X

Liban

La municipalité de Aïn Dara affirme son refus de toute décharge

Déchets

La société civile craint qu’un terrain où se trouve une carrière désaffectée ne soit adopté pour desservir Aley. Le ministère dément l’information.

S. B. | OLJ
06/09/2019

Après l’affaire de la mégacimenterie et des carrières géantes, la localité de Aïn Dara pourrait-elle être appelée à accueillir une décharge de déchets ? Une polémique secoue actuellement cette localité autour d’une nouvelle problématique liée au plan de gestion des déchets récemment approuvé en Conseil des ministres. Ainsi, la municipalité de Aïn Dara a publié hier un communiqué dans lequel elle assure « son refus et son opposition à l’établissement de toute décharge dans la localité, dans un avenir proche ou lointain », affirmant qu’« elle s’y opposera par tous les moyens possibles ». La municipalité précise également « n’avoir eu vent d’aucun projet de décharge ».

Interrogé par L’OLJ sur cette déclaration, le président du conseil municipal, le général à la retraite Maroun Badr, explique que « cette précision a été publiée par la municipalité suite à un communiqué de la société civile qui révélait la présence d’un projet de décharge dans un site de carrières à Aïn Dara ». « Ces mêmes personnes ont prétendu que la municipalité est d’accord, poursuit-il. C’est totalement faux, nous ne sommes pas au courant d’un tel projet. Or les déclarations de la société civile suggèrent que nous y avons adhéré. Voilà pourquoi ce démenti catégorique était nécessaire. »

Qu’avait déclaré la société civile la veille ? Dans un communiqué signé par l’Initiative civile à Aïn Dara, il existe effectivement un passage consacré à ce projet de décharge. Ce communiqué, qui revient sur les problématiques des carrières qui gangrènent la localité depuis des décennies (et dont certaines viennent d’être fermées sur ordre de la justice), précise que « la localité n’est pas à l’abri de nouveaux abus contre l’environnement ». Le texte révèle ainsi « un projet de mégadécharge pour les déchets, qui devrait desservir l’est du Chouf et Aley, mentionné dans le plan stratégique du ministère de l’Environnement, avec l’approbation de la municipalité ». Le texte évoque « des terrains domaniaux de Aïn Alak qui portent le numéro 151 », soulignant que le site « est riche en eaux souterraines ».

Toutefois, une source du ministère de l’Environnement confirme à L’OLJ qu’« il n’y a absolument aucune décharge prévue à Aïn Dara ».

Sur quoi se fonde donc la société civile à Aïn Dara ? Interrogée par L’OLJ, une source proche de cette partie explique que « ce qui a éveillé les soupçons, c’est que l’une des cartes du plan de gestion des déchets du ministère mentionne un projet de décharge suggéré à Aïn Dara », et ce, malgré son absence dans la carte principale énumérant le 25 décharges prévues. Elle se félicite cependant de l’engagement de la municipalité à refuser toute décharge dans la localité, estimant que « le site serait très inadéquat pour toute décharge, compte tenu de l’historique désastreux du traitement des déchets au Liban ».

Le gouvernement a approuvé le 27 juillet la feuille de route pour la gestion des déchets du ministère de l’Environnement. À court terme (2019-2020), le plan du ministère prévoit la création et la réhabilitation de 25 décharges, ce qui s’accompagnera de la création et la réhabilitation de centres de tri.




Lire aussi

Déchets : Comment passer d’une gestion de crise à une gestion... tout court

Déchets : les ONG se mobilisent contre la « feuille de route vers l’abîme »

Devant le ministère de l’Environnement, des ONG disent « non » aux incinérateurs

Déchets : les 25 décharges sanitaires sont la seule solution, affirme Jreissati

Les incinérateurs approuvés en Conseil des ministres, dont un à Beyrouth

Déchets : de l’urgence de sortir de l’improvisation et d’instaurer un vrai débat

« Rejet catégorique » des incinérateurs et décharges par des municipalités de l’Iqlim el-Kharroub

La crise du Nord en voie de résolution ?


À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

L’édito de Élie FAYAD

La soixante-treizième heure

Décryptage de Scarlett HADDAD

Le gouvernement se réunit aujourd’hui, mais la crise de confiance est trop profonde

Commentaire de Anthony SAMRANI

Le réveil d’une nation

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants