Rechercher
Rechercher

reportage

Des soldats israéliens entraînés à combattre en réalité virtuelle dans les tunnels du Hezbollah

Les tunnels du parti chiite découverts par l'armée israélienne ont été scannés pour apparaître à l'identique lors des formations. "Le soldat voit à quoi ressemble un tunnel en vrai", affirme un commandant israélien.

Un soldat israélien participant à une formation au combat souterrain, en réalité virtuelle, sur la base militaire de Petah Tikva, près de Tel Aviv, le 20 août 2019. Photo AFP / JACK GUEZ

Un casque de réalité virtuelle vissé sur la tête, un soldat "avance" dans un tunnel étroit et humide, creusé dans la roche par le Hezbollah. En Israël, l'armée utilise désormais cette technologie pour former ses recrues à combattre aux frontières.

Dans une petite salle d'entraînement dotée d'ordinateurs, T., 20 ans, combattant de l'unité d'élite du génie militaire israélien Yahalom progresse prudemment dans l'étroit passage. Sa tête oscille de haut en bas et de droite à gauche. Ses mains frôlent des murs invisibles. "On voit tout, même les gouttes d'eau qui tombent", raconte à l'AFP le soldat, qui ne peut dévoiler son identité. Face à lui un écran sur lequel s'affiche le tunnel dans ses moindres détails permet aux instructeurs de le guider. "J'ai vraiment l'impression d'y être, je ressens l'humidité, la sensation d'étouffement", dit-il, en décrivant la reconstitution d'un tunnel creusé par le Hezbollah depuis le Liban jusqu'en Israël. L'armée a lancé en décembre l'opération "Bouclier du Nord", destinée à cibler des tunnels du Hezbollah.

Ces derniers jours, les tensions entre parti chiite et l'Etat hébreu se sont accrues : le chef du Hezbollah Hassan Nasrallah a accusé Israël d'avoir mené une attaque de drones sur son fief à Beyrouth, qualifiée de "premier acte d'agression" depuis la guerre qui les a opposés en 2006.

Les six tunnels découverts au cours de l'opération "Bouclier du Nord" devaient servir au Hezbollah à passer du Liban à Israël afin d'enlever ou d'assassiner des soldats ou civils israéliens, selon l'armée israélienne. Les tunnels s'étendaient sur des dizaines de mètres et l'un avait même été creusé à 55 mètres de profondeur, selon l'armée qui a aussi détruit des souterrains creusés depuis Gaza, enclave palestinienne sous contrôle du Hamas, et qui débouchaient en Israël ou en Egypte. Destinés à la contrebande ou à vocation militaire, les passages clandestins percés depuis Gaza ont permis aux Palestiniens de contourner les blocus imposés par ses voisins israélien et égyptien. Ces tunnels aux mains des groupes armés palestiniens constituaient une arme redoutée par Israël et leur destruction a été l'un des objectifs annoncés de la guerre menée par l'Etat hébreu dans l'enclave en 2014.



(Lire aussi : Un des tunnels transfrontaliers atteint 80 m de profondeur, selon Israël)



Avant-goût 
Jusqu'à récemment l'apanage des créateurs de jeux vidéo, le virtuel a investi ces dernières années la recherche médicale, aérospatiale et aussi militaire, où il est de plus en plus employé à des fins de formation.

Pour le commandant H., qui dirige le centre d'entraînement de l'unité Yahalom au sein d'une base militaire dans le centre d'Israël, "la technologie est une composante essentielle du combat", ce qui justifie de lourds investissements.
Les tunnels du Hezbollah découverts par l'armée israélienne ont été scannés pour apparaître à l'identique lors des formations, selon l'armée. "Le soldat voit à quoi ressemble un tunnel en vrai", affirme le commandant. "Dans la mesure où il ne nous est pas toujours possible de nous rendre sur le terrain", le virtuel permet aux soldats de se familiariser avec un monde souterrain hostile sans quitter leur base, dit-il.

Ils sont une dizaine à suivre cette formation actuellement et la salle d'entraînement en a vu passer une centaine d'autres depuis sa création il y a trois ans.



(Pour mémoire : Israël affirme avoir localisé tous les tunnels du Hezbollah et poursuit la construction de son mur frontalier)



Du virtuel au réel 
Si la réalité virtuelle permet de reproduire une expérience multisensorielle, la technologie utilisée par l'armée israélienne permet surtout d'ajouter des éléments aux tunnels dans lesquels les recrues évoluent. Les soldats peuvent ainsi être confrontés à des obstacles et des pièges (trous, câbles, engins explosifs) et peuvent apprendre à simuler des gestes ou à désamorcer des bombes.
"Il y a des éléments auxquels on peut faire face dans un tunnel et qui sont difficiles à reproduire", comme l'humidité, confie le commandant, mais cela reste une "première" bonne entrée en matière. "Ce n'est pas très agréable de se retrouver à des dizaines de mètres sous terre, coupé du monde", ironise T., et "tout ce qui peut aider à se préparer est important", ajoute le soldat qui affirme se sentir "davantage prêt à rentrer dans un tunnel" et ainsi à passer du virtuel au réel.

