X

Sport

La Women’s Race, pour développer la communauté des coureuses au Liban...

Journée internationale de la femme

Dans le cadre de la Journée internationale de la femme, aujourd’hui 8 mars, « L’Orient-Le Jour » a interviewé Peter Mouracadé, le directeur général de l’Association du marathon de Beyrouth, à propos de la course réservée aux dames qui se tiendra au port de Beyrouth le 31 mars et dont la date limite d’inscription a été fixée au 20 mars.

08/03/2019 | 00h00

Quel but poursuit la Women’s Race ?

La Women’s Race s’est donné pour objectif d’assurer un espace sûr aux femmes libanaises afin qu’elles puissent participer à des compétitions, défendre leurs causes et profiter d’une journée de santé qui leur est dédiée. Nous souhaitons également que plus de femmes prennent la course au sérieux, car il y va de leur propre bien-être physique et mental. Des études médicales ont prouvé que courir n’est pas seulement bon pour le corps, mais aussi pour le moral.

Signalons qu’en 2013, les femmes représentaient 16,3 % du nombre total de coureurs sur longue distance au Liban. En 2018, ce nombre a augmenté pour atteindre le chiffre de 30,2 %. Par ailleurs, les courses qui leur sont réservées offrent aux dames la possibilité de concourir juste entre elles. C’est un excellent moyen de mettre en lumière les records des femmes libanaises, pour susciter de l’intérêt envers leurs réalisations ainsi qu’assurer un suivi continu de leurs progrès dans la course à pied.

De plus, avec la Women’s Race, nous cherchons à placer les causes liées aux femmes et les ONG de défense des droits de la femme sous les feux de la rampe. Nous leur offrons ainsi une plate-forme pour défendre ces causes, y sensibiliser le public (masculin surtout) et collecter des fonds en vue de leurs programmes.


(Lire aussi : Peter Mouracadé : D’une manière ou d’une autre, tout le Liban est acteur du marathon de Beyrouth)


Comme le marathon de Beyrouth, la Women’s Race adopte un slogan. Est-il différent chaque année ou est-ce toujours le même ?

Depuis 2013, année de sa création, différents slogans ont été adoptés pour la Women’s Race. L’année dernière, par exemple, la campagne s’appelait « Draw Your Path » (Tariqik qararik, en arabe). Cette année, nous nous sommes appuyés sur cette orientation pour souligner l’idée que toutes les femmes ont le choix et le pouvoir de tracer leur propre chemin en toute indépendance.

En outre, le hashtag #AnaMaaki (#JeTeSoutiens) a été créé pour consolider la Women’s Race afin de développer la communauté des coureuses au Liban. Ce hashtag apporte ainsi un fort message de solidarité et de motivation envers et pour les femmes. Il a en outre reçu un accueil très chaleureux de la part de célébrités locales, de politiciens, d’influenceurs, de coureurs et d’amis libanais qui ont relayé #AnaMaaki sur les réseaux sociaux, transmettant des messages de positivité et d’autonomisation à toutes les femmes et filles libanaises.


(Lire aussi : Finissons-en avec la journée des femmes, l’édito de Émilie SUEUR)


Qu’est-ce que le programme de formation 510 et de quelle distance est la Women’s Race ?

La formation 510 est un programme d’entraînement gratuit de 5 semaines qui prépare à courir les 10 km de la Women’s Race, d’où son nom. Cette formation, dédiée donc aux femmes, en est déjà à sa 3e édition. Cette année, 398 femmes s’y sont inscrites, supervisées par nos 12 coaches bénévoles répartis à Beyrouth, Jounieh, Broummana et Saïda. La première course d’entraînement s’est tenue le 24 février.

Quant à la Saradar Bank Women’s Race (son nom officiel), elle aura lieu exclusivement au port de Beyrouth le 31 mars. Pour la première fois dans l’histoire de l’Association du marathon de Beyrouth (BMA, son acronyme anglais), organisatrice de cette course, un parcours sera totalement plat, ce qui permettra sûrement de battre des records déjà établis. Rappelons que jusqu’à présent, vu la géographie de Beyrouth (plats et collines), aucune course organisée par la BMA n’était complètement plate, ce qui empêchait d’améliorer les records.

Et, comme chaque année, la Women’s Race comportera plusieurs épreuves : 10 km femmes ; 10 km para-athlètes femmes ; relais 10 km femmes (par équipes de deux athlètes) ; Fun Run de 5 km pour hommes, femmes et enfants; Run With Parents de 2 km pour hommes, femmes et enfants.

Outre les coureuses libanaises, des étrangères participent-elles à l’épreuve ? Si oui, sont-elles nombreuses ?

À la base, la Women’s Race était effectivement un événement purement libanais, mais il commence à prendre de l’ampleur dans la région. De ce fait, nous invitons des femmes du monde arabe à y participer. Cette année, des coureuses régionales se sont inscrites, mais les chiffres ne sont toujours pas confirmés étant donné que la date limite d’inscription a été fixée au 20 mars.


Dans le même dossier 

Trois pionnières libanaises auxquelles on doit beaucoup...

Égalité hommes-femmes au Liban : des avancées mais beaucoup reste à faire

Claudine Aoun Roukoz, une femme d’action qui se bat jusqu’au bout

Élie Keyrouz relance les dossiers du mariage forcé des mineures et du viol conjugal

Plus de femmes aux commandes, préconise le bras privé de la Banque mondiale

L’Arabie, ce pays où la femme n’est jamais majeure...

« Faire reconnaître le viol de guerre est très important pour les survivants »

La femme dans l’art, inspiratrice ou instigatrice...

May Daouk : L’important, c’est d’aimer...

Les femmes iroquoises, pionnières du Women’s Lib

Ménagère, mère, femme objet… La femme dans les pubs de L'Orient-Le Jour, depuis les années 1920

Pour mémoire 

Plus de 40.000 sportifs et amateurs et un nouveau record pour le 16e Marathon de Beyrouth

À la une

Retour à la page "Sport"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Les dessous de la parenthèse Mohammad Safadi

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

Le magazine économique du groupe

UKAid veut augmenter ses aides aux PME libanaises

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants