X

À La Une

Israël accuse l'Iran de chercher à fabriquer des missiles de précision au Liban

Tensions

"Il est temps que (le gouvernement libanais) comprenne quelles sont ses responsabilités, étant donné ce qu'il laisse faire au Hezbollah et à l'Iran sur le sol libanais", déclare un porte-parole de l'armée israélienne.

OLJ/AFP
29/08/2019

L'armée israélienne a accusé jeudi l'Iran de chercher à fabriquer, via le Hezbollah, des missiles guidés de précision qui pourraient causer "d'énormes pertes humaines" en Israël. Ces affirmations de l'armée israélienne interviennent après une attaque ce week-end, imputée par le Liban à Israël, de drones dans la banlieue sud de Beyrouth, fief du Hezbollah, et des tirs mercredi soir de l'armée libanaise sur des drones israéliens au Liban-Sud.

L'armée israélienne n'a pas confirmé jeudi les incidents aux drones à Beyrouth, mais a affirmé avoir des informations prouvant que le Hezbollah tentait de convertir des roquettes en missiles de haute précision.

Leur plan est de "convertir de 'stupides' roquettes en missiles de haute précision", a déclaré dans une conférence téléphonique le porte-parole de l'armée israélienne, Jonathan Conricus, précisant que le Hezbollah dispose actuellement de 130.000 roquettes au Liban. "Cette quantité est en soi une menace. Ces roquettes ne sont pas précises mais si (le Hezbollah) est capable de produire un arsenal de missile guidé (...) cela produirait une situation différente et beaucoup plus dangereuse" car ces missiles pourraient causer "d'énormes pertes humaines et matérielles" en Israël, a-t-il souligné.

Selon l'armée israélienne, l'Iran avait tenté de 2013 à 2015 de transporter des missiles de son sol jusqu'au Liban, via la Syrie, mais après des "insuccès", Téhéran a modifié son approche en 2016 afin non pas de transporter des missiles, mais de "convertir" des roquettes en missile de haute précision. "Le Hezbollah n'a pas encore la capacité industrielle de produire ces missiles guidés de précision... mais il continue (de travailler en ce sens) et ça c'est une menace déstabilisante", a ajouté ce responsable israélien. "Il est temps que (le gouvernement libanais) comprenne quelles sont ses responsabilités, étant donné ce qu'il laisse faire au Hezbollah et à l'Iran sur le sol libanais", a-t-il dit. Cette attitude, a-t-il poursuivi, "met en danger le Liban et les civils libanais que le Hezbollah et l'Iran utilisent comme des boucliers humains".



(Lire aussi : Aoun et Hariri poursuivent leur mobilisation pour contenir les retombées de l’offensive israélienne)



Le "cerveau"
L'armée israélienne a diffusé le nom et la photo du "cerveau" de ce projet : Muhammad Hussein-Zada Jejazi, commandant du Corps Liban de la Force iranienne al-Qods, unité d'élite chargée des opérations extérieures au sein des gardiens de la révolution iranienne. Ce dernier serait aidé par deux autres Iraniens, Majid Nua, un ingénieur spécialisé dans les missiles sol-sol, et Ali Asrar Nuruzi, ainsi que par un haut commandant du Hezbollah, Fouad Chokr.

"Nous sommes déterminés à empêcher nos ennemis à posséder des armes de destruction. Nous l'avons d'ailleurs fait cette semaine et aujourd'hui je leur dis: 'dir balak' (Prenez garde, en arabe)", a rétorqué jeudi le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu qui avait plus tôt cette semaine appelé la communauté internationale à durcir le ton contre l'Iran.

D'après le Times de Londres, les drones tombés dimanche dans le bastion du Hezbollah à Beyrouth étaient israéliens et ciblaient des installations iraniennes permettent de fabriquer un carburant essentiel à la confection de missiles de précision. Cette attaque a été présentée par le secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah, comme "le premier acte d'agression" d'Israël au Liban depuis la guerre de 2006 qui a fait 1.200 morts côté libanais et 160 côté israélien.  Le président libanais Michel Aoun évoquant de son côté une "déclaration de guerre".

Samedi dernier, avant l'affaire des deux drones tombés sur Beyrouth, l'armée israélienne avait revendiqué une attaque sur le village syrien d'Aqraba, près de sa frontière, afin de prévenir, selon elle, une attaque sur son sol d'un drone "kamikaze" téléguidée par la force al-Qods des gardiens de la révolution.



Lire aussi

Les trois raisons qui pourraient retarder la riposte du Hezbollah, le décryptage de Scarlett HADDAD

Des soldats israéliens entraînés à combattre en réalité virtuelle dans les tunnels du Hezbollah

La Finul "œuvre activement" au maintien de la sécurité à la frontière entre le Liban et Israël

Le Conseil supérieur de défense souligne "le droit des Libanais à se défendre par tous les moyens"

Courriers aériens, l'éditorial de Issa Goraieb

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

libanais étranger au liban

On se croirait en iran...

C'est pas le liban ça, celui hérité de nos parents...

Si c'est le liban..Le libanais est vraiment étranger dans son pays... Mon Liban ressemblait à autre chose et on l'aimait tous ainsi.

Bery tus

eh tayeb essaie de venir les chercher !! vous gueulez pour rien allez couche couche panier

Gros Gnon

Il est techniquement tellement simple de transformer des missiles "stupides" en missiles "de précision". Si vous saviez...

De plus, un missile précis permet d’atteindre sa cible, militaire. Donc beaucoup moins dangereux pour les victimes collatérales.

C’est cet aspect de la question que les israéliens ne supportent pas. Pour eux ça les arrange que des civils soient tués. C’est bon pour la propagande...

Chucri Abboud

Ils ne sont quand même pas trop sympas ces israéliens !

ON DIT QUOI ?

Trop tard. Il ne cherche plus.

HIJAZI ABDULRAHIM

si le ridicule tuait encore....Israël qui produit des armes sophistiquées , qui vend au monde entier pour plusieurs milliards de dollars ces armes, dénie au Liban et au Hezb, d'essayer de transformer de stupide roquette en missile à haute précision.
Déjà, à la place des autorités israéliennes, je virerai ce stupide porte parole. j'arrête de pleurnicher sur le sort des futures victimes ....; Ils n'ont pas tenu beaucoup compte des victimes libanaises lors de leur dernière tentative d'invasion....L’hôpital qui se fout de la charité n'amuse plus que les stupides...et ce porte parole est un stupide exemple....

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Les dessous de la parenthèse Mohammad Safadi

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

Le magazine économique du groupe

UKAid veut augmenter ses aides aux PME libanaises

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants