Qui Sommes-nous

L'Orient-Le Jour est le seul quotidien libanais d'expression française, né le 15 juin 1971 de la fusion de deux journaux, L'Orient (fondé à Beyrouth en 1924) et Le Jour (fondé à Beyrouth en 1934). Il est présidé par Michel Eddé.


Il a ouvert ses colonnes aux plus prestigieux penseurs, chroniqueurs, écrivains et journalistes du Liban moderne. Étendard de la francophonie, il a comme mission principale d'être le relais d'une information indépendante et de qualité pour tous les francophones ayant un lien avec le Liban et le Moyen-Orient. Michel Touma, Ziyad Makhoul et Émilie Sueur en sont les rédacteurs en chef.


L'Orient-Le Jour défend depuis sa création les mêmes valeurs démocratiques, le pluralisme, l'ouverture vers l'autre et le dialogue des cultures et des religions. Il décrypte l'actualité, les enjeux et les problématiques libanais et ses prolongations dans la région d'une façon unique et professionnelle.
Avec un contenu riche et une diffusion ciblée, ses articles et dossiers s'affirment d'emblée comme le meilleur rendez-vous de l'actualité libanaise et du Moyen Orient. L'Orient-Le jour offre également à ses lecteurs un panorama de l'actualité en continu et en direct sur son site Internet lorientlejour.com ou sur ses versions iPad et mobiles.


L'Orient-Le jour est le principal actionnaire du mensuel économique Le Commerce du Levant, une référence économique au Liban et dans la région.


L'Orient


Fondé à Beyrouth en 1924 par Georges NACCACHE et Gabriel KHABBAZ.
M. Naccache était le cofondateur, rédacteur en chef et directeur de L'Orient, ministre des Travaux publics, de l'Information et du Tourisme ; ainsi que l'ambassadeur du Liban en France.
M. Khabbaz, cofondateur et directeur de L'Orient, était député de Beyrouth à l'époque.

 

Durant le mandat français, la ligne éditoriale de L'Orient était proche des Français et du président de la République Emile Eddé. Entre 1943 et 1958, le journal s'opposait à la politique d'ingérence syrienne et défendait la souveraineté du Liban. À partir de 1958 L'Orient soutenait la ligne « chéhabiste » (Nahj) avec Fouad Chéhab et Charles Hélou.


Le Jour


Fondé en 1934 par Michel CHIHA qui était le principal rédacteur de la Constitution libanaise, banquier, essayiste, homme politique, conseiller et parent proche du président de la République Béchara el-Khoury.


Avant l'indépendance, le journal soutenait la ligne du parti « Doustour » de Béchara el- Khoury qui demande l'indépendance, mais s'est opposé en 1952 à la reconduction du mandat présidentiel de Béchara el-Khoury par respect des pratiques démocratiques. À partir de 1958, après donc la mort de Michel Chiha, Le Jour a soutenu le régime de Fouad Chéhab qui défend un Etat moderne d'où la convergence avec L'Orient.


1971 : la fusion


Deux organes de presse francophones qui s'affrontent sur les sujets de politique politicienne, mais leur vision macro-politique défend les mêmes valeurs démocratiques, le pluralisme et l'ouverture vers l'autre.
Depuis si longtemps et d'une manière si naturelle que l'évocation de deux titres jadis séparés en étonne plus d'un aujourd'hui. La raison principale de cette fusion est économique. Le premier numéro des deux titres couplés paraît alors le mardi 15 juin 1971 avec un éditorial qui s'adresse aux lecteurs.
*Photo*


Source d'avenir


Voilà quatre-vingt-dix ans que L'Orient-Le Jour continue de transmettre aux générations futures les valeurs démocratiques et la liberté d'expression dans le cadre d'une culture francophone toujours vivante, diffusant les mêmes valeurs que Georges Naccache, Michel Chiha et Charles Hélou défendaient. L'Orient-Le Jour est une vraie « Source d'avenir » enraciné dans l'histoire avec ses journalistes ténors, mais résolument tourné vers l'avenir avec une équipe jeune et dynamique qui sait s'adapter aux nouvelles technologies de l'information et de la communication.
Un pont entre l'Orient et l'Occident
À cheval entre ces deux parties du monde, notre journal, nos journalistes regardent et analysent les réalités de notre région, une région sensible, avec un regard différent de celui des orientalistes.


Nos journalistes racontent l'Occident aux Orientaux avec une perception propre, basée sur la culture de l'échange, du regard vers l'autre, du dialogue entre les deux rives de la Méditerranée.


Un journal indépendant


Financièrement, le journal ne reçoit aucun argent politique, il n'appartient pas à un groupe politique. Il vit de la vente des journaux, des abonnements papier et en ligne, et de la publicité.
Éditorialement, les journalistes défendent librement leurs opinions à travers leurs éditoriaux. Les actionnaires sont demandeurs d'intégrité, d'objectivité et de rigueur, tout en respectant une totale liberté d'expression.

Un groupe de presse diversifié


Le Commerce du Levant


Considéré comme « La » revue économique et financière francophone de référence au Proche-Orient, Le Commerce du Levant a été fondé à Beyrouth en 1929, durant le mandat français, par Toufic Mizrahi.

Au fil des années, il s'est assuré une réputation de sérieux, d'impartialité et d'objectivité qui en ont fait l'instrument de travail et le moyen de recherche privilégié des hommes d'affaires, des financiers, des industriels et des chercheurs.

Depuis l'année 1998, grâce aux efforts déployés par Nayla de Freige, Le Commerce du Levant a intégré le groupe L'Orient-Le Jour tout en gardant son autonomie et son identité. Il reste incontournable sur les sujets économiques, principalement libanais.
www.lecommercedulevant.com


L'Orient-Le Jour Junior

L'Orient-Le Jour Junior est un magazine mensuel qui s'adresse aux jeunes Libanais âgés de 12 à 16 ans, il aborde l'info par des dossiers clairs et précis. C'est aussi des conseils et des informations sur l'orientation scolaire, les études et les métiers, pour aider les jeunes à se construire, sans oublier les pages consacrées aux loisirs et à la culture (sport, cinéma, musique, débats, tendances...).

L'Orient-Le Jour Junior est offert avec L'Orient-Le Jour le dernier samedi de chaque mois, puis remis en vente à un prix très accessible.
www.lorientjunior.com


L'Orient-Littéraire


Créé à Beyrouth en 1929 par le poète Georges Schéhadé puis repris en 1955 par Salah Stétié. Ce supplément culturel de L'Orient-Le Jour couvre toute l'actualité du livre et de la littérature au Liban, il accueille les meilleures plumes libanaises et arabes de langue française. Alexandre Najjar en est le rédacteur en chef depuis 2006.
L'Orient Littéraire est distribué avec le journal tous les premiers jeudis du mois et disponible en ligne sur le lien ci-dessous.
http://www.lorientlitteraire.com/

 

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Le timing de la bataille du jurd tributaire de la possibilité de négociations

Un peu plus de Médéa AZOURI

L’ère du mercato

Le Journal en PDF

Les articles les plus