Dossier spécial orientation professionnelle

Universités

L’Usek : une stratégie basée sur l’amélioration continue et l’excellence

Depuis sa fondation en 1938, l'Université Saint-Esprit de Kaslik n'a cessé de consolider et d'organiser une vieille tradition d'éducation forte de trois siècles d'expérience, visant avant tout à former des individus cultivés dans différents domaines d'études.

23/03/2016

« Aujourd'hui, l'université investit dans le développement de cursus adaptés à la demande du marché et de la société, augmentant de la sorte l'employabilité de ses étudiants en améliorant leur insertion professionnelle », explique fièrement le Dr Faten el-Hage, professeur associé, assistante du secrétaire général de l'Usek.

 

Quels sont les cursus originaux, qui sortent de l'ordinaire et des filières traditionnelles, assurés par l'université ?
Mises à part les formations traditionnelles présentes à l'université, l'Usek offre un large choix de programmes d'études en cycle I relatifs aux « nouveaux » métiers, parmi lesquels l'on peut citer :
• Les mathématiques actuarielles et financières, qui sont un nouveau programme, ne faisant pas partie des programmes fondamentaux connus. Elles permettent aux étudiants de travailler aussi bien dans le monde des statistiques que dans les banques d'investissements, les sociétés et organisations gérant des projets de financement à long terme ou encore dans des sociétés d'assurances ou dans l'enseignement.


• C'est la gestion hôtelière qui retient l'attention grâce à son partenariat avec le prestigieux réseau d'écoles culinaires et d'hôtellerie, Le Cordon Bleu. Un domaine qui permet aux étudiants de travailler ultérieurement soit dans l'hôtellerie, en tant que responsables des services de nuit, des réservations, de la réception, dans le service des chambres, des ventes et du marketing, dans la gestion des comptes clients, soit dans les différents domaines de la restauration et de la cuisine.


• L'art sacré initie les étudiants au design et au stylisme liturgique, ainsi qu'à l'art manuel : la création du vitrail, de la mosaïque, de la céramique, la gravure, le travail de l'iconographie et la restauration d'icônes et de tableaux.


• Quant à l'enseignement musical supérieur spécialisé, il initiera les étudiants aux instruments de musique, au chant classique, occidental et arabe, à l'écriture musicale et au solfège. Une licence qui leur ouvrira les portes dans l'enseignement, en tant que professeur au conservatoire et aux écoles de musique, ou en tant que chef de chorale ou d'orchestre, en plus des autres débouchés : background vocaliste, arrangeur musicien de studio...


• Le travail et l'intervention sociale qui rentrent dans le cadre des sciences sociales. L'étudiant pourra travailler en tant que formateur dans le domaine des sciences sociales et économiques, ou en tant que chargé administratif au sein des différents ministères, des ONG ou dans des entreprises. Il pourra également intégrer les laboratoires de recherche en sociologie spécialisée, où il pourra réaliser des enquêtes d'opinion, d'environnement et de représentation.


• La licence en nutrition humaine et diététique offre tous les outils nécessaires aux étudiants, leur permettant de devenir experts dans la sécurité des aliments et l'application des systèmes d'assurance qualité, gestionnaires d'installation dans l'industrie alimentaire, spécialistes dans le conseil, la conception et la promotion des produits alimentaires, ou encore membres d'équipes de promotion de santé et éducateurs de nutrition en soins de santé.

 

L'université assure-t-elle des masters ou des doctorats pour ces filières originales ?
L'Usek propose des programmes de masters pour toutes les filières en général, poursuit le Dr Faten el-Hage, précisant qu'en ce qui concerne les filières originales, des doctorats sont disponibles dans les domaines suivants : les sciences sociales, la musique sacrée, l'enseignement musical supérieur spécialisé (options instruments de musique, chant classique occidental, chant arabe, écriture musicale, solfège/dictée) et l'art sacré. L'Usek assure également des encadrements de travaux de doctorats dans le cadre de cotutelle (et dans des cas particuliers de codirection) relevant d'accords établis avec des partenaires internationaux.

 

L'Usek a-t-elle des accords de partenariat avec des universités étrangères ?
L'internationalisation est au cœur de la communauté universitaire. Étant un moyen d'échange et d'excellence, ce processus constitue aujourd'hui une composante majeure de la mission de l'Usek. De ce fait, l'université a plus de 140 autres établissements partenaires dans le monde, plus particulièrement en Europe, ce qui encourage fortement la mobilité des étudiants. Ces partenariats couvrent tous les domaines d'études et se traduisent par des échanges d'étudiants, d'enseignants, des formations en codiplomation, des stages encadrés, des séminaires et des conférences, mais aussi des processus d'accréditations. Actuellement, l'université élargit ses horizons vers les universités américaines et le monde anglophone, intégrant dans ses cursus les méthodes américaines d'éducation, tout en maintenant l'enseignement francophone qui reste la base des valeurs de l'Usek.

 

Quels sont les projets d'avenir de l'Usek visant à lancer de nouvelles formations en fonction des besoins du marché ?
De par sa stratégie centrée sur les étudiants et son souci de leur assurer une formation leur permettant de s'intégrer au mieux au marché et à ses besoins, l'Usek s'est engagée dans un processus continu de révision et de mise à jour de ses programmes académiques, et, le cas échéant, de proposition de nouveaux cursus. Ce processus est piloté par un outil informatique très élaboré, permettant de gérer le développement des programmes existants ainsi que la mise en place de nouveaux.

 

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

6

articles restants

Soutenez notre indépendance!