X

À La Une

Le Hezbollah détruit un "véhicule militaire" près d'une caserne israélienne, Israël riposte

Liban

L'armée israélienne demande aux habitants de localités frontalières de préparer les abris antibombes. 

OLJ
01/09/2019

Le Hezbollah a annoncé dimanche avoir "détruit un véhicule militaire" dans le nord d'Israël, provoquant une riposte de la part de l'armée israélienne, alors que les tensions continuent de monter le long de la frontière entre les deux pays. Cet échange de tirs intervient une semaine après que le Hezbollah a accusé l'Etat hébreu d'avoir mené une opération avec deux drones dans la banlieue sud de Beyrouth. En raison de cette escalade sur le terrain, l'armée israélienne a appelé les personnes habitant à proximité de la frontière à rester chez elles et préparer les abris antibombes. 

En fin d'après-midi, un missile antichar a été tiré depuis le Liban vers le village d'Avivim, dans le nord d'Israël, a indiqué le porte-parole arabophone de l'armée israélienne, Avichay Adraee.

De son côté, le Hezbollah a annoncé que, peu après 16h, l'"organisation des martyrs Hassan Zbib et Yasser Daher a détruit un char de l'armée israélienne sur la route de la caserne d'Avivim, faisant des morts et des blessés". Hassan Zbib et Yasser Daher sont deux combattants du Hezbollah qui ont été tués lors d'une frappe israélienne sur une position du parti chiite en Syrie, le week-end dernier. 

Un peu plus tard, le porte-parole militaire israélien Avichay Adraee a affirmé que ces frappes n'avaient fait aucun blessé. Il a par ailleurs rapporté que le chef d'état-major israélien, Aviv Kochavi, a organisé une réunion avec des cadres militaires afin "d'évaluer la situation" et de maintenir l'état d'alerte.

"L'échange de tirs est fort probablement terminé", a également déclaré le porte-parole de l'armée Jonathan Conricus, précisant qu'une ambulance militaire israélienne avait été touchée mais qu'il n'y avait aucune victime côté israélien.

Le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu a déclaré, après les incidents, avoir donné l'ordre à l'armée de rester "prête à tous les scénarios". "Nous réagirons en fonction des développements", a ajouté M. Netanyahu, se félicitant qu'Israël ne compte "même pas une égratignure".

Dans l'après-midi, l'armée israélienne a néanmoins demandé aux habitants des localités frontalières avec le Liban de "s'éloigner à au moins 4 kilomètres" de cette frontière, et de préparer les abris, précisant qu'il n'était toutefois pas nécessaire de s'y rendre pour le moment.

L'armée israélienne a riposté "vers les sources de ces frappes", en lançant des dizaines de grenades vers la localité libanaise de Maroun el-Ras (casa de Bint Jbeil, Liban-Sud), qui se situe juste en face du village d'Avivim, a-t-elle annoncé dans un communiqué. Selon l'Agence nationale d'Information libanaise (Ani, officielle),  "les périphéries de la localité de Maroun el-Ras sont la cible de bombardements de l'ennemi israélien qui se poursuivent de manière sporadique". Dans un communiqué, l'armée libanaise a précisé que "plus de 40 roquettes et grenades incendiaires" ont été lancées par l'armée israélienne, "ce qui a provoqué des incendies dans les terrains périphériques" de Maroun el-Ras.


De la fumée s'élevant dans les alentours du village libanais de Maroun el-Ras (Liban-Sud) après des tirs de grenades de l'armée israélienne, le 1er septembre 2019. Photo REUTERS / Aziz Taher


L'appel de Hariri à Paris et Washington
Dans ce contexte de tensions exacerbées, l'armée libanaise et la Force intérimaire de l'ONU au Liban (Finul) ont augmenté leurs effectifs le long de la frontière. Le porte-parole de la force onusienne, Andrea Tenenti, a souligné que "le commandant de la Finul, le général Stefano Del Col, est en contact avec les parties, pour les enjoindre à faire preuve de la plus grande retenue et leur demander de cesser toute activité qui mette en danger la cessation des hostilités".

Pour sa part, le Premier ministre, Saad Hariri, a contacté le chef de la diplomatie américaine, Mike Pompeo, et Emmanuel Bonne, conseiller du président français, afin de demander une intervention des Etats-Unis, de la France et de la communauté internationale pour "faire face aux développements de la situation à la frontière sud" du Liban. M. Hariri s'est ensuite entretenu au téléphone avec le chef de l'Etat, Michel Aoun, afin de lui faire part de ses discussions avec les responsables américain et français.


