Rechercher
Rechercher

À La Une - Conflit

Les alliés d'Assad se disent déterminés à lutter contre le "terrorisme" en Syrie

Pour Moscou et Téhéran, la frappe américaine contre le régime syrien "fait le jeu du terrorisme".

Un hélicoptère de l'armée syrienne bombardant la localité de Deraa, dans le sud de la Syrie. Mohamad ABAZEED/AFP

Les chefs des armées russe et iranienne ont affirmé samedi leur détermination à poursuivre leur lutte contre les "terroristes" en Syrie, au lendemain d'une frappe punitive américaine contre une base aérienne de l'armée syrienne.

Réagissant à une attaque chimique présumée imputée au régime syrien qui a fait 87 morts mardi dans la localité rebelle de Khan Cheikhoun, dans la province d'Idleb, les Etats-Unis ont tiré tôt vendredi 59 missiles de croisière Tomahawk vers la base d'Al-Chaayrate depuis deux navires américains en Méditerranée.

Les chefs des armées russe et iranienne, le général Valery Gerasimov et le général Mohammad Bagheri, se sont entretenus samedi au téléphone et ont "condamné l'opération américaine" la qualifiant d'"agression contre un pays indépendant", selon l'agence officielle iranienne Irna.

Un nouveau raid aérien sur Khan Cheikhoun a tué samedi une femme, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), qui n'a pu préciser s'il avait été mené par l'aviation syrienne ou russe.
L'Observatoire a également fait état d'un raid sur Urum al-Joz, une autre localité de la province d'Idleb, ayant tué samedi 18 civils dont cinq enfants. Ce raid a été vraisemblablement mené par l'aviation russe selon l'OSDH.


(Lire aussi : Les raisons de l'"attaque chimique" en Syrie divisent les experts)


Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a affirmé samedi que la frappe américaine contre le régime syrien "fait le jeu du terrorisme", lors de sa première conversation avec le secrétaire d'Etat américain Rex Tillerson depuis cette attaque, a annoncé la diplomatie russe.
Sergueï Lavrov a par ailleurs réaffirmé la position de la diplomatie russe, qui estime que les accusations selon lesquelles le régime syrien a mené une attaque chimique sur la localité de Khan Cheikhoun "ne sont pas conformes à la réalité".

'Renforcer les groupes terroristes'

Lors de leur entretien téléphonique samedi, les chefs des armées iranienne et russe ont exprimé leur volonté de poursuivre leur coopération militaire en soutien au président Bachar el-Assad, "jusqu'à la défaite totale des terroristes et de ceux qui les soutiennent".
L'Iran et la Russie sont les plus proches alliés du régime de Damas et qualifient tous ses opposants de "terroristes". Les frappes américaines, les premières contre le régime Assad depuis le début en mars 2011 de la guerre civile en Syrie, "visent à ralentir les victoires de l'armée syrienne et de ses alliés, et à renforcer les groupes terroristes", ont-ils accusé dans un communiqué.


(Lire aussi : Ce qu'il faut comprendre de l'attaque US contre la base syrienne)


Le président iranien Hassan Rohani a pour sa part accusé son homologue américain Donald Trump d'aider les groupes "terroristes". "Ce Monsieur qui a pris le pouvoir aux Etats-Unis prétendait vouloir combattre le terrorisme, mais aujourd'hui, tous les groupes terroristes en Syrie ont fait la fête après l'attaque américaine", a-t-il dit lors d'un discours télévisé.

Sur le plan diplomatique, le secrétaire d'Etat américain Rex Tillerson est attendu à Moscou les 11 et 12 avril pour une visite prévue de longue date et la Syrie doit figurer haut dans les discussions.

Le ministre britannique des Affaires étrangères Boris Johnson a lui annoncé qu'il annulait sa visite en Russie prévue lundi en raison "des développements en Syrie qui ont changé fondamentalement la situation". "Nous déplorons la défense continue par la Russie du régime d'Assad, même après l'attaque aux armes chimiques contre des civils innocents", a indiqué le ministre. Londres a annoncé vendredi "soutenir pleinement l'action des États-Unis" en Syrie.

Par ailleurs en Syrie, au moins 242 rebelles ont quitté samedi avec leurs familles Waer, le dernier quartier tenu par les insurgés dans la ville de Homs (centre), en vertu d'un accord conclu entre le régime et la rébellion sous la supervision de la Russie, selon l'agence officielle Sana.

 

Lire aussi

Tsars Academy, l'éditorial de Issa GORAIEB

Donald Trump s’installe aux antipodes de Barack Obama

Ce que les rebelles syriens attendent désormais d’« Abou Ivanka el-Ameriki »

L'attaque chimique, une "ligne rouge" déjà franchie en Syrie

La thèse d'un accident à Khan Cheikhoun est "fantaisiste", estiment des experts

Syrie : pourquoi les Américains ont changé de ton

Khan Cheikhoun bouleversera-t-il tous les plans d'Assad ?

Un Syrien raconte comment il a survécu à l'attaque de Khan Cheikhoun

Assad : Soit la victoire, soit la Syrie sera rayée de la carte

Repères
Guerre en Syrie : trois jours qui ont tout changé

Conflit syrien : de l'attaque chimique présumée aux frappes américaines

Attaque de Khan Cheikhoun en Syrie : ce que l'on sait

Retour sur les utilisations d'armes chimiques dans le conflit syrien


Les chefs des armées russe et iranienne ont affirmé samedi leur détermination à poursuivre leur lutte contre les "terroristes" en Syrie, au lendemain d'une frappe punitive américaine contre une base aérienne de l'armée syrienne.Réagissant à une attaque chimique présumée imputée au régime syrien qui a fait 87 morts mardi dans la localité rebelle de Khan Cheikhoun, dans la province...

commentaires (9)

L,AVOCAT DU DIABLE NE PARLE QUE D,ANGES DIABOLIQUES !

CENSURE CRIMINELLE. NI ABONNEMENT NI SOUTIEN.

18 h 50, le 09 avril 2017

Tous les commentaires

Commentaires (9)

  • L,AVOCAT DU DIABLE NE PARLE QUE D,ANGES DIABOLIQUES !

    CENSURE CRIMINELLE. NI ABONNEMENT NI SOUTIEN.

    18 h 50, le 09 avril 2017

  • La VÉRITÉ TRIOMPHERA TJRS DU MENSONGE. Le JUSTE TRIOMPHERA TJRS DE L'INJUSTE. ET LINTELLIGENCE PRENDRA TJRS LE DESSUS SUR LA BÊTISE HUMAINE .

    FRIK-A-FRAK

    18 h 01, le 09 avril 2017

  • Non leur propagande et très très bien huilée, c'est tout mais ils sont loin d'être des anges ...

    Bery tus

    15 h 48, le 09 avril 2017

  • L,AVOCAT DU DIABLE : ET SI LES RUSSES ET LES IRANIENS ET ACCESSOIRES ETAIENT DES ANGES GARDIENS ? CETTE GUERRE EST TELLEMENT SALE QUE TOUT EST POSSIBLE !

    CENSURE CRIMINELLE. NI ABONNEMENT NI SOUTIEN.

    14 h 59, le 09 avril 2017

  • LES RUSSES CONTINUENT À MENER LA DANSE TRANQUILLEMENT EN SYRIE. ILS ONT AUTORISÉ TRUMP À BOMBARDER UN AEROPORT MAIS SANS TOUCHE LA PISTE. TOUT ÇA POUR AJUSTER UN PEU SON IMAGE VIS À VIS DES AMÉRICAINS. NI PLUS NI MOINS.

    Gebran Eid

    11 h 09, le 09 avril 2017

  • AUCUN D,EUX NE LUTTE CONTRE DAESCH MAIS CONTRE LES REBELLES DU PEUPLE SYRIEN QUI RECLAME LA LIBERTE ET LA DEMOCRATIE POUR SON PAYS...

    CENSURE CRIMINELLE. NI ABONNEMENT NI SOUTIEN.

    10 h 37, le 09 avril 2017

  • Effectivement si les américains veulent Daech et ses métastases au pouvoir en Syrie ,ils suffit d'abattre Assad , dans cette hypothèse irresponsable , les minorité feraient bien d'immigrer car l'ont connaît ce qui s'est passé avec les chrétiens ,les Yazidis, les Kurdes et autres minorité en Irak et dans les zones sous contrôle des djihadistes en Syrie ....

    M.V.

    10 h 17, le 09 avril 2017

  • ILS SONT AVEC LE REGIME QU,ILS DEFENDENT LES TROIS PREMIERES FORMES DU TERRORISME QUI ONT DONNE NAISSANCE PAR REACTION AUX AUTRES TERRORISTES...

    CENSURE CRIMINELLE. NI ABONNEMENT NI SOUTIEN.

    09 h 43, le 09 avril 2017

  • Lorsque les russes ont decide d intervenir en syrie en 2015 pour sauver le boucher de DAMAS,les USA auraient du convoquer immediatement une reunion du conseil de securite de l ONU et voter des sanctions contre Moscou. Cette intervention russe qui a fait des milliers de victimes et ayant pour objet le maintien au pouvoir d une dictature sanguinaire,est non seulement condamnable moralement,mais aussi illegale car le regime de DAMAS n est plus reconnu internationalement et n a donc pas qualite pour demander l appui d une puissance etrangere en tant que gouvernement legitime de la Syrie.

    HABIBI FRANCAIS

    03 h 55, le 09 avril 2017

Retour en haut