Rechercher
Rechercher

Miroir aux alouettes

Bon, le Mollasson du Futur est parti après avoir brouté par-dessus la jambe ses affaires courantes, emportant avec lui ses hésitations et ses jérémiades. Jusqu’à la dernière minute pourtant, il ne ratait jamais l’occasion de dire qu’il était là pour servir. Mais servir à quoi ?

Nous voilà donc revenus aux espoirs démesurés propagés par les politiciens de caniveau, ceux que les médias appellent déjà « le reste de l’actualité ». Ils se sont pour l’instant couchés, ne montrant que le miroir aux alouettes de leurs sous-fifres pour, pensent-ils, que la contestation populaire défaille en cherchant la faille. À chacun son ambition, et les croûtons de la vieille garde seront bien gardés…

Les cartes ayant été redistribuées, on peut d’ores et déjà admirer le spectacle des nouveaux venus. De prime abord et au vu des diplômes dont ils sont bardés, ils tranchent lourdement avec certains analphabètes de l’équipe précédente, lesquels étaient davantage soucieux de leur portefeuille que du porte-monnaie de la piétaille.

Cela dit, il y a eu quand même quelques couacs assez bidonnants, comme celui de Abbas Mortada, qui se retrouve parachuté à la fois à la Culture et l’Agriculture. Patrimoine, art, musique, cinéma et littérature, agrémentés d’une fragrance de cul de vache. Y en a vraiment qui osent tout… Ou encore celui de Michel Najjar, arrivé avec ses gros sabots pour proclamer devant la presse son allégeance à Sleiman Le Franju. Porte-serviettes et fier de l’être, à l’heure où la rue vomit la totalité du cheptel politique. Et puis, dernière boulette, celle de Ghazi Wazni, le nouveau bas-de-caisse d’Istiz Nabeuh et accessoirement argentier préposé aux Finances, qui promet très pépère que le dollar ne reviendra plus jamais à son cours d’avant. Traduction pour les niaiseux : la monnaie nationale qu’il est censé défendre restera sous le signe du singe. Libanais, ne faites pas de folies !

Le tout est de savoir maintenant comment ce Diab nominé par les 8 Marsiens, mais jusque-là plutôt fréquentable, va touiller la déclaration ministérielle. Bien que déjà ficelée avant même la mise en place de la nouvelle équipe, il y ajoutera probablement quelques sucreries à destination de l’opposition, sans pour autant laisser croire que ses promesses contractées auprès de ses parrains ont rétréci au lavage. Et pour mettre tout le monde d’accord, ce sera « sus à la corruption et haro sur les détourneurs d’argent public ! ».

Faut cependant qu’il fasse gaffe. Si à ses yeux l’État brigand est en voie de disparition, les tas de brigands se ramassent encore à la pelle.

[email protected]


Bon, le Mollasson du Futur est parti après avoir brouté par-dessus la jambe ses affaires courantes, emportant avec lui ses hésitations et ses jérémiades. Jusqu’à la dernière minute pourtant, il ne ratait jamais l’occasion de dire qu’il était là pour servir. Mais servir à quoi ?

Nous voilà donc revenus aux espoirs démesurés propagés par les politiciens de caniveau,...

commentaires (5)

Les détourneurs de l'argent public n'ont rien à craindre, ils ont élu domicile autour du Lac Léman non loin de leurs banques. L'un d'eux a fait une virée à Davos, il a été reçu par une claque retentissante si forte qu'on a entendu l'écho sur les bords de Nahr-Beyrouth.

Honneur et Patrie

13 h 20, le 24 janvier 2020

Tous les commentaires

Commentaires (5)

  • Les détourneurs de l'argent public n'ont rien à craindre, ils ont élu domicile autour du Lac Léman non loin de leurs banques. L'un d'eux a fait une virée à Davos, il a été reçu par une claque retentissante si forte qu'on a entendu l'écho sur les bords de Nahr-Beyrouth.

    Honneur et Patrie

    13 h 20, le 24 janvier 2020

  • En effet la plus belle blague restera les brigands qui se ramassent encore à la pelle vont disparaitre .Pauvre pays .

    Antoine Sabbagha

    12 h 53, le 24 janvier 2020

  • SOUS des airs de rien , comme ça , il arrive à Gaby de nous faire un portrait sérieux de la situation . Le molasson n'a jamais autant mérite son qualif, bien que pour moi c'était plus un fainéant doublé d'un paresseux narcissique . Il se voyait trop beau et se trouve en tête de la liste des fossoyeurs de l'état. Voilà 75 ans qu'on fricotte avec les mêmes gus du même système allié des mêmes prédateurs occidentaux, il est temps de changer son fusil d'épaule, rien de pire ne pourra nous arriver , on est un peuple génial, admiré de par le monde , faisons jouer cette énergie.

    FRIK-A-FRAK

    10 h 47, le 24 janvier 2020

  • On peut leur reconnaître une qualité au moins le courage... Ils ont été choisis par les pouris du pays. Bon courage pour briller dans n'importe quel domaine! La tâche va être ardue et les convocations nombreuses par leurs recruteurs s'ils leur arrive de vouloir servir le pays et bien faire le boulot.

    Sissi zayyat

    10 h 22, le 24 janvier 2020

  • BRIGANDS MOT BIEN CHOISI POUR QUALIFIER NOS ALIBABAS ABRUTIS CORROMPUS VOLEURS ET INCOMPETENTS. HIER C,ETAIT EN DIRECT. AUJOURD,HUI C,EST PAR PROCURATION.

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    07 h 44, le 24 janvier 2020