Rechercher
Rechercher

À La Une - Rapatriement

Coronavirus : un nouveau groupe d'expatriés libanais de retour à Beyrouth

"Les dispositions que nous avons prises respectent les normes internationales et sont exemplaires, aux dires mêmes des voyageurs, et cela illustre l'efficacité du gouvernement libanais", déclare Hamad Hassan.

Un expatrié libanais portant une tenue de protection sanitaire, le 5 avril 2020 à sa sortie de l'aéroport de Beyrouth. Photo REUTERS/Mohamed Azakir

Après un premier groupe de Libanais rapatriés dimanche depuis l'Afrique, le Golfe et l'Europe, un nouveau groupe a commencé à arriver mardi en début de soirée à l'aéroport international de Beyrouth, à bord d'appareils affrétés par la compagnie aérienne nationale Middle East Airlines (MEA), alors que l'aéroport reste fermé au reste du trafic dans le cadre de l’état d'urgence sanitaire et la mobilisation générale décrétés pour lutter contre le coronavirus.

Le vol ME212 qui a décollé de Paris à 12h10 (heure locale) a atterri peu avant 18 heures à l'aéroport de Beyrouth (AIB) avec 121 passagers à son bord. Les ministres de la Santé, Hamad Hassan, et des Travaux publics et des transports, Michel Najjar, se trouvaient à l'AIB au moment de l’arrivée de ce premier vol sur quatre prévus aujourd'hui afin de superviser les opérations.

"Les dispositions que nous avons prises respectent les normes internationales et sont exemplaires, aux dires mêmes des voyageurs, et cela illustre l'efficacité du gouvernement libanais", a déclaré M. Hassan lors d'un point presse à l'extérieur de l'AIB. "Si jamais un cas de contamination parmi les passagers venait à être détecté, tous les autres passagers du même vol seront mis à l'isolement pendant 15 jours pour s'assurer de leur non-contamination", a-t-il ajouté. "Cette première phase de rapatriement se déroule en toute sécurité", s'est de son côté félicité M. Najjar.

Quelques heures plus tôt, dans un entretien accordé à la chaîne LBCI, l'ambassadeur du Liban en France, Rami Adwan, avait affirmé que l'ambassade "a distribué à l'aéroport Charles De Gaulle des gants et des solutions hydroalcooliques aux passagers, et s'est assurée de faire signer aux Libanais un document dans lequel ils s'engagent à respecter une période de 14 jours de confinement à domicile à leur arrivée à Beyrouth". "Les étudiants constituent 60% des demandes (de rapatriement) que nous avons reçues à l'ambassade", avait expliqué M. Adwan, soulignant que "des personnes malades, des mères et des touristes libanais" figurent également parmi les passagers rapatriés aujourd'hui.

Vers 20h10, ce sont 120 expatriés qui sont arrivés à bord du vol ME268 en provenance d'Istanbul. Le vol ME242 parti de Madrid à 14h45 est arrivé à l'AIB vers 21h avec 109 passagers. Le vol ME574, parti de Kinshasa à 14h25, doit pour sa part arriver à Beyrouth à 23h25 avec à son bord 119 passagers. 

Le rapatriement des expatriés va se poursuivre les prochaines semaines. Dans la journée, la MEA a annoncé les horaires et les tarifs de douze vols programmés les 9, 11 et 13 avril en provenance de plusieurs pays du Golfe, d'Europe et d'Afrique. 



(Lire aussi : Le choix des hôtels pour la quarantaine des rapatriés libanais fait grincer des dents)



Le gouvernement avait averti que les premiers vols de rapatriement feraient office de test, pour décider si le processus se poursuivrait ou si ce retour massif d’expatriés menaçait d’augmenter drastiquement le nombre de personnes atteintes du coronavirus au Liban. Tous les Libanais rapatriés dans le cadre de ce mécanisme sont d'ailleurs testés à leur arrivée sur le territoire libanais. Aucun Libanais n'avait été testé positif à l'issue de la première phase de rapatriement qui a eu lieu dimanche et qui a été qualifiée de "réussite" par les autorités libanaises, même si les prix pratiqués par la MEA ont suscité de nombreuses critiques, poussant son PDG Mohammad el-Hout à tenir une conférence de presse pour se défendre

Dans ce contexte, la vice-présidente de la Fondation humanitaire al-Walid ben Talal, Leila el-Solh, a informé le chef de la diplomatie Nassif Hitti que la fondation allait assurer le financement de trois vols de rapatriement pour les étudiants libanais se trouvant en France, en Italie et en Espagne. Ces vols devraient être effectués la semaine prochaine.

Jusqu'ici, plus de 540 personnes ont été testées positives au Covid-19 au Liban, dont 19 sont décédées, selon les derniers chiffres officiels.



Lire aussi

Dans un Liban confiné, les violences domestiques explosent

Un million de dollars en une heure : la diaspora libanaise aux USA mobilisée pour les plus défavorisés

Décongestionner les prisons pour éviter la propagation du virus, tout en préservant la sécurité publique

Au premier jour de la circulation alternée, les FSI dressent barrages et procès-verbaux


Après un premier groupe de Libanais rapatriés dimanche depuis l'Afrique, le Golfe et l'Europe, un nouveau groupe a commencé à arriver mardi en début de soirée à l'aéroport international de Beyrouth, à bord d'appareils affrétés par la compagnie aérienne nationale Middle East Airlines (MEA), alors que l'aéroport reste fermé au reste du trafic dans le cadre de l’état d'urgence...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut