Rechercher
Rechercher

À La Une - Liban

Deuxième cas de coronavirus au Liban

La personne touchée effectuait une visite à caractère religieux en Iran qui a duré sept jours avant de rentrer au Liban le 20 février à bord du même vol sur lequel se trouvait le premier cas", selon le ministère de la Santé.

Une employée de l'hôpital universitaire Rafic Hariri à Beyrouth porte un masque de protection, alors que le Liban a enregistré le 26 février son 2e cas d'infection par le nouveau coronavirus. Photo AFP / ANWAR AMRO

Un deuxième cas du nouveau coronavirus (Covid-19) a été enregistré au Liban, a confirmé mercredi après-midi le ministère de la Santé, une information annoncée plus tôt en journée par une source médicale anonyme à L'Orient-Le Jour.

"Le ministère de la Santé annonce un deuxième cas avéré cliniquement du nouveau coronavirus. Il s'agit d'un cas lié épidémiologiquement au premier cas. La femme touchée effectuait une visite à caractère religieux en Iran qui a duré sept jours avant de rentrer au Liban le 20 février à bord du vol sur lequel se trouvait la première patiente" de 45 ans, souligne le communiqué du ministère. "Les symptômes sont apparus le 24 février, et à cette date-là, la personne a été mise en quarantaine à l'hôpital universitaire Rafic Hariri. Son état est stable actuellement", précise le ministère. "Les membres de sa famille ainsi que ses proches seront suivis par une équipe du ministère de la Santé", ajoute le texte. Il ne précise toutefois pas si cette personne s'était mise en quarantaine à domicile entre le 20 et le 24 février.

Dans son rapport quotidien, l'hôpital gouvernemental Rafic Hariri a indiqué mercredi avoir reçu ces dernières 24 heures au service des urgences "36 personnes qui ont toutes subi les examens médicaux nécessaires". Sept d'entre elles ont été placées en quarantaine. Il a été demandé aux autres personnes de s'isoler chez elles.  Des tests de laboratoire ont été effectués sur 22 cas. Tous se sont avérés négatifs à l'exception d'un seul, indique le rapport, confirmant le deuxième cas de coronavirus annoncé plus tôt dans la journée. "Deux personnes qui étaient placées en quarantaine sont sorties aujourd'hui. Il leur a été recommandé de s'isoler chez elles durant quatorze jours. Elles ont reçu toutes les instructions nécessaires (...) et ont été testées à deux reprises. Le résultat a été négatif les deux fois", assure le rapport. "Douze personnes sont actuellement en quarantaine, sachant que les résultats de leurs tests sont négatifs. Et deux cas infectés par le coronavirus sont en isolement, dans un état stable, et reçoivent le traitement nécessaire", est-il conclu. 

Le Conseil des ministres a entériné hier les mesures prises la veille par la cellule de crise ministérielle pour limiter la propagation du Covid-19 dans le pays, notamment celle de contrôler les déplacements de et vers les régions endémiques (Chine, Corée du Sud, Italie et Iran) ainsi que celle d’interdire les pèlerinages religieux dans les pays touchés par l’épidémie.


Lire aussi

Des masques, pour quoi faire..., l'éditorial de Issa GORAIEB

Les régions libanaises qui accueillent les pèlerins rentrés d’Iran, entre défi et panique

Face aux étals dévalisés à Milan, les Libanais se souviennent des « années de guerre »

Coronavirus : le Liban a les capacités médicales pour gérer une éventuelle épidémie

Coronavirus : quand les Libanais se lâchent sur les réseaux sociaux


Un deuxième cas du nouveau coronavirus (Covid-19) a été enregistré au Liban, a confirmé mercredi après-midi le ministère de la Santé, une information annoncée plus tôt en journée par une source médicale anonyme à L'Orient-Le Jour. "Le ministère de la Santé annonce un deuxième cas avéré cliniquement du nouveau coronavirus. Il s'agit d'un cas lié épidémiologiquement au...

commentaires (10)

Merci Hezbollah et ayatollah pour le cadeau que vous nous avez donné

Eleni Caridopoulou

23 h 57, le 26 février 2020

Tous les commentaires

Commentaires (10)

  • Merci Hezbollah et ayatollah pour le cadeau que vous nous avez donné

    Eleni Caridopoulou

    23 h 57, le 26 février 2020

  • Venant d'Iran ce coronavirus "nouveau" pourrait de plus être aussi intelligent que leurs fusées et peut être même plus rapide à semer la panique. Celui venant d'Italie serait, quant à lui, plus charmeur et bon vivant...

    Wlek Sanferlou

    22 h 53, le 26 février 2020

  • Avec le caractère cachotier des familles libanaises espérons que les cas de coronavirus au Liban ne vont pas plus augmenter .

    Antoine Sabbagha

    20 h 14, le 26 février 2020

  • Nous y voilà. Bande d'incapables qui aurait dû agir fermement dès que le premier patient a été identifié. Mais faute de volonté (sûrement) et de moyens (probablement), ils parient sur la vie des citoyens. CA SUFFIT.

    Desperados

    19 h 03, le 26 février 2020

  • C’est déjà trop tard. Le pire est a craindre. On a vu le résultat du laisser-aller en Italie (puisque la mentalité italienne est proche de celle des Libanais où bravade prime sur réalisme). En Iran, c’est l’insistance du régime à laisser passer les élections législatives qui a primé sur la santé des citoyens. Ça va malheureusement coûter cher en vies humaines. Quel gâchis.

    Michael

    18 h 40, le 26 février 2020

  • ET TOUS LES AUTRES DU MEME VOL ET DES AUTRES VOLS VENUS D,IRAN ET QU,ON A LACHE PARMI LA POPULATION AU LIEU DE LES METTRE EN QUARANTAINE ?

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    18 h 37, le 26 février 2020

  • Il ne précise toutefois pas si cette personne s'était mise en quarantaine à domicile entre le 20 et le 24 février. pourquoi ne pas le dire SI C'EST NON , IL EST DU DEVOIR DU GOUVERNEMENT DE RECHERCHER TOUTES LES PERSONNES AVEC QUI ILS A ETE EN CONTACT POUR LES AVERTIR ET LEUR DEMNDER DE RESTER EN QUARANTAINE CHEZ EUX IMMEDIATEEMNT LA VERITE AU LIBAN ON PEUT JUSTE REVER CAR PERSONNE NE PREND AU SERIEUX CE GOUVERNEMENT DES QU'IL S'AGIT DE L'IRAN

    LA VERITE

    18 h 16, le 26 février 2020

  • Il faudra faire pareil avec les vols qui viennent d'Italie. Un virus aussi bête que méchant y sévit, on le sent de temps en temps .

    FRIK-A-FRAK

    16 h 29, le 26 février 2020

  • comment font les autres pays s'il s'agit de leurs propres citoyens partis pour un pèlerinage : Est , oust , et censés retourner chez eux sains et saufs et de toutes religions qu'ils soient . autorités ne semblent pas faire moins que d'autres pays si on suit les nouvelles mondiales . Du calme et sans haine et soyons mieux que nos partis politiques qui nous divisent .

    Lecteurs OLJ

    16 h 22, le 26 février 2020

  • C'est absurde et irresponsable. Il n' y a qu'au Liban où les intérêts de l'Iran prime sur celui de ses concitoyens. Si cela se confirme il faut absolument poursuivre les responsables, dont ceux de l'aéroport qui ont autorisé l'entrée de ces personnes sans les obliger à un séjour en quarantaine.

    Citoyen

    15 h 43, le 26 février 2020

Retour en haut