(Lire aussi : "Nasrallah est une marionnette iranienne", affirme le ministre israélien des AE)



Produit incendiaire
Plus tôt dans la journée, l'armée libanaise avait annoncé qu'un drone israélien avait effectué une nouvelle incursion dans l'espace aérien libanais et largué un produit incendiaire qui a mis le feu à une forêt de pins proche de la frontière entre les deux pays. L'armée israélienne a reconnu dans un communiqué que des feux de forêts signalés près de la frontière "résultaient d'opérations de nos forces dans ce secteur", sans plus de précisions. Ce produit a été largué tout près d'une zone où l'armée israélienne avait lancé samedi des fusées éclairantes, dont certaines avaient atterri dans un secteur où se trouvaient des soldats de la Force intérimaire des Nations Unies au Liban (Finul).

Des habitants et des sources sécuritaires au Sud-Liban ont indiqué que l'armée israélienne avait tiré ces derniers jours des obus incendiaires dans le secteur des fermes de Chebaa, une bande de territoire contestée entre le Liban et le plateau du Golan occupé par Israël. L'armée libanaise a fait savoir qu'elle surveillait la situation en coordination avec la Finul.

Par ailleurs, l'artillerie israélienne a lancé des missiles dans les secteurs occupés de Jabal el-Rouss et des collines de Kfarchouba, selon la chaîne du Hezbollah, al-Manar. En outre, un drone a été aperçu au-dessus de Adayssé, à la frontière entre le Liban et Israël, avant de rebrousser chemin.  Dans la nuit de samedi à dimanche, l'armée israélienne a tiré plusieurs fusées éclairantes au-dessus de Chebaa, dans la partie sud-est du Liban. Cet après-midi, des explosions et des tirs à l'arme automatique ont été entendus dans ce secteur.

Le 25 août à l'aube, deux drones chargés d'explosifs ont survolé la banlieue-sud de Beyrouth, selon le parti chiite. Le premier est tombé et le second a explosé dans les airs. Le Hezbollah et l'armée libanaise ont pointé du doigt Israël, qui n'a jamais commenté l'incident. Le secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah, avait prévenu Israël de représailles à venir. Israël doit "payer le prix" de cette attaque, a-t-il ainsi déclaré samedi dans un discours retransmis à la télévision. Mercredi, trois drones israéliens ont encore violé l'espace aérien libanais, avait indiqué le commandement de l'armée. L'armée a tiré sur deux des drones, qui sont retournés en Israël, avait-il précisé.


(Lire aussi : Gantz à Nasrallah : "Aie pitié du Liban")



Pas de drone pendant Achoura
Dans ce contexte tendu, l'armée libanaise a interdit dimanche l'utilisation de drones dans les régions chiites du pays durant les grandes commémorations de la fête religieuse de Achoura.  "A l'occasion des commémorations de Achoura, le commandement de l'armée met en garde tous les citoyens contre l'utilisation de drones dans la banlieue-sud de Beyrouth, à Nabatiyé, Tyr, Baalbeck-Hermel, sous peine de poursuites judiciaires contre leurs propriétaires", indique le commandement militaire dans un communiqué.

Achoura, la plus grande commémoration religieuse chiite, marque l'anniversaire du "martyr de l'imam Hussein", troisième successeur du prophète, vénéré par les musulmans chiites. Hussein, petit-fils du prophète Mahomet, a été tué en 680 par les troupes du calife omeyyade Yazid lors d'une bataille dans le désert de Kerbala, événement fondateur qui a marqué le début des rivalités sunnito-chiites. Achoura sera commémorée cette année le 10 septembre au Liban. Les jours qui précèdent sont marqués par des rassemblements religieux organisés en soirée, qui attirent généralement une grande foule de fidèles.

Bête noire d'Israël, le Hezbollah est un acteur politique majeur au Liban et un allié de l'Iran, autre ennemi juré de l’État hébreu. Comme Téhéran, il intervient militairement dans le conflit en Syrie voisine, au côté du régime de Bachar el-Assad.



