Rechercher
Rechercher

À La Une - Liban

Plusieurs responsables libanais expriment leur engagement en faveur des droits de la femme

A l'occasion de la journée de la femme, le Premier ministre Saad Hariri et la première Dame Nadia Aoun rendent hommage aux Libanaises.


La ministre libanaise de l'Intérieur, Raya el-Hassan, le Premier ministre Saad Hariri et la première dame, Nadia Aoun. Photos Ani

Le Premier ministre, Saad Hariri, dont le gouvernement compte quatre femmes pour la première fois dans l'histoire du Liban, a réitéré vendredi à l'occasion de la Journée internationale de la Femme son engagement en faveur "de l'égalité des droits et des devoirs".

"En cette Journée internationale de la Femme, nous réitérons notre engagement en faveur de l'égalité des droits et des devoirs, pour permettre aux femmes de prendre la direction de plusieurs secteurs avec un objectif de développement, de croissance économique et d'équilibre dans la société, car se priver de l'énergie des femmes serait une perte nationale", a écrit M. Hariri sur son compte Twitter.


Le gouvernement Hariri compte quatre femmes, dont la ministre de l'Intérieur Raya el-Hassan, première femme à prendre en charge ce portefeuille-clé dans le monde arabe.

Cette dernière a salué dans le même temps "la femme libanaise" et "l'homme libanais".

"A l'occasion de la Journée internationale de la Femme, il est indispensable de saluer, dans le même temps, d'abord la femme libanaise dont je suis fière et que j'appelle à plus de réussite, et ensuite à l'homme libanais qui doit plus que jamais assurer l'égalité des chances et des droits entre les deux sexes. Ensemble pour une croissance durable dans notre société", a écrit la ministre sur son compte Twitter.


Sur le compte Twitter des Forces de sécurité intérieure, une photo de Raya el-Hassan posant avec des femmes agents a été postée.



De son côté, la Première dame Nadia Aoun a appelé les Libanaises à "imposer leur présence" au sein de la société libanaise.

"Imposez votre présence, levez-vous, faites face, élevez la voix et la Commission nationale pour la femme libanaise (dirigée par Claudine Aoun Roukoz, l'une des filles du couple présidentiel) sera à vos côtés", a écrit Nadia Aoun sur le compte Twitter de la présidence libanaise.


"Ensuite, accrochez-vous et brillez par votre talent. N'acceptez que personne réduise vos capacités ni vous décourage. Libérez-vous de vos entraves et refusez l'injustice", a-t-elle ajouté dans un deuxième tweet.



(Lire aussi : Claudine Aoun Roukoz, une femme d’action qui se bat jusqu’au bout)



La ministre d’État pour l’Insertion sociale et économique de la jeunesse et des femmes, Violette Safadi, a également twitté à l'occasion de cette journée. "La femme a fait ses preuves et montré ses capacités dans plusieurs domaines. Aujourd'hui, elle est considérée comme une partenaire de l'homme dans la prise de décision. Mais dans une grande partie du monde, elle est victime de lois injustes et inéquitables, voire de l'absence de lois. Pour cela, j'appelle toutes les femmes à croire en elles et à ne pas abandonner", a-t-elle écrit sur son compte Twitter.



La ministre d’État pour le Développement administratif, May Chidiac, s'est également exprimée :



Plusieurs ministres hommes ont également rendu hommage à la femme.

"La femme est une partenaire de vie dans ses moindres détails et tous les jours. L'hommage que nous lui rendons en cette Journée internationale n'est que symbolique car ce qu'elle donne dépasse une simple journée. Sa générosité existe depuis le début des temps et continuera jusqu'à la fin. Je salue la femme, la mère, celle qui travaille, qui étudie et qui résiste, pour tous ces jours", a écrit le ministre des Finances, Ali Hassan Khalil, sur son compte Twitter. 



De son côté, le ministre des Affaires sociales, Richard Kouyoumjian, a insisté sur l'octroi de droits aux femmes. "Je ne demande pas une égalité de droits entre la femme et l'homme car je considère que c'est un droit naturel qui leur revient. Je demande plus de lois garantissant ses droits absolus au Liban et dans le monde arabe", a-t-il écrit sur Twitter.



Au Liban, la femme bénéficie de moins de 60% des droits octroyés aux hommes, selon une étude de la Banque mondiale.

Dans son numéro du jour, L'Orient-Le Jour consacre une édition spéciale à l'occasion de la Journée internationale de la Femme.



Dans le même dossier 

Finissons-en avec la journée des femmes, l’édito de Émilie SUEUR

Trois pionnières libanaises auxquelles on doit beaucoup...

Égalité hommes-femmes au Liban : des avancées mais beaucoup reste à faire

Élie Keyrouz relance les dossiers du mariage forcé des mineures et du viol conjugal

Plus de femmes aux commandes, préconise le bras privé de la Banque mondiale

L’Arabie, ce pays où la femme n’est jamais majeure...

« Faire reconnaître le viol de guerre est très important pour les survivants »

La Women’s Race, pour développer la communauté des coureuses au Liban...

La femme dans l’art, inspiratrice ou instigatrice...

May Daouk : L’important, c’est d’aimer...

Les femmes iroquoises, pionnières du Women’s Lib

Ménagère, mère, femme objet… La femme dans les pubs de L'Orient-Le Jour, depuis les années 1920


Le Premier ministre, Saad Hariri, dont le gouvernement compte quatre femmes pour la première fois dans l'histoire du Liban, a réitéré vendredi à l'occasion de la Journée internationale de la Femme son engagement en faveur "de l'égalité des droits et des devoirs"."En cette Journée internationale de la Femme, nous réitérons notre engagement en faveur de l'égalité des droits et des...
commentaires (5)

Le Liban est un petit grand pays allons voir un peu les pays arabes ills ont encore un siècle devans eux et encore?

Eleni Caridopoulou

17 h 17, le 08 mars 2019

Tous les commentaires

Commentaires (5)

  • Le Liban est un petit grand pays allons voir un peu les pays arabes ills ont encore un siècle devans eux et encore?

    Eleni Caridopoulou

    17 h 17, le 08 mars 2019

  • Non! Nous ne sommes pas pour donner le droit et l'égalité aux femmes! Qui sommes nous pour le lui permettre ou imterdire? Elles ont tous les droits que tout humain a, et notre opinion ou position n'y a rien à voir!

    Wlek Sanferlou

    16 h 50, le 08 mars 2019

  • Respects Mesdames pour vos efforts sur le long chemin de l'égalité hommes-femmes et merci à notre premier ministre car sa déclaration officielle est si importante. Les actes suivront en générale Bravo

    Sarkis Serge Tateossian

    16 h 25, le 08 mars 2019

  • Merci de tout coeur à Mesdames Nadia Aoun, Raya el-Hassan, Violette Safadi, May Chidiac et à toutes celles qui s'engagent en tant que femmes libanaises, et mille souhaits sincères pour l'avenir. Continuez, nous sommes fières de vous ! Irène Saïd

    Irene Said

    14 h 31, le 08 mars 2019

  • Votre titre : ""Plusieurs responsables libanais expriment leur engagement en faveur des droits de la femme"" Merci de le corriger, le 8 mars est la journée mondiale DES FEMMES. Au pluriel. De la femme a une connotation ...

    L'ARCHIPEL LIBANAIS

    13 h 52, le 08 mars 2019

Retour en haut