X

À La Une

Troisième cas de coronavirus au Liban

Epidémie

Il s'agit d'un ressortissant iranien arrivé à Beyrouth à bord d'un vol en provenance d'Iran, lundi, selon le ministère de la Santé.

OLJ
27/02/2020

Le Liban a enregistré un troisième cas d'infection par le nouveau coronavirus (Covid-19), a annoncé jeudi le ministère de la Santé. Il s'agit d'un ressortissant iranien arrivé à Beyrouth à bord d'un vol en provenance d'Iran, lundi.

Dans un communiqué, le ministère explique que l'homme infecté est âgé de 77 ans et se trouvait à bord de l'appareil qui a atterri lundi matin à l'aéroport international de Beyrouth. "L'homme a été transporté depuis son domicile par la Croix-Rouge libanaise dès que les premiers symptômes sont apparus", souligne le ministère. "Il se trouve actuellement dans une chambre d'isolement à l'hôpital universitaire Rafic Hariri et son état est stable", ajoute le ministère. Il appelle enfin "toutes les personnes arrivant au Liban depuis des pays endémiques à "se conformer aux mesures de quarantaine à domicile et de contacter les autorités au numéro suivant, 76 952 699, dès l'apparition du moindre symptôme".

Mercredi, le ministère de la Santé avait annoncé un deuxième cas d'infection par le Covid- 19, une Libanaise qui effectuait une visite à caractère religieux en Iran qui a duré sept jours avant de rentrer au Liban le 20 février à bord du vol sur lequel se trouvait la première patiente de 45 ans, également de nationalité libanaise.



(Lire aussi : "Ne cédons ni à la panique ni à la légèreté" : les ministres mobilisés contre le coronavirus)



40 cas suspects durant les dernières 24h
Dans son rapport quotidien, l'hôpital Rafic Hariri a annoncé jeudi avoir admis dans ses urgences "40 cas suspects durant les dernières 24h, qui ont tous effectué les examens médicaux nécessaires. Neuf d'entre eux ont été mis en quarantaine, alors que le reste doit observer une isolation à domicile". "Des tests cliniques ont été effectués sur 36 cas. Trente-cinq d'entre eux se sont avérés négatifs, et un seul a été déclaré positif. En outre, huit cas qui étaient en quarantaine (à l'hôpital) ont pu quitter l'établissement et doivent se mettre en isolation à domicile, durant deux semaines. Ces personnes ont toutes reçu les consignes et les équipements nécessaires pour cela, en vertu des recommandations de l'OMS, après que deux tests au coronavirus se soient avérés négatifs", explique l'hôpital. "Pour le moment, 12 personnes se trouvent encore en quarantaine à l'hôpital, même si les résultats des tests effectués jusque-là se sont avérés négatifs", ajoute l'établissement.


Le Conseil des ministres libanais a entériné mardi les mesures prises par la cellule de crise ministérielle pour limiter la propagation du Covid-19 dans le pays, notamment celle de contrôler les déplacements de et vers les régions endémiques (Chine, Corée du Sud, Italie et Iran) ainsi que celle d’interdire les pèlerinages religieux dans les pays touchés par l’épidémie.

Dans ce contexte, l'ambassade du Liban en Iran a appelé jeudi les ressortissants libanais se trouvant toujours dans différentes régions iraniennes à "être extrêmement prudents et à suivre les instructions médicales et sanitaires annoncées par le ministère iranien de la Santé et l'Organisation mondiale de la santé". L'ambassade a mis un numéro à disposition des Libanais en Iran : +989 123 846 201. En cas d'urgence, contacter via WhatsApp : + 989 901 212 168.

L'épidémie du nouveau coronavirus a fait 26 morts en Iran, a annoncé jeudi à Téhéran le porte-parole du ministère de la Santé, Kianouche Jahanpour, en faisant état de sept décès supplémentaires par rapport à la veille. A ce jour, le "bilan total [de l'épidémie de pneumonie virale est de 245 personnes infectées [dont] 26 morts", a indiqué M. Jahanpour.

Plus de 78.000 personnes ont jusqu'ici été contaminées en Chine, dont 2.744 ont péri. Le coronavirus touche également des dizaines d'autres pays, où le bilan est de quelque 3.600 contaminations et plus de 50 morts. En dehors de la Chine, l'Iran est le pays où ont été annoncés le plus de décès liés à cette maladie causée par le virus SARS-Cov-2.


Lire aussi

Des masques, pour quoi faire..., l'éditorial de Issa GORAIEB

Quand pharmacies et fournisseurs exploitent la ruée des Libanais sur les masques chirurgicaux

Les régions libanaises qui accueillent les pèlerins rentrés d’Iran, entre défi et panique

Face aux étals dévalisés à Milan, les Libanais se souviennent des « années de guerre »


À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Eddy

Alors si vous divisez le nombre de personnes infectees par ce Virus au Liban sur la nombre de la totalité de la polpulation au Liban et faites pareil en Chine, on est pas trop loin du pourcentage en Chine. La Chine compte 1,386 milliards de chinois et 80,000 cas infectés.

Wlek Sanferlou

Iran bien ki iranira le dernier!

Je met mon masque, je me lave bien les mains, tant qu'on a encore du savon baladi, et je vais dormir en ré-écoutant le message vivifiant du président fort et sain tout en rêvant du pétrole qui jaillira du fond de ce club med local aux arômes d'ordures balnéaires!


Aaaaakh ya baladna...chou sayir fik?

Gros Gnon

Avec ce qui nous vient d’Iran, je crois qu’on peut maintenant l’appeler la "résistance larvée"...

Ô Liban

On va probablement assister à une multiplication en progression arithmétique.
A comparer aux autres pays.

Lebinlon

Surtout n'appellez pas la Hotline si vous avez des symptomes !! c'est surement un complot sionisto-americano-britanico-... pour attenter a la reputation de l'Iran

Bashir Karim

Le gouvernement de spécialistes ne ferme pas ses frontières avec l’’Iran et demande aux passagers d’observer une quarantaine à la maison. Spécialistes de la broderie artisanale peut être. Pas de la santé publique.

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

LA CONNERIE D,AVOIR LACHE LES PASSAGERS DES AVIONS VENUS SPECIFIQUEMENT D,IRAN ET D,ITALIE PARMI LA POPULATION. ON DOIT S,ATTENDRE A UNE EXPLOSION DES CAS. FERMEZ L,AEROPORT AUX AVIONS DE CERTAINES DESTINATIONS ALLER ET VENIR.

Remy Martin

Donc en Iran, sur le nombre de personnes contaminees (245) il y a eu 26 morts (~10%), alors qu'en Chine le ratio est de 3,5%. Hmm ... donc si je comprend bien ou bien l'Iran a le pus haut taux de personnes decedées, ou alors le nombre de personnes declarées infectées est beaucoup plus grand que le chiffre officiellement declaré ...

Yves Prevost

On se souvient que lors de l'atterrissage de cet avion aucune mesure d'isolement n'a été prise. Autrement dit, il est probable que d'autres cas vont se déclarer.

Je partage mon avis

l’Italie ne nous envoie pas ses passager infectés et débrouillez vous!!

Eleni Caridopoulou

Les iraniens envoient leur malade au Liban je vous ai dit ce n'est plus le Liban vive la nouvelle république d'Iran

VIRAGE CONTRÔLÉ

Pour l'Iran c'est bon on est informé en temps réel, mais pour l'Italie que vous OUBLIEZ DE CITEZ NE NOUS LAISSEZ PAS DANS L'IGNORANCE QUE C'EST ENCORE PLUS GRAVE , PARCE QUE JUSTEMENT ON NE BRAQUE PAS ASSEZ LES FEUX SUR CE PAYS .

ARRÊTEZ DE DÉTOURNER NOTRE ATTENTION , IL EN VA DE LA SANTÉ DES LIBANAIS LIBRES D'ÊTRE INFORMÉS ÉQUITABLEMENT.

L'IRLANDE ET ISRAEL INTERDISENT AUX AVIONS VENANT D'ITALIE DE SE POSER CHEZ ELLE .

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants