X

Liban

Nasrallah : En cas de guerre avec l’Iran, l’Arabie saoudite et les Émirats seront détruits

Situation

Pour le secrétaire général du Hezbollah, qui salue les attaques contre les installations pétrolières saoudiennes, « il semble que le pétrole est plus cher que le sang » des Yéménites.


OLJ
21/09/2019

Le secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah, a prévenu hier l’Arabie saoudite et les Émirats arabes unis qu’ils seraient « détruits » en cas de guerre avec l’Iran. Lors d’un discours hier, le chef du Hezbollah est revenu sur l’attaque qui a visé samedi dernier les installations pétrolières d’Aramco en Arabie saoudite, perpétrées selon lui par les rebelles yéménites. Ces derniers, soutenus par l’Iran, ont en effet revendiqué cette attaque, mais Riyad et Washington l’ont attribuée à l’Iran qui a rejeté à plusieurs reprises ces accusations.

« Ce qui s’est passé est très important et a eu des conséquences importantes sur le plan international », a estimé Hassan Nasrallah. « L’axe de la résistance est très fort, et les attaques contre Aramco en sont une illustration », s’est-il félicité. « Malheureusement, il semble que le pétrole soit plus cher que le sang, a enchaîné Hassan Nasrallah. Ceux qui condamnent les attaques contre (le groupe pétrolier saoudien) Aramco devraient plutôt exprimer leur solidarité avec le peuple yéménite. »

Qualifiant d’« échec » la politique américaine dans la région au vu des développements de ces dernières semaines, Hassan Nasrallah a affirmé que l’Iran était « fort », et a plaisanté sur le fait que « tout le battage contre l’Iran n’a fait bouger aucun poil de la barbe d’un responsable iranien ».

S’adressant à l’Arabie saoudite et aux Émirats, il leur a dit : « Je vous conseille de bien réfléchir. Une guerre contre l’Iran vous détruira tous. Et la poursuite de la guerre contre le Yémen est sans issue, vous en payerez le prix. » « Votre économie est de verre », a-t-il encore dit, soulignant « qu’une seule attaque » avait pu « réduire de moitié la production pétrolière saoudienne » et que d’autres pourraient suivre.



(Lire aussi : L'Iran ne se limite pas à ses frontières "géographiques", selon un chef religieux)



Les collaborateurs
Sur le plan interne, le chef du Hezbollah a affirmé que « ceux qui ont collaboré avec Israël sont des agents et doivent être jugés », dans une référence au cas de Amer Fakhoury, l’ancien responsable militaire de l’Armée du Liban-Sud, arrêté lors de son retour au Liban qui a suscité une vague d’indignation.

« Si ces agents ont commis des crimes, ils doivent être fermement sanctionnés », a-t-il ajouté, appelant à régler les questions autour de la prescription des crimes et à revoir les peines prononcées dans ce cadre, qu’il a qualifiées de « trop faibles ».En 1996, Amer Fakhoury, qui avait été en charge à partir de 1985 de la prison de Khiam où il aurait commis les pires actes de torture, avait été condamné par contumace à 15 ans de prison pour collaboration avec Israël. Se croyant couvert par la prescription, il a voulu rentrer au pays, ne s’attendant pas à ce que les autorités l’appréhendent pour d’autres crimes, notamment l’obtention de la nationalité israélienne.



(Lire aussi : L’affaire Fakhoury met sur la sellette l’accord de Mar Mikhaël)



Criminalisation de la torture
Jeudi, le groupe parlementaire du Hezbollah avait réclamé des « procédures juridiques » spécifiques pour les cas de collaboration avec Israël. Plus tôt dans la journée d’hier, le président de la Chambre, Nabih Berry, allié du Hezbollah, avait accepté de prendre en considération des amendements de la loi libanaise de 2017 qui criminalise la torture et prévoient notamment de supprimer toute prescription des crimes de tortures. Ces amendements seront présentés au Parlement et devront faire l’objet d’une étude en commission parlementaire avant d’être soumis au vote des députés.

