Débat

Le Hezbollah viole-t-il la 1701 ?

Dans les milieux favorables au parti chiite, on nie toute violation ; en face, Fouad Siniora soutient le contraire.

Une patrouille de la Finul hier à Kfar Kila, près de la frontière, passant devant la photo d’un combattant mort du Hezbollah au-dessus duquel flotte un drapeau palestinien. Mahmoud Zayyat/AFP

Le lancement par Israël, dans la nuit de lundi à mardi, de l’opération « Bouclier du Nord » visant à détruire des « tunnels d’attaque » creusés par le Hezbollah à la frontière sud du pays en a surpris plus d’un, tant par son timing que par son rapport à la résolution 1701 qui régit la situation sécuritaire dans le sud du pays.

Votée en août 2006, la 1701 a permis de mettre fin à la guerre de juillet 2006, qui a opposé Israël au Hezbollah, et stipule que le Liban doit étendre son autorité à l’ensemble de son territoire, conformément aux dispositions des résolutions 1559 (2004) et 1680 (2006) et de l’accord de Taëf. La résolution 1701 réaffirme le respect de la ligne bleue et indique qu’aucune force armée, à part l’armée libanaise et la Finul (Force intérimaire des Nations unies au Liban), ne doit se trouver au sud de la rivière Litani.

Interrogé par L’Orient-Le Jour sur le respect de la 1701, un dignitaire proche du Hezbollah considère qu’« il faut avant tout demander à Israël ce qu’il pense de cette résolution ». « Quelles que soient les positions du Hezbollah par rapport à cette résolution, le parti chiite ne fait rien qui viole les conventions internationales. Tout ce que nous entreprenons est fait dans le respect de la loi et sous protection de l’État libanais, et la Finul n’a pas noté de violations de la 1701 de notre part », affirme-t-il.

Le dignitaire voit par ailleurs dans le dossier des tunnels une portée politique en rapport avec la crise que traverse dernièrement le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu. « La scène israélienne interne connaît une crise qui pourrait aboutir à des élections législatives anticipées ou la chute de Benjamin Netanyahu. Ce dernier essaie donc d’amoindrir l’impact des pressions qu’il subit à travers cette histoire de tunnels », indique le responsable qui refuse toutefois de confirmer ou d’infirmer l’existence desdits tunnels. Il ajoute en outre que M. Netanyahu « n’a aucune intention de se lancer dans une nouvelle guerre ». « Cela fait longtemps qu’ils évoquent ces tunnels, cette histoire n’est pas nouvelle, mais elle est strictement militaire et nous ne faisons pas de cadeau à l’ennemi », dit-il.

Un autre responsable au sein du Hezbollah estime pour sa part qu’Israël ne respecte « nullement » la 1701, « puisqu’il viole l’espace aérien libanais en permanence et l’utilise pour effectuer des frappes en Syrie, tout en violant nos eaux territoriales ». « Je ne sais pas si Israël est entré (hier) sur le territoire libanais ou s’il a seulement entrepris des travaux dans les territoires occupés (le territoire israélien) », indique le dignitaire à L’OLJ.


(Lire aussi :  Israël lance son « Bouclier du Nord », mais sans bruit de bottes...)


« Ne pas offrir de prétexte à Israël »

Fouad Siniora, qui était Premier ministre en 2006, a suivi de près les tractations autour de la 1701 et considère pour sa part que la résolution onusienne est bafouée en permanence… par le Hezbollah. « Ce que les Israéliens font à l’heure actuelle ne viole pas la 1701. Ils prétendent qu’il y a des tunnels de l’autre côté de la frontière et ils veulent les détruire, explique-t-il à L’OLJ. Par contre, je ne sais pas s’il y a réellement des tunnels, c’est une question militaire que l’État doit résoudre. » Tunnels ou pas, il n’empêche que la 1701 est constamment bafouée dans le Sud par le parti chiite, selon M. Siniora. « La décision était : pas d’armes visibles ni d’atteinte à l’autorité de l’État, mais cela n’a pas été respecté », souligne l’ancien Premier ministre, sans pourtant nommer le Hezbollah.

« Israël est un ennemi et il ne faut pas lui donner, ainsi qu’aux Américains, la possibilité de trouver des prétextes pour s’en prendre à nous, car la tolérance des gens est faible en ce moment. Nous avons besoin de nous armer de sagesse », estime M. Siniora, qui ajoute : « Le plus important est de respecter la Constitution, les lois, l’État, et de travailler à favoriser les intérêts réels du Liban dans ses relations avec les pays arabes. Il faut insister sur la souveraineté de l’État. »

Contactée par L’OLJ, la Finul a quant à elle refusé hier de commenter la situation et s’est contentée de rappeler dans un communiqué que ses équipes de liaison « travaillent des deux côtés de la ligne bleue ». « La Finul surveille la ligne bleue sans interruption et fait état de toute violation de la résolution 1701 du Conseil de sécurité de l’ONU. » « Le commandant de la Finul, le général Stefano del Col, est en contact avec les armées libanaise et israélienne et demande aux parties concernées d’utiliser la liaison de la Finul et le mécanisme tripartite pour la désescalade de toute tension », poursuit le communiqué.



Lire aussi

Tunnels et rituels, l'éditorial de Issa Goraieb

À Kfar Kila, on n’est « pas concerné par les activités de l’autre côté de la frontière »

Netanyahu : Nous agissons contre les agissements terroristes de l'Iran au Liban

Pourquoi Israël a lancé son opération à la frontière libanaise

Le régime Assad utilise le Hezbollah pour consolider sa présence au Liban

Israël "agit contre le transfert d'armes sophistiquées" au Hezbollah

Guterres tire la sonnette d’alarme sur les armes illégales du Hezbollah

Les menaces israéliennes et la lecture du Hezbollah

Le Hezbollah menace Israël de représailles en cas de frappes

Un porte-parole de l’armée israélienne interpelle Hassan Nasrallah à l'occasion de son anniversaire

Le Liban-Sud est la région la plus sûre du pays, affirme le commandant de la Finul

Exercice militaire sur deux fronts en Israël, en prévision de guerres contre le Hezbollah et le Hamas





Le lancement par Israël, dans la nuit de lundi à mardi, de l’opération « Bouclier du Nord » visant à détruire des « tunnels d’attaque » creusés par le Hezbollah à la frontière sud du pays en a...

commentaires (13)

SECRET DE POLICHINELLE !

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

21 h 51, le 05 décembre 2018

Tous les commentaires

Commentaires (13)

  • SECRET DE POLICHINELLE !

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    21 h 51, le 05 décembre 2018

  • J'ai remarque un drapeau du Hezbollah et un autre de la Palestine heureusement il y avait aussi le drapeau Libanais, ca manquait celui de l'Iran

    Eleni Caridopoulou

    21 h 41, le 05 décembre 2018

  • quand on verra les libanais ou plus exactement la résistance islamique libanaise arriver a occuper juste mais tout juste une semaine une toute petite portion mais alors la juste une toute petite d'israel … alors j'ouvrirais pas une mais 10 bouteille de champagne

    Bery tus

    15 h 14, le 05 décembre 2018

  • Tout ce que nous entreprenons est fait dans le respect de la loi et sous protection de l’État libanais, et la Finul n’a pas noté de violations de la 1701 de notre part », affirme-t-il. President Aoun Premier Ministre Harriri Monsieur le ministre de la defence General en chef de l'armee Libanaise A la vue de la presence de ces tunnels qui preludent a une guerre avec Israel QUAND ALLEZ VOUS PRENDRE DES DISPOSITIONS POUR ENTRER AU SUD LIBAN VERIFIER LA PRESENCE DE CES TUNNELS ET LES DETRUIRE VOUS MEME POUR NOUS EVITER UNE GUERRE INSUPPORTABLE PREVUE POUR PLAIRE A L'IRAN Tout autre action devient un crime contre l'Etat Libanais ET VOUS LE SAVEZ TRES BIEN

    LA VERITE

    13 h 01, le 05 décembre 2018

  • Il est révolu ce temps des courbettes face aux prédateurs usurpateurs envahisseurs criminogènes. Oeil pour dent , dent pour oeil wou noss!

    FRIK-A-FRAK

    12 h 30, le 05 décembre 2018

  • Il est révolu ce temps des courbettes face aux prédateurs usurpateurs envahisseurs criminogènes. Oeil pour dent , dent pour oeil wou noss!

    FRIK-A-FRAK

    12 h 27, le 05 décembre 2018

  • Ce n'est même pas une question à poser, si tant est qu'elle devrait être posée au pays de l'usurpation d'abord.

    FRIK-A-FRAK

    11 h 38, le 05 décembre 2018

  • Le Hezbollah ne viole pas seulement la 1701, il viole la souveraineté du territoire libanais en entretenant une milice iranienne illégale, sous prétexte de "résistance" à Israël. Il viole la paix du peuple libanais en risquant continuellement de provoquer une guerre dévastatrice de la part d'Israël. Il viole notre confiance en exécutant les ordres de son commanditaire iranien, pour accomplir ses visées régionales. Il viole les lois religieuses en trompant et en dissmulant la vérité quand cela l'arrange. Irène Saïd

    Irene Said

    10 h 54, le 05 décembre 2018

  • La prochaine version officielle du Hezbollah va être de dire qu’ils ont construit des champignonnières . Si si les dirigeants se sont mis à la culture des champignons de Paris ...mais depuis peu ... c’est leur transition écologique. le problème c’est que le milicien qui a creusé les galeries n’avait aucun sens de l’orientation ! Lol Ils s’occupent comme ils peuvent en attendant une bonne guerre ou une déflagration économique qui va les faire redescendre sur terre ....

    L’azuréen

    10 h 19, le 05 décembre 2018

  • DE TOUS LES COTES NUIT ET JOUR. ISRAEL FAIT DE MEME.

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    10 h 07, le 05 décembre 2018

  • Au dessous , je veux dire...

    Parnou Julia

    09 h 32, le 05 décembre 2018

  • A la guerre comme a la guerre! C'est vrai résolution 1701 ne dit pas de ne pas creuser des tunnels! La souveraineté cest sur terre pas au dessus! De quel souveraineté d'État parle Mr Premier ministre avec la présence dune militia terroristes ? Lennemi du Liban, cest vraiment le hizbullah. Que des feneant au pouvoir.

    Parnou Julia

    09 h 16, le 05 décembre 2018

  • AUCUNE VIOLATION EVIDEMENT LA FINUL CONTROLE TOUT EVIDEMENT 40 METRES DE TUNNEL A L'INTERIEUR DE L'ETAT ISRAELIEN C'EST POUR JOUER UN MATCH DE FOOTBALL AVEC LES ENFANTS HB A ETE DECOUVERT LE PANTALON BAISSE IL FAUDRA ATTENDRE UN DISCOUR DE HN POUR NOUS DIRE COMBIEN LES ISRAELIENS ONT PEUR DE LUI ET NE POURRONT JAMAIS PLUS ATTAQUER LE LIBAN A CAUSE DE SA FORCE ET QU IL PEUT ENVAHIR ET OCCUPPER LE NORD DE LA GALILEE QUAND IL VEUT ET LE MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES DE SE HATER DE DEMENTIR IMMEDIATEMENT LA PRESENCE MEME DE CE TUNNEL PROBABLEMENT MAIS CETTE FOI CI PERSONNE NE SERA DUPE ET MEME NOS ALLIES EUROPEENS NOUS TOURNERONT LE DOS. A DIEU NE PLAISE SI CETTE FOIS IL Y A UNE GUERRE CE SERA TOUT LE LIBAN QUI EN PAIERA LE PRIX POUR TOUR CELA IL FAUT FAIRE UN GOUVERNEMENT IMMEDIATEMENT MEME SI ON PRESENTE UN GOUVERNEMENT EN L'ETAT SANS LES 6 DEPUTES DE TRIPOLI ET ON DIT CA SUFFIT, NOUS AVONS ASSEZ PAYER POUR LA PALESTINE ET LES PALESTINIENS LE LIBAN D'ABORD

    LA VERITE

    02 h 35, le 05 décembre 2018