X

La Dernière

L’« impeachment » de Trump en pins, mugs et tee-shirts au musée

This is America

Le président américain est sorti vainqueur du procès visant à le destituer, mais les historiens restent aux aguets et les musées poursuivent la chasse aux images qui ont accompagné ce moment.

07/02/2020

Le processus d’impeachment du président Donald Trump demeure sur toutes les lèvres, mais aussi sur les pins, les mugs, les tee-shirts et autres casquettes et posters, produits en masse pour l’occasion, et souvent avec beaucoup de créativité. Même après avoir été acquitté, avant hier, à la suite du procès cherchant à le destituer, le 45e président des États-Unis portera toujours ce stigmate, notamment par le biais de tout cet attirail tapageur que l’on s’apprête à faire entrer au musée.

Il rejoindra les reliques des deux autres destitutions qui ont marqué l’histoire américaine et qui se trouvent au National Museum of American History, relevant de la Smithsonian Institution. Ce musée, très déterminé à cerner l’esprit et la complexité de l’histoire démocratique des États-Unis, s’est chargé de documenter le système politique américain, notamment l’histoire présidentielle. Les curateurs en charge de ce volet ont suivi le déroulement du procès de Donald Trump, entrepris par la Chambre des représentants et amorcé le 21 janvier dernier.

Dans un communiqué à ce sujet, les curateurs expliquent qu’ils vont déterminer quels objets sont les plus représentatifs de cet événement pour les inclure à la collection nationale. À cet effet, l’un d’entre eux, Jon Grinspan, va s’entretenir avec des hommes du sérail, des observateurs et des activistes de tous bords afin de peaufiner ce choix.



Arborer son pro ou anti-trumpisme pour 20 $
M. Grinspan aura également à passer en revue tous les produits contestataires ou promotionnels affichés sous toutes leurs formes pour envoyer un message politique proclamé publiquement et populairement. Les spécialistes en la matière se sont dépêchés de produire à la chaîne des tee-shirts, des pins, des mugs, des casquettes et divers autres articles du quotidien affichant leur position anti ou pro-impeachment. On peut s’achalander d’un très grand nombre de ventes en ligne où il y en a pour tous les bords et pour tous les goûts à un prix abordable, puisque l’on peut arborer son pour ou contre trumpisme pour 18 dollars (le prix d’un mug), ou 20 dollars (le tee-shirt).

Néanmoins, M. Grinspan précise qu’il n’y a pas « de guide à suivre pour accomplir cette tâche. Il suffit d’avoir l’esprit ouvert et flexible pour percevoir les éléments reflétant le mieux ce qui se passe ». D’autant que cette tâche est complexe du fait qu’elle doit comporter une bonne charge visuelle. Il faut aussi compter avec le facteur temps et le long terme et ainsi se souvenir que ces témoignages destinés à être exposés vont probablement être vus dans des centaines d’années. Les historiens politiques abordent ce travail de recherche et de collection avec prudence et respect. Pour la directrice du musée, Anthea Hartig, il est primordial de maintenir la confiance du peuple américain et des politiques.


« La présidence américaine : un lourd fardeau »
Pour illustrer ce travail de mémoire de la vie politique du pays sous tous ses aspects, le National Museum of American History donne à voir actuellement une exposition intitulée The American Presidency : A Glorious Burden (La présidence américaine : un lourd fardeau). Une des sections braque les feux sur les limites du pouvoir présidentiel, dont la destitution. Sont présentés dans ce contexte des objets ayant appartenu aux présidents Andrew Johnson et Bill Clinton, tous deux condamnés, dans un premier temps, par la Chambre des représentants, à être démis de leurs fonctions, puis acquittés par le Sénat. On trouve aussi des objets ayant fait partie de l’existence du président Richard Nixon, lequel avait fini par démissionner. En remontant plus loin, des acquis d’un grand symbolisme national ont été retenus : du chapeau haut de forme que portait le président Abraham Lincoln le soir où il a été assassiné au bureau du président Thomas Jefferson qu’il avait utilisé pour rédiger la Déclaration d’indépendance en passant par les tenues officielles des First Ladies, prises en charge depuis plus de cent ans.

Ainsi, depuis son inauguration en 1846, le Smithsonian a minutieusement étudié et conservé les pratiques démocratiques de l’Amérique. Et les pièces (plus de cent mille) qui ont été collectées vont bien au-delà des possessions personnelles des chefs de l’État pour couvrir une plus large partie de la vie politique de la nation. Cette collection est axée sur trois aspects de la vie démocratique : les campagnes politiques (le processus des urnes et la participation des citoyens), les mouvements de réforme (qui limitent ou élargissent la démocratie et influencent la politique), le bureau du président et l’historique des First Ladies.

Le procès de destitution du président Trump a donné à nouveau du pain sur la planche au musée de l’Histoire américaine. Les chercheurs doivent suivre son cours attentivement pour bien restituer son impact. « Il ne suffit pas de s’en tenir à son déroulement dans la capitale fédérale. L’impeachment ne se termine pas avec le procès. C’est là le legs du président et du parti du président. » Un témoignage qui va rester pour l’avenir.



Dans la même rubrique
C’est à Jachymov qu’il faut suivre le dollar et son cours

Jane Goodall et ses chimpanzés « Out of Africa »

La nouvelle tendance des mocktails : s’éclater dans des bars sans alcool

Barbie, 60 ans, une carrière internationale et une origine germanique

Le Musée croate de la gueule de bois séduit les États-unis


À la une

Retour à la page "La Dernière"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants