Liban

La crise du Nord en voie de résolution ?

Les déchets dans les rues de Zghorta. Photo « an-Nahar »

Comme prévu, le Conseil des ministres a discuté hier de l’affaire de la crise des déchets dans quatre cazas du Liban-Nord, prenant la décision d’exproprier un terrain privé où se trouve une carrière désaffectée dans la localité de Hawakir Denniyé, enclavée dans le caza de Zghorta, bien que située géographiquement dans la région de Denniyé (voir L’OLJ du 22 août). Ce terrain appartient à l’ancien député Salim Karam et à sa famille. Le gouvernement devra donc l’exproprier, y envoyer des déchets temporairement puis y établir une décharge sanitaire. La crise, qui dure plusieurs mois, concerne les cazas de Bécharré, Zghorta, Koura et Minié-Denniyé.

La décision ministérielle ne devrait toutefois pas empêcher toute protestation. En soirée, un nombre d’habitants ont observé un sit-in en signe de refus de la construction d’une décharge à cet endroit, se promettant d’empêcher les travaux de commencer. Les manifestations ont déjà empêché l’établissement de décharges dans au moins deux localités dans la même région, Fouar et Terbol. Ces mouvements avaient forcé, dans les deux cas, le gouvernement à faire marche arrière.

Cette crise avait été provoquée par la fermeture inopinée d’une décharge sauvage dans un terrain privé, à Adwé (également à Denniyé), qui accueillait les déchets de ces quatre cazas pendant treize ans. Depuis, les ordures jonchent les rues, sauf à Bécharré où un terrain non aménagé a été mis à la disposition des municipalités pour y entreposer les poubelles. En vue de résoudre cette crise, le ministère de l’Environnement avait tenté d’établir une décharge qualifiée de « temporaire » dans plusieurs terrains qui ont successivement été rejetés, notamment à Fouar (dans le site d’une carrière), et plus récemment à Terbol, où une vive contestation s’est organisée pour fermer la route aux camions sous protection policière. Cette contestation avait rapidement pris une dimension politique et même confessionnelle dans certains slogans utilisés, ce qui avait poussé le Premier ministre Saad Hariri, qui appuyait le plan, à faire marche arrière.

Un même scénario est-il en préparation à Hawakir Denniyé ?


Comme prévu, le Conseil des ministres a discuté hier de l’affaire de la crise des déchets dans quatre cazas du Liban-Nord, prenant la décision d’exproprier un terrain privé où se trouve une carrière désaffectée dans la localité de Hawakir Denniyé, enclavée dans le caza de Zghorta, bien que située géographiquement dans la région de Denniyé (voir L’OLJ du 22 août). Ce...

commentaires (0)

Commentaires (0)