Rechercher
Rechercher

À La Une - Liban

Rapatriement des expatriés : la MEA annonce douze vols pour les 9, 11 et 13 avril

La compagnie précise les horaires et tarifs de la plupart de ces vols en provenance d'Europe, du Golfe et d'Afrique.

Un avion de la compagnie libanaise Middle East Airlines atterrissant à Beyrouth, le 5 avril 2020 en provenance d'Arabie saoudite. Photo AFP

La compagnie aérienne libanaise Middle East Airlines (MEA) a annoncé mardi plusieurs vols les 9, 11 et 13 avril destinés à rapatrier les expatriés libanais bloqués à l'étranger en raison des mesures restrictives pour lutter contre la propagation du nouveau coronavirus dans le monde.

Selon un communiqué de la compagnie, quatre vols sont prévus le jeudi 9 avril :

Pour le vol ME202 au départ de Londres à 18h, heure locale, qui doit arriver à Beyrouth, à 0h35, les billets sont affichés au prix de 1 142 livres sterling en classe économique, et de 2 284£ en classe affaires.

Pour le vol ME218 au départ de Francfort à 13h45, qui doit atterrir à Beyrouth à 18h30, les billets sont affichés au prix de 1 111 euros en classe économique contre 2 222€ en classe affaires.

Pour le vol ME437 au départ de Doha à 12h40, prévu pour une arrivée à Beyrouth à 15h35, il faudra débourser 750 dollars en classe économique et 1 500$ en classe affaires.

Pour le vol ME576 au départ d'Accra à 11h40, qui doit arriver à 21h35 à Beyrouth, les prix ont été fixés à 1 800 dollars en classe économique et à 3 900$ en classe affaires.


Quatre autres vols sont programmés le 11 avril :
Pour le vol ME232 au départ de Rome à 16h45, prévu pour une arrivée à Beyrouth à 20h55, le tarif s'élève à 926 dollars en classe économique contre 1 852$ en classe affaires

Pour le vol ME 427 au départ de Dubaï à 15h35, qui doit arriver à Beyrouth à 17h55, il faudra débourser 750 dollars en classe économique et 1 500$ en classe affaires.

Pour le vol ME405 au départ de Koweït City à 12h35, arrivée prévue à 14h55, le billet en classe économique coûte 650 dollars, et 1 300$ en classe affaires.

Le vol en provenance de Luanda reste à confirmer.


Enfin, quatre vols sont prévus le 13 avril :
Pour le vol ME204 au départ de Londres à 18h et devant arriver à Beyrouth à 0h35, les tarifs pratiqués sont les mêmes que pour le vol du 9 avril en provenance de la capitale britannique.

Pour le vol ME212 en provenance de Paris à 13h20 et qui doit arriver à Beyrouth à 18h35, il faudra compter 1 200€ en classe économique et 2 400€ en classe affaires.

Pour le vol ME365 au départ de Jeddah à 13h10 et qui doit arriver à Beyrouth à 15h35, le prix des billets en classe économique s'élève à 650$ et 1 300$ en classe affaires.

Le vol au départ de Libreville reste encore à confirmer.


Après le rapatriement dimanche de plus de 400 personnes en provenance d’Afrique et du Golfe, quatre vols sont prévus aujourd’hui, en provenance de Paris, Madrid, Kinshasa et Istanbul, dans le cadre de la deuxième phase du processus. Le gouvernement avait averti que les premiers vols de rapatriement organisés dimanche feraient office de test, pour décider si le processus se poursuivrait ou si ce retour massif d’expatriés menaçait d’augmenter drastiquement le nombre de personnes atteintes du coronavirus au Liban. Aucun cas de nouveau coronavirus n'a été détecté parmi les Libanais rapatriés dimanche en provenance de Riyad, d'Abou Dhabi, de Lagos et d'Abidjan. Tous les Libanais rapatriés dans le cadre de ce mécanisme sont testés à leur arrivée sur le territoire libanais.

Dimanche, le prix des billets des quatre premiers vols à avoir atterri au Liban avait été jugé par certains exorbitant, poussant de nombreuses familles à finalement choisir de rester dans leur pays d’expatriation. Depuis, la MEA est sous le feu des critiques. La compagnie s’est défendue hier, par le biais de son président, Mohammad el-Hout, qui a assuré que la MEA ne faisait pas de bénéfices sur ces vols. Dimanche, la MEA avait annoncé une réduction des coûts de ses billets d’avion de 50 % au bénéfice des étudiants expatriés qui ne peuvent payer toute la somme.

Dans ce contexte, la vice-présidente de la Fondation humanitaire al-Walid ben Talal, Leila el-Solh, a informé M. Hitti que la fondation allait assurer le financement de trois vols de rapatriement pour les étudiants libanais se trouvant en France, en Italie et en Espagne. 


Lire aussi
Hout monte au créneau pour défendre la MEA et la BDL, ses adversaires répliquent

Le choix des hôtels pour la quarantaine des rapatriés libanais fait grincer des dents


La compagnie aérienne libanaise Middle East Airlines (MEA) a annoncé mardi plusieurs vols les 9, 11 et 13 avril destinés à rapatrier les expatriés libanais bloqués à l'étranger en raison des mesures restrictives pour lutter contre la propagation du nouveau coronavirus dans le monde.Selon un communiqué de la compagnie, quatre vols sont prévus le jeudi 9 avril :Pour le vol ME202 au...

commentaires (4)

TOUS LES PAYS ENVOIENT DES AVIONS POUR RAPATRIER LEURS CITOYENS. IL N,Y A QUE LA MEA QUI FAIT PAYER ET APPLIQUE DES PRIX EXORBITANTS.

SOUTENONS L,OLJ. CONDAMNONS SES CENSURES.

09 h 22, le 08 avril 2020

Tous les commentaires

Commentaires (4)

  • TOUS LES PAYS ENVOIENT DES AVIONS POUR RAPATRIER LEURS CITOYENS. IL N,Y A QUE LA MEA QUI FAIT PAYER ET APPLIQUE DES PRIX EXORBITANTS.

    SOUTENONS L,OLJ. CONDAMNONS SES CENSURES.

    09 h 22, le 08 avril 2020

  • LA MEA EN PROFITE AVEC SES PRIX EXORBITANTS.

    SOUTENONS L,OLJ. CONDAMNONS SES CENSURES.

    22 h 59, le 07 avril 2020

  • Les prix sont Exorbitants

    KARIM GHAZZAOUI

    18 h 49, le 07 avril 2020

  • Je ne comprend pas ce besoin de bouger Ici ou Ailleurs c est la même chose Ceux qui bougent prennent un risque inconsidéré Mettent des centaines de personnes en danger, et peuvent causer peut etre la mort de proche, d un grand père ou d une grand mère. Nous somme en Guerre, on reste sur place, on attend que ca passe Ceux qui bougent n'ont aucun respect pour les autres ! Au lieux de payer ces tarrif exhorbitant, il suffit de les aider a rester dignement sur place ! N'IMPORTE QUOI !

    Aboumatta

    16 h 27, le 07 avril 2020

Retour en haut