugiés syriens du Liban. Mieux encore, pour infliger une sanction aux plus vulnérables parmi la population des déplacés, sous ses formes les plus abjectes.

 

- Séisme : Un léger séisme d'une magnitude de 4 sur l'échelle de Richter s'est produit . Il avait pour épicentre Deir el-Qamar (Chouf). La secousse s'est produite à 16h24. Le tremblement de terre a été ressenti à Beyrouth et ses environs, ainsi qu'à Saïda, au Sud.

 

- Fiscalité : Alors que le Liban s'est engagé à appliquer l'échange automatique d'informations fiscales dès septembre 2018, de nombreux observateurs réunis lors d'une conférence à l'Esa ont mis l'accent sur les implications concrètes que cela suppose.

 

- Exposition : La Fondation Aïshti reçoit la seconde exposition des œuvres issues de la collection de Tony et Elham Salamé. Impressionnante et abordable, la sélection concoctée par Massimiliano Gioni et Tony Salamé est un très beau portrait de l'art contemporain américain ; une intéressante radiographie de l'état de sa société.

 

Jeudi 30 juin 2016



Photo AFP

 

- Sécurité : Trois jours après la série d'attentats suicide qui a frappé le village de Qaa dans la Békaa, faisant cinq morts et 28 blessés, l'armée libanaise a annoncé avoir déjoué deux attaques terroristes que les jihadistes du groupe État islamique (EI) comptaient mener au Liban.

 

- Infrastructures : Réuni au Grand Sérail, le gouvernement a approuvé l'élargissement de l'autoroute Beyrouth-Tabarja, qui passe notamment par les goulets d'étranglement de Nahr el-Kalb et Jounieh.

 

- Impôts : Un décret pose de nouvelles règles pour l'imposition des contribuables non résidents au Liban. Un moyen pour l'État d'augmenter ses recettes et pour le Liban de remplir les nouvelles exigences internationales de transparence fiscale.

 

- Développement : Fair Trade Lebanon, une ONG locale qui s'est investie à fond dans le commerce équitable, accueille à Baskinta la dixième conférence internationale de Fair Trade Towns. Fondée en 2006, l'ONG s'est donnée pour principal objectif d'améliorer le quotidien des travailleurs agricoles défavorisés qu'elle met en contact directement avec le consommateur.

 

- Performance :Le musicien égyptien Hassan Khan a présenté son morceau « Taraban » dans les jardins du palais Sursock. Il dépasse, dans son œuvre, le dialogue aporétique entre tradition entêtante et modernité chaotique en entremêlant instruments classiques et accords électriques.

 

- This is America : Béchara Nammour, connu pour l'ouverture d'une trentaine d'enseignes dans la restauration à Washington et ses environs, sera le seul Libanais à la grande exposition sur l’émigration du Smithsonian aux côtés d'autres entrepreneurs de renom d'origine allemande, française, chinoise, indienne...

 

- Liban pop : La soprano Tania Kassis met sa voix au service d'un message humanitaire à travers une nouvelle chanson, Al-Ardou lel Jami' (La terre est pour tous), assortie du hashtag #Land4All.

 

 

Vendredi 1er juillet



Le Palais Bustros. Photo Michel Sayegh

 

- Situation : Quelles sont les conséquences politiques des attentats de Qaa, notamment sur le package deal impulsé par le président de la Chambre, Nabih Berry, désormais présenté comme un package deal iranien ? Analyse et décryptage

 

- Partis : Quels dossiers ont dominé les discussions entre le président des Forces libanaises, Samir Geagea, et le chef du courant du Futur, le député et ancien Premier ministre Saad Hariri, qui se sont rencontrés mercredi soir ?

 

- Economie : Si certaines chancelleries ont fini par prendre très au sérieux la crise sociale au sein du groupe Saudi Oger de Saad Hariri, le palais Bustros semble avoir opté pour la politique de l'autruche vis-à-vis de ses ressortissants.

 

- Disparus : Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) va procéder à "la collecte des échantillons biologiques de référence des membres de ces familles".

 

- Biennale : La Biennale de Paris s'est installée à Beyrouth depuis le 27 juin et s'achève le 3 juillet. Plusieurs événements ont eu lieu dans ce cadre. Des étudiants ont proposé l'aménagement d'une nouvelle place publique à Beyrouth ; un débat public sur l'art au Liban et une conférence sur l'art "invisuel" ont été organisés, ainsi qu'une exposition intitulée "Décrochage"


Samedi 25 juin 2016
Une maquette informatique de la nouvelle capitale du Liban avec son cosmodrome, ses éoliennes géantes et son système inédit de traitement des déchets.
 
- Crise : Même si certains irréductibles optimistes continuent à évoquer une possibilité de déblocage politique au cours des prochains mois, la tension est en train de monter dans la région. Les arènes de...

commentaires (1)

Tableau noir pour un pays qui plonge dans le noir .

Sabbagha Antoine

17 h 42, le 02 juillet 2016

Tous les commentaires

Commentaires (1)

  • Tableau noir pour un pays qui plonge dans le noir .

    Sabbagha Antoine

    17 h 42, le 02 juillet 2016

Retour en haut