Rechercher
Rechercher

À La Une - Liban

Le gouvernement Diab a commencé à plancher sur la déclaration ministérielle

La commission de rédaction du texte se réunira à nouveau samedi et dimanche.

La commission de rédaction de la déclaration ministérielle, présidée par le Premier ministre Hassane Diab (centre) lors de sa première réunion, le 24 janvier 2020. Photo Dalati et Nohra

La commission ministérielle en charge de la rédaction de la déclaration ministérielle du gouvernement de Hassane Diab a tenu vendredi ses deux premières réunions au Grand Sérail, et doit à nouveau se réunir samedi et dimanche en vue de finaliser ce texte de politique générale sur la base de laquelle le cabinet va solliciter la confiance du Parlement.

Lors de la première réunion, le Premier ministre a insisté sur l'importance que ce texte soit "réaliste" et permette de répondre, le plus rapidement possible, aux revendications des Libanais et du mouvement de contestation populaire.

"Le président du Conseil a insisté sur l'importance de se baser sur la réalité des faits et de ne prendre que les engagements, dans la déclaration ministérielle, que le gouvernement peut réellement honorer, de manière à ne pas faire de promesses générales", a affirmé la ministre de l'Information, Manal Abdel Samad, à l'issue de la réunion de la commission au Sérail. M. Diab a demandé aux ministres de "définir les dossiers qu'ils doivent traiter en toute transparence, sur base des revendications des Libanais et du mouvement de contestation populaire", a-t-elle ajouté. "La déclaration ministérielle doit être réaliste, répondre aux revendications des gens le plus rapidement possible et ne pas prétendre que la situation actuelle est bonne", a déclaré Mme Abdel Samad.  "Nous devons regagner la confiance au niveau interne et international", a-t-elle déclaré. 

Elle a annoncé que les ministres avaient "établi les grandes lignes de la déclaration" et que les détails étaient "en cours de rédaction". "Nous voulons terminer la déclaration le plus rapidement possible, compte tenu des circonstances pressantes" que connaît actuellement le pays, a souligné la ministre de l'Information, indiquant toutefois qu'aucun délai précis n'avait été fixé pour finaliser le texte. 

La commission de rédaction de la déclaration ministérielle, présidée par le chef du gouvernement, est composée de la vice-présidente du Conseil des ministres et ministère de la Défense, Zeina Acar (Aoun/CPL), ainsi que des ministres des Affaires étrangères, Nassif Hitti (Aoun/CPL), des Finances, Ghazi Wazni (Amal), de l'Economie, Raoul Nehmé (Aoun/CPL), de la Justice, Marie-Claude Najm (Aoun/CPL), de l'Industrie, Imad Hobballah (Hezbollah), des Affaires sociales et du Tourisme, Ramzi Moucharrafiyé (Arslane), de l'Information, Manal Abdel Samad (Arslane), des Télécoms, Talal Hawat (Rencontre consultative), de l'Environnement et de la Réforme administrative, Damien Kattar (indépendant) et celle de la Jeunesse et des Soprts, Varty Ohanian Kevorkian (Tachnag).

Par ailleurs, les cérémonies de passation des pouvoirs entre ministres sortants et nouveaux ministres du cabinet Diab se sont poursuivies dans la journée au sein des différents ministères.

Le gouvernement de Hassane Diab, dont la formation officielle a été annoncée mardi soir, succède au cabinet Hariri, qui a démissionné le 29 octobre sous la pression de la rue, qui est agitée par un mouvement de révolte depuis le 17 octobre.



Lire aussi

Miroir aux alouettes, le billet de Gaby Nasr

Gouvernement : cap sur le vote de confiance

Six femmes ministres, une nette avancée, mais qu’en est-il de leur indépendance ?

Hassane Diab prépare son examen de passage international

Les nouveaux ministres s’engagent à aller dans le sens des revendications des Libanais

Un gouvernement, quelques bonnes têtes, et après... ?, le commentaire d'Élie Fayad

Le gouvernement peut-il mener à bien sa mission ? Deux lectures opposées, le décryptage de Scarlett Haddad

Diab : Je représente la contestation

Abbas Mortada à la Culture et l’Agriculture : le grand écart, inévitablement

« Provocation », « partage du gâteau », « farce »... La société civile fustige le cabinet Diab

Mohammad Fahmi face au défi de son legs politique



La commission ministérielle en charge de la rédaction de la déclaration ministérielle du gouvernement de Hassane Diab a tenu vendredi ses deux premières réunions au Grand Sérail, et doit à nouveau se réunir samedi et dimanche en vue de finaliser ce texte de politique générale sur la base de laquelle le cabinet va solliciter la confiance du Parlement. Lors de la première réunion,...

commentaires (2)

DECLARATION MINISTERIELLE QUI REPREND LES REVENDICATIONS DE LA CONTESTATION POPULAIRE... ON L,ESPERE... POUR ETRE AGREEE PAR LA RUE ET SURTOUT PAR LES DONATEURS ET INVESTISSEURS DE LA CEDRE ET AUTRES DONT LE PAYS A GRAND BESOIN.

L,AUTHENTIQUE LIBRE EXPRESSION

21 h 44, le 24 janvier 2020

Tous les commentaires

Commentaires (2)

  • DECLARATION MINISTERIELLE QUI REPREND LES REVENDICATIONS DE LA CONTESTATION POPULAIRE... ON L,ESPERE... POUR ETRE AGREEE PAR LA RUE ET SURTOUT PAR LES DONATEURS ET INVESTISSEURS DE LA CEDRE ET AUTRES DONT LE PAYS A GRAND BESOIN.

    L,AUTHENTIQUE LIBRE EXPRESSION

    21 h 44, le 24 janvier 2020

  • Quelque part ça fait du bien de voir des nouvelles têtes autour de cette table...

    Gros Gnon

    19 h 53, le 24 janvier 2020

Retour en haut