« Le cri de colère des détenus de la prison de Khiam, de leurs proches et, plus globalement, de l’opinion publique libanaise est sincère et doit être entendu », a déclaré le leader chiite, mettant en garde contre « une voie dangereuse et perverse » concernant le traitement des agents israéliens, en référence aux informations selon lesquelles certains individus convaincus de collaboration avec Israël pourraient voir leurs casiers judiciaires effacés.

« Personne n’a été forcé à fuir vers Israël. Ceux qui ont fui l’ont fait délibérément. D’autres sont restés au Liban, et certains se sont rendus aux autorités », a-t-il ajouté, estimant que « les Libanais qui se sont installés en Israël et qui veulent revenir doivent se rendre aux autorités libanaises ». « Il y a un mécanisme judiciaire concernant les agents israéliens. Ceux qui ne sont pas impliqués dans la collaboration avec l’ennemi sont les bienvenus », a-t-il lancé.

Certains accusent le CPL de mansuétude dans ce dossier. M. Berry avait notamment critiqué l’attitude de l’ambassadeur du Liban à Washington Gaby Issa (gravitant dans l’orbite du CPL) quant à la présence de M. Fakhoury à une réception organisée à l’ambassade. De son côté, Ziad Assouad, député CPL de Jezzine, avait déclaré que « la détention de Amer Fakhoury n’est pas légale, mais éminemment politique ».



(Lire aussi : L’affaire Amer Fakhoury, nouvelle pomme de discorde entre le CPL et le tandem chiite ?)



Drones israéliens
Sur un autre plan, le leader du Hezbollah est revenu sur les tensions entre sa formation et Israël après l’attaque aux drones, le 25 août, contre la banlieue sud de Beyrouth, fief du parti chiite.

« Le Hezbollah s’est opposé aux tentatives israéliennes de modifier les règles d’engagement, et nous réaffirmons notre droit à nous défendre face aux drones israéliens », a-t-il déclaré, affirmant que la position du parti chiite sur ce sujet « a eu des conséquences évidentes sur le nombre de violations du territoire libanais ».

Jeudi, le ministre de la Défense, Élias Bou Saab, avait affirmé que l’objectif des deux drones israéliens était d’« attaquer et pas seulement de filmer ». Évoquant une « fabrication militaire avancée », le ministre a dit ne pas être en mesure d’identifier la cible exacte de « l’agression », lors d’une conférence de presse au cours de laquelle il a détaillé le modus operandi de l’opération et exposé les résultats de l’examen des restes des drones et l’enquête menée par l’armée.

Le 10 septembre, le leader du parti chiite avait réitéré qu’il n’y aurait « aucune ligne rouge » pour défendre le Liban en cas d’attaque israélienne, affirmant toutefois qu’il respecterait la résolution 1701 des Nations unies, qui avait mis un terme à la guerre de 2006, opposant l’État hébreu au parti chiite.

En outre, le chef du parti chiite a exprimé son indifférence concernant les élections en Israël. « Netanyahu a fait tout ce qu’il pouvait pour remporter les élections, mais a échoué malgré le soutien sans précédent des États-Unis », a-t-il observé. « Les résultats de ces élections ne nous concernent pas, car la politique contre les Palestiniens et les Arabes reste la même », a-t-il ajouté.

Les résultats quasi définitifs des législatives israéliennes annoncés dans la journée confirment une impasse politique mettant en péril le règne du Premier ministre Benjamin Netanyahu, dont le parti est arrivé en deuxième place juste derrière le parti centriste « Bleu-Blanc » de Benny Gantz. Les deux hommes doivent engager des pourparlers en vue de la formation d’un gouvernement d’union nationale.



(Lire aussi : « Nous sommes entrés dans une nouvelle étape » de la confrontation entre Israël et le Hezbollah)



Retour des réfugiés de Qousseir
Enfin, le chef du Hezbollah a appelé les réfugiés syriens originaires de la région frontalière de Qousseir à rentrer dans ce secteur, où le parti chiite avait officiellement dévoilé pour la première fois son engagement militaire au côté du régime en 2013. Ville syrienne près de la frontière avec le Liban, Qousseir avait été reconquise en juin 2013 par le pouvoir de Bachar el-Assad, qui en avait chassé les rebelles avec le soutien décisif des combattants du Hezbollah.

« Nous avons réglé la situation à Qousseir pour permettre un retour de toute la population, de la ville et des villages », a indiqué Hassan Nasrallah. Cela a été fait en coopération avec les autorités syriennes, a-t-il précisé, invitant tout particulièrement « les habitants des villages de la région de Qousseir qui se trouvent au Liban » à entreprendre les démarches nécessaires auprès des autorités libanaises pour amorcer leur retour.

En avril 2013, M. Nasrallah avait officiellement reconnu l’engagement des combattants du Hezbollah dans les batailles en Syrie pour épauler le régime, tout particulièrement dans la région de Qousseir qui représentait alors un bastion de la rébellion. La bataille de Qousseir avait poussé à la fuite des milliers d’habitants. Des milliers de Libanais vivaient également dans cette zone, qui entretient des liens très étroits avec la région libanaise de la Békaa, située de l’autre côté de la frontière.



Lire aussi

Vie et mort de l’Armée du Liban-Sud

Amer Fakhoury : une énigme à plusieurs inconnues

« Nous sommes entrés dans une nouvelle étape » de la confrontation entre Israël et le Hezbollah


Pour mémoire

La seconde riposte du Hezbollah, pour rétablir « l’équilibre de la dissuasion », le décryptage de Scarlett Haddad


À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

PASPORTbio

C chaud

Chammas frederico

Perspective "fantaisiste" un tel choc n'interviendra pas...
En tous. cas pas dans un très proche avenir...et ce malgré " les hésitations de Mr Trump"

L'enjeu est trop gros pour "abandonner le bébé avec l'eau du bain"

L.Iran fait ( par stratégie ) patte de velours...et appelle à une union fraternelle "des rivaux"... Une fois évacués les sponsors occidentaux...

Il lui serait alors possible d'assujettir, d'une façon ou d'une autre, ses voisins
Au moins avec ses menaces nucléaires et balistiques...
On pourrait y ajouter ses arguments politiques

Remy Martin

Ma boule de crystal me dit que bientôt ce mec va finir par rester dans son trou pour l'éternité ...

Irene Said

Certains se "révoltent contre tant de haine envers le Hezbollah..."

Ce parti suscite de la haine et le rejet de la part des vrais Libanais qui aiment leur patrie !

Et n'acceptent pas de voir comment le chef de ce parti a vendu le Liban à l'Iran, non pas par dévouement et pour notre bien, mais uniquement pour sa gloire personnelle et pour les projets iraniens de domination régionale.

Le Hezbollah a libéré en 2000 le Sud du Liban de l'occupation israélienne ? Merci et nous lui en sommes reconnaissants !
Mais cela l'autorise-t-il, depuis, d'occuper ce Sud du Liban en plus d'autre régions avec une milice armée et financée par l'Iran ?
Et d'entretenir en permanence des risques de guerre avec Israël pour des raisons qui ne concernent pas le Liban, c'est à dire le conflit entre Israël et l'Iran ?

Cela l'autorise-t-il de décider seul du sort du Liban ?
Il se prétend "résistant"...mais à quoi ? A un Liban indépendant et souverain ?

Nous,vrais Libanais, haïrons toujours ceux qui sont prêts à sacrifier notre patrie pour d'autres causes non-libanaises !
Irène Saïd

de Tinguy Corinne

Volonté de destruction explicite de l'Arabie Saoudite, des Emirats, de plusieurs pays du Golfe, d'Israël, et volonté de destruction implicite du Liban (puisque la guerre serait faite à partir du territoire libanais et non de l'Iran)...Le dictateur dans toute sa splendeur; un mélange d'idéologie nazie (qui voulait également détruire les autres pays) et d'idéologie islamiste totalitaire.
Les discours de paix, de tolérance, de vivre-ensemble, c'est pour quand ?

Hallak Andre

Le hezb dispose du contrôle total des ports et aéroports exerçant un véritable racket sur les missions douanières et reléguant la sécurité intérieure à un rôle consultatif.

Fort de centaines d’assassinats d’opposant, de journalistes, ou de créateurs de nouveaux courants en son sein, il n’a pas besoin d’exercer un surcroit d’intimidations pour contrôler et rançonner l’ensemble des marchés publics : télécom, énergie, construction, transport, éducation, armement etc. …..

Les fermes de Chebaa sont ce prétexte usagé dont le Hezb se targue pour légitimer un armement supérieur à celui de l’armée libanaise, et qui sert à intimider bien plus les libanais que les ennemis de ses maitres en perse.

Le peuple libanais n’a que faire de ces fermes.
Il souhaite vivre en paix ... un mot absent du vocabulaire de Nasrallah.

Seul son désarmement ,rendrait le pays souverain à nouveaux .

Tout statut quo sur son arsenal pérennise et entérine une position de collaboration avec les vrais occupants du pays : la théocratie perse

FAKHOURI

HN continue à nous faire prendre un taureau pour un boeuf et un boeuf pour une chèvre

Chady

Bon, je regrette déjà mon commentaire. Je suis juste révolté par tant d’acharnement contre le Hezbollah et tant de haine.
On ne vit pas sur une île isolée, on fait partie d’une région ou les crises d’ici et là affectent tout le monde. Le partis pris pour la tyrannie americo-israelo-saoudienne n’est pas acceptable, tandis que les idées de politique à la suisse sont utopiques à mon avis.
Il y a des différends, il faut savoir les régler sans préjugés ni partis pris. Je suis contre que le Hezbollah ait seul la décision de paix ou de guerre, mais faut aussi revenir à la racine du problème.
Le Hezbollah est dépendant de la sécurité de l’iran, ce discours menaçant fait partis de la propagande du Hezbollah pour empêcher une guerre, car l’affaiblissement de l’iran entraînerait l’affaiblissement du Hezbollah au contraire d’israel.
La solution serait donc d’armer le Liban comme il le faut de sorte à ce que l’on puisse arriver à être aussi puissant que le Hezbollah, et pour ceux qui pensent qu’israel n’est pas une menace, considerez ces armes comme un moyen de defense contre les syriens alors! Comme ca tout le monde y trouve son compte.

Sissi zayyat

En qualité de quoi ce Mr. déclare la guerre au monde entier depuis son trou?

A force d'être enfermé sans soleil et couper du monde réel et ne parler que de guerres et de destruction on perd la boule.. Du calme...

Il peut aller faire la guerre auprès de qui il veut et même soutenir qui il veut si c'est la seule motivation de son existence. Pour cela il n'a pas besoin d'autorisation, mais pas depuis le sol Libanais! Ni du sud ni du nord du Liban ni même depuis son fief à Beyrouth.
Les Libanais ne le laisseront pas faire. On en a vu d'autres... Il aura quoi comme arme face aux libanais récalcitrants il va tous les tuer?

Qu'importe, si on le laissera faire mais au moins ce sera pour une cause noble et choisie et non pour faire les frais d'une décision d'un autocrate assoiffé de sang et de haine.

Donc, il lui reste deux choix à faire: quitter le Liban ou rester et remettre ses armes pour qu'on puisse traiter à égalité dans ce pays. On verra la voix de quelle partie portera plus loin. La tyrannie a assez duré.

On a vu le sort de tous les tyrans sanguinaires. Ils ont tous eu la même fin et ce depuis des millénaires. Nous ne voulons de mal à personne et Dieu est à nos côtés.

On sait qu'il est suicidaire et qu'il veut accéder au plus vite à son paradis imaginaire, mais nous nous aimons la vie et nous sommes attachés à notre pays, paradis réel, pour ceux qui savent l'aimer.

Chady

D’abord les emirats et l’arabie saoudite ne représentent que la médiocrité du monde arabe et non pas tous les arabes, ayez un peu de respect pour les mauritaniens, marocains, algériens, tunisiens, égyptiens, yéménites, syriens... etc etc.

Ensuite, dans de nombreux pays, les seigneurs de guerres du temps de la guerre civile seraient exécutés, leurs familles exilées, et un monsieur comme Sayyed Nasrallah aurait été président en 2000, ou sinon en 2006.

En quelques sortes, Sayyed Nasrallah peut être considéré par certains comme un traître, un traître aux Chiites! Un traître parce qu’il a laissé des collaborateurs s’en sortir en 2000 avec des sentences d’1, 2 ou 3 mois! Un traître parce qu’il permet à des imbéciles comme Bassil de poser ses conditions ou à un collaborateur comme Geagea de lui cracher dessus!

A quoi bon servent-elles ces si on doit être accusé de contrôler tout le pays, alors qu’on ne peut même pas arranger aux chiites qui ont réussi leurs examens de rentrer dans la douane? A quoi bon contrôler tout le pays soit disant, si on permet à des ingrats de nous cracher dessus?

Ah oui, les armes c’est juste contre les ennemis de l’extérieur....

Wallah ya Sayyed law ghayrak...

Bon il n’est jamais trop tard comme on dit...

Wlek Sanferlou

« il semble que le pétrole est plus cher que le sang »... c'est très possible, mais aussi ça peut être le contraire. On n'en sait rien nous comme on ne vend ni du petrole ni du sang...on laisse bien sûr ceci aux khobara et mjarabine!
File moi une autre clop stp...

Irene Said

Pauvre Liban...
Beaucoup de tes fils ont complètement perdu la boussole patriotique !
Quelles raisons donneront-ils à leurs enfants et petits-enfants si leur patrie venait à disparaître à cause de leur inconscience ?

L'Iran, les USA, Israël, le Yémen, l'Arabie Séoudite et...l'Occident ?
Irène Saïd




Tony BASSILA

Les propos de Nasrallah ne sont que du blabla, c'est le régime iranien qui contrôle tout ce qu'il dit en public, et se sert de lui comme un de ses porte-paroles, notamment en ce qui concerne leurs deux ennemis jurés : Israël et les Etats-Unis. Le President Aoun a intérêt à se distancer ainsi que son mouvement le CPL, du Hezbollah car ce parti et sa milice vont mener le Liban droit vers la catastrophe, une guerre sans merci contre Israël. Il est inadmissible qu'un chef de parti à la solde d'une puissance étrangère, puisse librement menacer militairement des pays voisins. Dans beaucoup d'autres pays, Nasrallah serait jugé pour haute trahison et sans doute condamné à mort ou à la perpétuité.

Le Point du Jour.

Celui qui a attaqué les instalations pétrolières en Arabie Saoudite a fait un essai qui s’est avéré concluant .
Maintenant il menace tous les Arabes de les détruire voire les anéantir ; peut être-bien qu’il arrivera à le faire ?
Mais, doute-t-il un instant que ses adversaires sont capables de faire de même et peut-être plus rapidement qu’il ne le pense ?
A ce jeu je te tiens tu me tiens par la barbichette … où veulent-ils aller tous ces va en guerre !
Du calme la vie est belle asseyez-vous autour d’une table et fumez le narguilé de la paix .

gaby sioufi

et l'on se demande, on s'inquiete de voir HN et l'Iran voler de + en + haut !
(comparez certaines parties de ses discours- pas toujours le cas -of course )
il declame ce que rares les autres osent faire.....
IL A CLAIREMENT DEMANDE L'AMENDEMENT DE LA LA LOI RELATIVE AU CAS DE FAKHOURY,
N'Y A PAS ETE DE LANGUE DE BOIS, POPULISME NI DEMAGOGIE !
SI SEULEMENT LES AUTRES POUVAIENT EN TIRER QQS LECONS DE SAVOIR FAIRE .

BOSS QUI BOSSE

Permettez moi de finir svp .

Crier , dénoncer, et chercher à amadouer ne servira à rien , la seule issu serait que JUSTICE LEUR SOIT RENDU DÉJÀ POUR LE MAL QU'ON FAIT AU MONDE CHIITE EN CE MOMENT ET À HUSSEIN PETIT FILS DE MOHAMED .

Je dirait sans ironie que le monde chiite , c'est une variante de chrétienté, avec l'idée de la Passion du Christ et une variante du judaïsme qui sentira toujours qu'il se trouve dans son bon droit , sans ÉTAT D'ÂME.

MERCI DE M'AVOIR LU ET J'ESPÈRE SURTOUT, COMMRIS .

BOSS QUI BOSSE

Dans ma jeunesse j'ai posé une question à un de mes répétiteurs en math, j'étais très nul ( mais très fort par ailleurs ,lol) dites moi Mr ai je fait des progrès en math ? Il me répond : veux tu une réponse qui fait plaisir à entendre ou une réponse vraie ?

J'avais compris par là qu'il était honnête et donnait le choix à mes parents de ne pas trop insister à se ruiner pour un résultat qui ne va pas s'améliorer.

J'ai donc voulu ( essayer) être honnête à mon tour .

Je suis libanais né à l'étranger, mais mes parents le sont de naissance donc d'origine je suis né chiite et je vous avoue que partir vivre en Iran , n'en parlons pas , mais vivre même au sud-Liban est pour moi mission impossible .

Ayant été éduqué à l'occidentale, je le dis avec la honte au visage , parce que je ne sais ni écrire ni lire arabe, le parler , je me débrouille sans plus .

Pour vous amener à comprendre que si je défends autant le hezb libanais de la résistance et son sponsor iranien , c'est par ce que je sais de quoi sont capables les chiites, ils n'ont que FOUTRE des biens de ce monde ici bas, la mort pour eux est une jouissance parce que c'est de là qu'ils iraient rejoindre Hussein petit fils du Prophète Mahomet.

S'ils ont tant enduré dans leur existence et que aujourd'hui ils sont capables de PAYER À HUSSEIN CE TRIBU DE SA LÂCHE EXÉCUTION, ILS N'AURAIENT AUCUN ÉTAT D'ÂME À SE SACRIFIER ET À SACRIFIER TOUT CE QUI BOUGE AUTOUR D'EUX .

gaby sioufi

SI L'IRAN EST ATTAQUE......ON LE COMPREND BIEN A HN,
MAIS QU'IL N'ELARGISSE PAS SES PRETENTIONS DE DEFENSEUR DE L'HUMANITE CONTRE LE DEMON OCCIDENTAL, EUROPEEN & US,
SURTOUT PAS QU'IL N'EN ARRIVE PAS A INCLURE RUSSES & CHINOIS.

MGMTR

Tant qu'à faire rajoutons Israël sur la liste, ça ne coûte rien et sa mobilise pas mal.

Atalante fugitive

Il lui en reste encore de la chair à canons???

Remy Martin

Question du jour : "C'est quoi un traître, maman ?"

HABIBI FRANCAIS

Le Hezbollah a perdu toute credibilite depuis son engagement au cote du boucher de Damas...IL A DU SANG ARABE SUR LES MAINS.

Bustros Mitri

....En cas de guerre avec l’Iran , l’Arabie Saoudite et les Émirats arabes Inis seront détruits....
Et l’Iran??

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

ET VOILA LES FANFARONNADES ! COMME SI LES AUTRES N,AVAIENT PAS DES ALLIES TOUT PUISSANTS ET DES ARMES DES PLUS SOPHISTIQUEES. SI AU MOINS IL DISAIT L,IRAN, SES ACCESSOIRES, LA SAOUDITE ET LES EAU SERAIENT DETRUITS CE SERAIT PLUS LOGIQUE. MAIS LE REVEUR FANATISE RESTE UN REVEUR !

LA VERITE

NOTRE SOUCI EST LE LIBAN

EN CAS DE GUERRE AVEC L'IRAN , NOUS SAVONS BIEN QUE VOUS LANCEREZ UNE GUERRE SUR LES ORDRES DES IRANIENS CONTRE ISRAEL QUI RIPOSTERA ET RASERA UNE PARTIE DU LIBAN

je comprend que vous soyez aux ordres de vos financiers

mais moi je considere cette guerre a partir du Liban une traitrise contre le Liban qui ne veut que vivre en paix dans ses frontieres

svp allez loin du liban bataillez vous autant que vous voulez mais ne prenez pas avec vous un seul Libanais meme Chiite pour cela



Dernières infos

Les signatures du jour

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

"La révolution en marche". Rejoignez maintenant la communauté des abonnés en vous abonnant dès 1$

Je poursuis la lecture

4

articles restants