Non loin de la salle de réalité virtuelle, c'est un tout autre décor qui attend les recrues : celui d'une vraie réplique d'un tunnel du Hamas palestinien dans laquelle ils peuvent s’entraîner au combat, et qui vient compléter le programme virtuel. Cagoules sur le visage et mitraillettes à la main, trois soldats s'engouffrent dans la galerie de pierre sinueuse et obscure.

Un soldat israélien dans une réplique d'un tunnel du Hamas, installé sur la base militaire de Petah Tikva, près de Tel Aviv, le 20 août 2019. Photo AFP / JACK GUEZ



Pour mémoire 
Guterres « gravement préoccupé par les capacités militaires sophistiquées » du Hezbollah

Israël-Hezbollah : un troisième tunnel transfrontalier viole la 1701, selon la Finul

Nasrallah admet l'existence de tunnels à la frontière sud et nargue Israël

Quand le Hezbollah joue à cache-cache avec Israël sur le Golan



Un casque de réalité virtuelle vissé sur la tête, un soldat "avance" dans un tunnel étroit et humide, creusé dans la roche par le Hezbollah. En Israël, l'armée utilise désormais cette technologie pour former ses recrues à combattre aux frontières.

Dans une petite salle d'entraînement dotée d'ordinateurs, T., 20 ans, combattant de l'unité d'élite du génie militaire...

commentaires (8)

Se préparer a une telle guerre coûte autant que de creuser les tunnels. Du coup, les creuser pour être découvert et que ceux-ci soit détruits est encore plus coûteux si on y ajoute en plus l'effet psychologique de devoir tout recommencer ou trouver autre chose. S’entraîner a y faire la guerre ça ne se fait qu'une seule fois. Apres cela devient une routine qui n'a plus besoin que d’être huilée de temps en temps. De plus un tunnel a une entrée et une sortie. La prochaine fois il ne faudra pas s’étonner de les voir chez nous avec armes et bagages par ces mêmes tunnels que le Hezbollah aura payé et creusé pour ... eux!

Pierre Hadjigeorgiou

12 h 40, le 29 août 2019

Tous les commentaires

Commentaires (8)

  • Se préparer a une telle guerre coûte autant que de creuser les tunnels. Du coup, les creuser pour être découvert et que ceux-ci soit détruits est encore plus coûteux si on y ajoute en plus l'effet psychologique de devoir tout recommencer ou trouver autre chose. S’entraîner a y faire la guerre ça ne se fait qu'une seule fois. Apres cela devient une routine qui n'a plus besoin que d’être huilée de temps en temps. De plus un tunnel a une entrée et une sortie. La prochaine fois il ne faudra pas s’étonner de les voir chez nous avec armes et bagages par ces mêmes tunnels que le Hezbollah aura payé et creusé pour ... eux!

    Pierre Hadjigeorgiou

    12 h 40, le 29 août 2019

  • Ça a dû leur coûter tellement cher cette technologie qu'ils en sont réduits à utiliser des drones de loisir made in China pour leurs attaques au Liban...

    Gros Gnon

    10 h 47, le 29 août 2019

  • Hahaha bande de hamir

    Bery tus

    00 h 37, le 29 août 2019

  • Donc, en définitive, ces célèbres tunnels sont utiles...à notre ennemi...alors qu'ils étaient destinés à lui nuire... Ceux qui les ont creusés, ont-ils un seul instant imaginé cela ??? Irène Saïd

    Irene Said

    21 h 26, le 28 août 2019

  • Super! Si la 3eme guerre mondiale reste virtuelle,on est tranquile ,

    PPZZ58

    21 h 23, le 28 août 2019

  • Est ce qu'ils mettent leurs pampers quand ils s'amusent comme ça , ces poltrons ?

    FRIK-A-FRAK

    18 h 57, le 28 août 2019

  • Y a une app pr ce nouveau jeu ? Lol

    Tina Chamoun

    18 h 12, le 28 août 2019

  • FAUT REVER POUR CROIRE QU,AVEC DES TUNNELS ON VA ENVAHIR LA GALILEE.

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    16 h 32, le 28 août 2019