Lire aussi
Nasrallah dément la possession par le Hezbollah d'usines de fabrication de missiles de précision

Les États-Unis tablent sur un renforcement du ressentiment des Libanais contre le Hezbollah

Spéculations sur les différents scénarios de la riposte prévue du Hezbollah, le décryptage de Scarlett Haddad

Et si la guerre avait lieu ? Le billet de Médéa Azouri


À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Wlek Sanferlou

Donc le prix de 2 experts hezbiotes dans le domaine des drones c'est des inconnus soldats israeliens qui se seraient, théoriquement et reste à confirmer, trouver dans ce vehicule Loup israelien...donc la riposte au 2 drones, qui reste dans le plan tres chargé du hezb, serait quoi? les cerfs volants de l'armée israélienne?
De plus en plus ça sent la superproduction irano-israelo-comique avec primé de l'Oscar de meilleur show tv le hezb v/s tsahal!
Le box office fera un...massacre.

Atalante fugitive

Surtout que selon l'ambassade américaine les protagonistes -on ne va quand même pas dire les antagonistes- on déclaré hier, d'un commun accord, que les hostilités étaient terminées.
Et dire qu'il y en a qui rêvaient d'une riposte conjointe de tous les pays où HN envoit ses zombies au casse-pipe!

Irene Said

Alors, amateurs de vengeances guerrières, heureux et satisfaits ?
Nos deux danseurs de tango préférés vous ont enfin procuré votre dose indispensable de sensations fortes ?
Et du coup notre pays va beaucoup mieux...est plus fort et indépendant...et donc notre avenir radieux ?
Irène Saïd




Yves Prevost

On attend - et je pense que l'on attendra longtemps en vain - la condamnation par le pouvoir libanais de cet acte d'une milice illégale.

HABIBI FRANCAIS

Les drones israeliens n ont cause aucune victime au Liban,seul des degats materiels...si c est vrai que le hezbollah a detruit un char israelien tuant ses occupants,il s agit d une riiposte disproporc ionnee....car les membres du hezbollah tues sur un terrain etranger comme la Syrie ,cela ne compte pas,ils n ont rien a faire hors des frontieres du Liban.

Yves Prevost

l'"organisation des martyrs Hassan Zbib et Yasser Daher a détruit un char de l'armée israélienne (...)faisant des morts et des blessés"
Ce dernier point constitue certainement une vantardise. S'il y avait eu du sang versé côté israélien, la riposte aurait été 100 fois plus violente.

Chady

Et voilà, tout le monde était unis pour condamner l’agression israélienne la semaine dernière et affirmait le droit du Liban à se défendre et cela insinuait clairement une réponse du Hezbollah.
Aujourd’hui ce monde est divisé entre “votre frappe c’est du pipi dchat” et “Allah yestor jai peur”
La réponse est simple:
1) rappelez vous que l'armée israélienne s'était positionnée a 7km de la frontière, survolait la zone activement, lançait des fusées chaque nuit pour essayer d’avorter l’opération du Hezb. Finalement l’opération a eu lieu et ils n’ont rien pu faire, plusieurs cibles confirmées selon leurs dires. Une ambulance touchée mais pas de blessés soit disant, donc le chauffeur serait immunisé contre les missiles et devait probablement se promener dans le coin c’est ça? Bref libre au monde de croire ce qu’il veut, mais c’etait pas du pipi dchat.
2) pourquoi avez vous peur? De 1, le Liban est fort, c’est vrai c’est pas des chretiens, ni des sunnites, mais ya khayé faut avouer qu’ils sont forts. De 2, c’est finit, si les sionistes n’attaquent pas, le Hezbollah ne répondra pas, c’est aussi simple que ça.

MAKE LEBANON GREAT AGAIN

A peine on a cru que la riposte etait termine sans degats des deux cotes que HN promet de lancer une deuxieme riposte

SVP lancez la dans le meme esprit et nous pourrons dormir tranquille et vous aurez sauve la face aupres de vos membres enthousiasmes par vos discours

MAKE LEBANON GREAT AGAIN

LA riposte de HB lui sauve la face en le couvrant de ridicule aupres des gens qui pensent qu'il n'a rien a faire dans cette guerre et le boost aupres de sa population emerveillee qu'il ait ose s'en prendre a Israel meme sans aucun resultat

Heureusement pour le Liban que l'attaque a echoue et a donc oblige Israel a une reponse minimum sans aucun tue ou destruction au Liban

HN nous annonce deja une deuxieme reponse pour les drones de Dahye. Esperons le meme scenario et tout rentrera dans l'ordre comme par le passe

Les admiratifs de HN salueront sa force et les autres au Liban pousseront un soupir de soulagement que tout est maintenant termine

LA SEULE CHOSE QUI N'EST PAS TERMINE EST LOCALE
COMMENT ADMETTRE QUE L'ETAT ET SI IMPUISSANT DANS LE DOMAINE DE LA GUERRE OU LA PAIX ALORS QUE DES LIBANAIS SOUS COUPOLE DE L'IRAN ONT LE DROIT A CETTE DECISION

je regrette Monsieur le President , son gendre et membres du CPL, de Amal et de HB et de certaines divers forces a Tripoli, ce n'est pas le Liban que nous voulons et vous le savez tres bien

l'echine

Wlek Sanferlou

Israël a toujours voulu détruire l'idée du Liban qui contredit fortement la notion d'un etat confessionel type Israël.

De plus le liban tenait des atouts culturels, économiques, éducationnels qui auraient représentés une compétition sérieuse à l'état hebreux.

Israel a bien réussi dans ses plans grâce au marionnettes de tout bords qui detruisent l'état Libanais, son économie et sa construction sociale.

Plus on célèbre des victoires futiles plus on avance vers notre trépas. Tout ceci pour la gloire de la junte iranienne mais surtout et avant tout, pour la joie, le plaisr et le bien être d'Israël.

Israel est entrain se forger et de former notre région de façon pernicieuse mais intelligente depuis des décennies en faisant croire aux differents acteurs arabes et iranniennes qu'ils sont des héros et des vaillants défenseurs de la gloire des arabes, des iranniens et autres...

Notre seul salut: paix, éducation et modernité le reste nous gardera dans un giron de guerre inutile.

AntoineK

Une nouvelle guerre commence probablement... Le match Ira-USA sur ce pauvre Liban terrain vague où, par procuration, les grands voyous de cette planète n'ont pas fini de s'y affronter...

Atalante fugitive

Ca va mieux? Ils ont jeté leur pétard?

Zovighian Michel

Pourquoi le Hezbollah n’a pas lancé sa fusée à partir du territoire Syrien puisque l’attaque a eu lieu en Syrie? Peut être que la Syrie ne l’a pas laissé, alors qu’au Liban le Hezbollah ne reçoit certainement pas d’ordres du Président.

Suite à son discours Présidentiel du 31 Août pour le centenaire du Grand Liban, est-ce que le President, le peuple, l’armée, et le Hezbollah, considèrent les cent obus Israéliens comme étant une violation du territoire Libanais ou pas vraiment?

Ce montage honteux est une hérésie.

Honneur et Patrie

A force de jouer avec la boite d'allumettes, elle finira par prendre feu.

PAUL TRONC

Heureusement que H.N est un menteur , parce que s'il n'avait pas été un menteur qu'est ce que ça aurait été ?

Eh hoooo y a quelqu'un dans la pièce ??????????

Eleni Caridopoulou

Le Hezbollah veut détruire le Liban . Heureusement que je suis venue en Juillet au Liban . Que Dieu protège le Liban des Sionistes et du Hezbollah

Bery tus

Amen

Tony BASSILA

Le Hezbollah s'érige en Etat pour prendre de dangereuses initiatives comme celle-ci. Il n'a pas le droit de provoquer une nouvelle guerre dévastatrice pour le Liban. Qui plus est, le Premier Ministre Hariri et le Président Aoun ne doivent pas accepter le comportement irresponsable du Hezb plutôt que de pleurnicher auprès de Trump ou de Macron.

PAUL TRONC

On verra en fin de course QUI EST LE POLTRON ET QUI EST LE PATRON .

Et qui sont les merles qui se demandent à longueur de journée ce que (FORT LIBRE ET INDEPENDANT) VEUT DIRE .



Mike

Que Dieu protège le Liban et maudisse la violence

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

ESPERONS NE PAS ENTENDRE UN NOUVEAU -SI JE SAVAIS JE NE L,AURAIS PAS FAIT-.

PAUL TRONC

La résistance veille sur le peuple libanais .

En attente de la riposte tant désirée , et au diable les "mère Thérésa" de pacotille .

Irene Said

Notre très respectée Armée Libanaise, a-t-elle aussi informé notre voisin de l'autre côté de la frontière Sud, le danseur de tango, que les drones sont interdits pendant Achoura ?

On ne sait jamais...vu que tout le monde adore maintenant faire joujou avec ces engins...et que mieux vaut prévenir...que guérir en ces temps de grande chaleurs !
Irène Saïd

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

OLJ, UN PEU PLUS DE NOUVELLES SUR CES DRONES QUI ONT FRAPPE A DAHIYE ET QUI NE VIENNENT PAS DU TERRITOIRE ISRAELIEN NI DE LA MER MAIS PROBABLEMENT DU POURTOUR DE DAHIYE.

Dernières infos

Les signatures du jour

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants