X

À La Une

Meurtre Khashoggi : toutes les personnes impliquées rendront des comptes, promet Riyad

arabie saoudite

Le roi et le prince héritier reçoivent des membres de la famille du journaliste saoudien.

OLJ/AFP
23/10/2018

Le gouvernement saoudien a déclaré mardi que toutes les personnes impliquées dans le meurtre du journaliste Jamal Khashoggi au consulat du royaume à Istanbul devront rendre des comptes, "peu importe qui elles sont".

"Des mesures ont été prises par le royaume pour découvrir la vérité et punir les personnes qui ont failli à leurs responsabilités", ainsi que celles "impliquées directement" dans le meurtre, "peu importe qui elles sont", selon une déclaration relayée par l'agence officielle SPA à l'issue de la réunion hebdomadaire du gouvernement saoudien, présidée par le roi Salmane.

Jamal Khashoggi était entré le 2 octobre au consulat saoudien à Istanbul pour des démarches administratives et n'en est pas ressorti vivant. Selon des responsables turcs, il a été "sauvagement" tué au consulat par une équipe de 15 agents saoudiens venus spécialement de Riyad.



(Lire aussi : En Arabie saoudite, « personne ne sait vraiment ce qui va se passer »)



La déclaration des autorités saoudiennes a été publiée peu après que le président turc Recep Tayyip Erdogan a appelé au jugement à Istanbul des meurtriers présumés de Jamal Khashoggi et insisté sur le caractère soigneusement "prémédité" du crime, contredisant la version avancée par Riyad ces derniers jours.

Un peu plus tard, le roi Salmane et le prince héritier Mohammad ben Salmane ont reçu au palais royal à Riyad deux membres de la famille du journaliste tué, a annoncé l'agence officielle SPA. Il s'agit d'un fils, appelé Salah, et d'un frère, appelé Sahel, selon l'agence.




Le chef de l'Etat turc Recep Tayyip Erdogan a de son côté appelé des proches du journaliste saoudien, leur promettant de "tout faire" pour "élucider" son meurtre dans le consulat de son pays à Istanbul, a indiqué une source présidentielle. Lors de cet entretien avec plusieurs membres de la famille de Jamal Khashoggi, M. Erdogan a déclaré que la Turquie allait "suivre cette affaire" et que "tout ce qui est nécessaire sera fait pour élucider ce crime", a indiqué cette source.  Le président turc a en outre fait part de sa "profonde peine" lors de cet entretien téléphonique, a indiqué la source, ajoutant que M. Erdogan avait notamment parlé à l'un des fils du journaliste, Adbullah Khashoggi.




Lire aussi

Qahtani, ce bras droit de MBS dont le nom apparaît dans les affaires Khashoggi, Ritz-Carlton et Hariri...

Khashoggi: qui sont les deux hauts responsables saoudiens limogés?

Pourquoi l’affaire Khashoggi est loin d’être terminée

Riyad face au meurtre de Khashoggi : de la dénégation à l'aveu

Khashoggi : les révélations saoudiennes visent à protéger MBS

Affaire Khashoggi : Riyad ne veut pas créer un nouveau choc pétrolier

Le Saoudien Jamal Khashoggi, journaliste et intellectuel engagé

Affaire Khashoggi : la Turquie profiterait-elle du scandale ?

Saintes indignations..., l'éditorial de Issa GORAIEB

Il y a le feu dans la maison Saoud, le commentaire de Anthony SAMRANI

Confronté à l'affaire Khashoggi, le roi Salmane veut affirmer son autorité face à MBS


À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

EXCEPTÉ (?)...

AIGLEPERçANT

Chiche !!!!!!! hahahahahaha !!!!!!

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants