Rechercher
Rechercher

Tensions

Le Hezbollah abat un "drone israélien" à la frontière entre le Liban et Israël

L'engin volant sans pilote, abattu à l'extérieur de Ramieh, se trouve désormais entre les mains du parti chiite.

Un drapeau du Hezbollah à Khiam, au Liban-Sud, le 2 septembre 2019. AFP / Mahmoud ZAYYAT

Le Hezbollah a annoncé lundi matin avoir abattu un "drone israélien" au moment où celui-ci traversait la frontière avec le Liban, une semaine après une confrontation entre le parti chiite et Israël.

Des combattants du Hezbollah "ont confronté avec les armes nécessaires un drone israélien au moment où il traversait la frontière" en direction de la localité de Ramieh au Liban-Sud, selon un communiqué du parti chiite. "Le drone a été abattu à l'extérieur de la localité et se trouve entre les mains" du Hezbollah, d'après le texte. L'armée israélienne a reconnu qu'un de ses drones était "tombé en territoire libanais lors d'opérations de routine". Sans préciser l'origine de l'accident, elle a assuré qu'aucune information ne pouvait être prélevée sur le drone.



Après une attaque au drone le 25 août imputée à Israël contre la banlieue sud de Beyrouth, bastion du Hezbollah, le leader du parti chiite, Hassan Nasrallah, avait réagi en s'engageant à abattre les drones israéliens qui pénétreraient dans l'espace aérien du Liban.

L'actuelle poussée de fièvre intervient après une frappe d'Israël en Syrie qui a tué deux combattants du Hezbollah, le 24 août. Elle avait été suivie, quelques heures plus tard, par l'envoi de deux drones chargés d'explosifs contre la banlieue sud de Beyrouth, fief du Hezbollah. Le parti chiite et l'armée libanaise ont pointé du doigt Israël, qui n'a jamais commenté.  Hassan Nasrallah avait immédiatement promis des représailles à Israël, tout en s'engageant à abattre les drones israéliens qui pénétreraient dans l'espace aérien du Liban. Il avait réitéré cet engagement le 2 septembre, tout en assurant que son mouvement n'avait "plus de ligne rouge" dans son combat contre Israël. "Le message est clair : si vous attaquez, toutes les frontières, vos soldats, vos colonies, à la frontière, en profondeur (du territoire) ou en son cœur, pourront être menacés et ciblés", a martelé le chef du Hezbollah.

Le 1er septembre, le parti chiite avait annoncé avoir tiré des missiles antichars sur un véhicule blindé dans le nord d'Israël, en représailles à l'assassinat de ses deux cadres en Syrie.  L'armée israélienne a riposté avec environ 100 obus tirés contre un secteur du sud du Liban, considéré selon elle comme "la source des tirs", provoquant des incendies limités dans des zones boisées.

La dernière grande confrontation en date entre Israël et le Hezbollah remonte en 2006. Une guerre de 33 jours avait dévasté le Liban et fait plus de 1.200 morts côté libanais, en majorité des civils, et 160 côté israélien, en majorité des militaires, selon des chiffres officiels.



(Lire aussi : "Il y aura une riposte à l'attaque des drones contre la banlieue sud", prévient un responsable du Hezbollah)




Parallèlement, en Syrie...
Poids lourd de la vie politique au Liban, représenté au gouvernement et au Parlement, le Hezbollah est considéré comme un groupe "terroriste" par Israël et les Etats-Unis. Allié de l'Iran, autre bête noire d'Israël, il est militairement engagé au côté du régime dans le conflit en Syrie, où ses positions et ses convois d'armes sont régulièrement la cible de bombardements israéliens.

Israël a récemment accusé le Hezbollah et son allié iranien de travailler sur le territoire libanais à convertir des roquettes en missiles de précision pouvant causer des dommages plus importants. Israël justifie ses frappes menées en Syrie contre les forces du Hezbollah ou de l'Iran en assurant qu'il ne laissera pas le pays en guerre devenir la tête de pont de Téhéran.

Ces dernières années, l'hostilité persistante entre Israël et le Hezbollah s'est notamment manifestée en Syrie, où une guerre complexe impliquant de nombreux belligérants se poursuit. Dans la nuit de dimanche à lundi, des roquettes ont été tirées "sans succès" depuis les environs de Damas vers Israël par des "milices chiites" opérant en Syrie sous le commandement de la force al-Qods des gardiens de la révolution iraniens, a annoncé l'armée israélienne sur son compte Twitter. Sans qu'il ne soit possible de dire si ces raids sont liés, des frappes aériennes dans l'Est syrien ont visé des positions de forces iraniennes et de milices alliées, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).



Lire aussi

Au Liban-Sud, le rôle d’équilibriste de l’armée

Aoun prône la "légitime défense" face à toute agression israélienne contre le Liban

Le Hezbollah réaffirme son droit à la "riposte dissuasive" en cas d'attaque israélienne

La situation au Liban-Sud reste inquiétante, selon un diplomate occidental

Tensions entre le Hezbollah et Israël : Washington bloque une déclaration du Conseil de sécurité


Le Hezbollah a annoncé lundi matin avoir abattu un "drone israélien" au moment où celui-ci traversait la frontière avec le Liban, une semaine après une confrontation entre le parti chiite et Israël. Des combattants du Hezbollah "ont confronté avec les armes nécessaires un drone israélien au moment où il traversait la frontière" en direction de la localité de Ramieh au...

commentaires (13)

Pourquoi des guillemets autour de "drone israélien" dans le texte? Il s’agit encore de jouet made in China ou bien?

Gros Gnon

19 h 24, le 09 septembre 2019

Tous les commentaires

Commentaires (13)

  • Pourquoi des guillemets autour de "drone israélien" dans le texte? Il s’agit encore de jouet made in China ou bien?

    Gros Gnon

    19 h 24, le 09 septembre 2019

  • La perse avec les Ayattollahs et le Hezbollah parti intégrale de l'Iran et le sionisme de l'autre côté , pauvre Liban

    Eleni Caridopoulou

    18 h 49, le 09 septembre 2019

  • Oeil pour oeil..dent pour dent..drone pour drone...donc on est quitte ...on repart a zero..HN va continuer a vivre dans son trou et menacer le monde entier de ses petards...ses hommes politiques vont recommençer a nous empoisonner l'existence..et ses jeunes chiites mourir pour...la je ne sais pas pourquoi...bref le cirque va recommencer.a la prochaine...

    Houri Ziad

    16 h 45, le 09 septembre 2019

  • APTES LES ELECTIONS EN ISRAEL... CA VA VENIR !

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    16 h 42, le 09 septembre 2019

  • Le drone a été abattu avec des lance-pierres. L'envoyeur avait envoyé une coquille vide pour rigoler.

    Honneur et Patrie

    15 h 35, le 09 septembre 2019

  • Moi je pense que HB et Israel sont de collusion pour finir ce chapitre de un pour un En effet Israel n'a jamais recu un coup sans repliquer immediatement et il semble que ce soit juste un drome non militaire ( Presque ) abattu afin que HN sauve la face la vraie bonne chose c'est qu'on peut esperer que HN a tenu parole et Israel n'a pas fait une guerre pour cela Le vrai mal est que la Finul et l'armee Libanaise ne servent a RIEN au sud Liban malheureusement face a HB car ils n'ont meme pas reussie a mettre la main sur ce drone

    LA VERITE

    13 h 48, le 09 septembre 2019

  • Ils sont malins les sionistes, ils craignent que l'état libanais devient un état, ils offrent des cadeaux aux mercenaires iraniens... le corrompu n a pas de frontières... Le sionisme international tient les finances et la corruption des dirigeants d états du tiers monde comme le Liban... les iraniens et les sionistes vivent en symbiose dans le sud Liban, ils sont devenus indispensables l un à l autre

    CBG

    13 h 32, le 09 septembre 2019

  • L’armée libanaise la semaine dernière, aujourd’hui le Hezbollah. Elle commence à prendre la mayonnaise

    Chady

    13 h 21, le 09 septembre 2019

  • Donc, le pouvoir décisionnaire appartient à une partie du fameux « triptyque », l’armée Libanaise est considérée comme quantité négligeable...

    c...

    12 h 46, le 09 septembre 2019

  • Le drone a été capturé tel quel et il serait idiot voir stupide de croire que c'était un joujou sans données militaires . LE CIEL LIBANAIS VIENT D'ÊTRE VERROUILLÉ PAR LA RÉSISTANCE DU HEZB LIBANAIS . COMME LES MERKAVA ONT ÉTÉ RENDUES OBSOLÈTES. ON EN DIRA PAS PLUS MAIS OUVREZ BIEN VOS YEUX ET EMPÊCHER LES LARMES DE VOUS EMBUER LA VUE .

    FRIK-A-FRAK

    11 h 40, le 09 septembre 2019

  • L'armée est-elle tellement absente ?

    Chucri Abboud

    09 h 51, le 09 septembre 2019

  • ET PUISQUE CE DRONE ISRAELIEN AVAIT VIOLE LA FRONTIERE LIBANAISE LE HB A BIEN FAIT DE L,ABATTRE. MAIS NOUS AURIONS VOULU QUE CE SOIT UNE DECISION ETATIQUE ET UNE ACTION DE L,ARMEE LIBANAISE QUI PROTEGERAIT LES FRONTIERES.

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    09 h 30, le 09 septembre 2019

  • IL LE DIT ET C'EST VRAI . FAUT PAS QUE ÇA VEXE, BIEN AU CONTRAIRE, ÇA RASSURE .

    FRIK-A-FRAK

    09 h 29, le 09 septembre 2019