Rechercher
Rechercher

Politique - Formation du gouvernement

Aoun depuis Bkerké : Nous sortirons du tunnel lorsque Hariri reviendra au Liban

"À chaque fois qu'un obstacle est surmonté, un autre réapparaît, mais je reste optimiste", affirme le président de la République, après s'être entretenu avec le patriarche maronite à l'occasion de la fête de Pâques.

Aoun depuis Bkerké : Nous sortirons du tunnel lorsque Hariri reviendra au Liban

Le président libanais Michel Aoun (g) reçu par le patriarche maronite Béchara Raï, le 3 avril 2021 à Bkerké. Photo Twitter/Présidence libanaise

Le président libanais, Michel Aoun, qui s'est rendu à Bkerké afin de féliciter le patriarche maronite Béchara Raï pour la fête de Pâques pour les communautés catholiques, a affirmé attendre le retour au Liban du Premier ministre désigné, Saad Hariri, pour une "sortie du tunnel sombre" de la formation du gouvernement. M. Hariri se trouve actuellement aux Émirats arabes unis, quelques semaines après une tournée internationale qu'il a effectué pour obtenir des soutiens.

Le président Aoun a également affirmé samedi qu'à chaque fois qu'un obstacle était surmonté sur le plan de la formation du gouvernement, un autre réapparaissait. Toutefois, le chef de l'État s'est déclaré optimiste malgré la crise politique qui frappe le Liban depuis près de huit mois. Cette impasse politique aggrave la crise socio-économique et financière aiguë dans laquelle est embourbé le Liban depuis l'été 2019.

"Nous sommes venus féliciter le patriarche à l'occasion de la fête de Pâques et lui souhaiter, ainsi qu'au peuple, que le Liban sorte du tunnel sombre dans lequel il se trouve", a annoncé Michel Aoun à l'issue de l'entretien qui a duré environ une heure. "Nous espérons également que la fête de Pâques sera plus joyeuse l'année prochaine, grâce aux efforts des responsables et de la population, car il ne peut y avoir de responsables s'il n'y a pas de population. Le pouvoir central est aux mains du peuple libanais", a-t-il ajouté.

Le patriarche, premier facilitateur
A la question de savoir quand le Liban sortira "du tunnel sombre", Michel Aoun a répondu laconique : "Lorsque le Premier ministre désigné (Saad Hariri) reviendra au Liban". Ce dernier se trouve en effet aux Émirats arabes unis pour une courte visite, mais son entourage avait fait savoir qu'il était disposé à rentrer à Beyrouth en cas d'avancée sur le dossier gouvernemental. Interrogé ensuite par les journalistes sur une possible formation du gouvernement la semaine prochaine, le président Aoun a répété : "Attendons que le Premier ministre désigné rentre" au Liban. Prié de dire si tous les obstacles à la formation du gouvernement ont été surmontés, il a répondu par la négative : "Non, les obstacles se succèdent. À chaque fois qu'on surmonte un obstacle, un autre apparaît". "Mais je suis toujours optimiste", a-t-il dit.

Aux journalistes qui lui ont demandé s'il était d'accord avec les efforts entrepris par le patriarche maronite pour faciliter la mise sur pied du cabinet, le chef de l'État a répondu : "À la base, c'est le patriarche qui est le premier facilitateur" du processus.

Le billet de Gaby NASR

D’un cloaque l’autre


Le Liban en crise est sans cabinet actif depuis depuis la démission de celui de Hassane Diab, il y a près de huit mois, dans la foulée des explosions meurtrières du 4 août au port de Beyrouth. Michel Aoun et Saad Hariri ne sont toujours pas parvenus à former une nouvelle équipe, alors que celle-ci est plus que jamais indispensable afin de réformer un pays et obtenir des aides substantielles de la communauté internationale.

Actuellement, le président du Parlement, Nabih Berry, tente de lancer une initiative pour la formation d'un cabinet de 24 ministres, sur proposition du leader druze Walid Joumblatt. Et le chef du Hezbollah Hassan Nasrallah a fait preuve d'ouverture dans ce sens lors de son dernier discours, dans une tentative de désescalade.

La visite du président Aoun à Bkerké a eu lieu quelques heures après une nouvelle charge du patriarche à l'encontre des responsables politiques, qu'il appelle depuis des mois à former un cabinet sans plus attendre. Samedi matin, dans son message de Pâques, le chef de l'Église maronite avait lancé plusieurs piques implicites en direction du chef de l'État. Il avait en outre estimé que la la classe dirigeante libanaise est "très éloignée de la culture de la compassion" et regretté que ce concept soit de moins en moins présent dans "la conscience humaine", qui est "sous l'influence du matérialisme, des intérêts personnels, de la dégradation morale et de la corruption endémique sous toutes ses formes".

Désigner les corrompus
C'est dans ce cadre que le chef de l'État avait appelé, après ce message pascal et avant sa visite à Bkerké, à ne pas "généraliser" les accusations lancées contre les responsables. Il avait estimé, dans un tweet, que "la première étape dans la lutte contre la corruption consistait à désigner les corrompus" par leur nom.

Lire aussi

En l’absence de gouvernement, deux hommes prennent les décisions les plus sensibles au Liban

"La première véritable étape dans la lutte contre la corruption consiste à dévoiler les corrompus et à les pointer du doigt clairement", a écrit Michel Aoun sur son compte Twitter personnel. "Quant à la généralisation de l'accusation, elle est dans l'intérêt des corrompus car c'est une méconnaissance de la véritable corruption et elle induit en erreur l'opinion publique", a ajouté le président, qui répète souvent qu'il lutte contre la corruption tout en faisant face à un système qui lui met des bâtons dans les roues. Il évite souvent de nommer les personnes ou les partis qu'il accuse de pratiquer la corruption.

Le président de la République fait partie des figures politiques accusées de corruption par le soulèvement populaire du 17 octobre 2019 et les dernières protestations. Des Libanais continuent à descendre dans la rue pour réclamer son départ, cinq ans après le début de son mandat présidentiel, tandis que le Liban est en proie à une crise politique, économique et sociale sans précédent, marquée par une hyperinflation et une paupérisation de la population.


Le président libanais, Michel Aoun, qui s'est rendu à Bkerké afin de féliciter le patriarche maronite Béchara Raï pour la fête de Pâques pour les communautés catholiques, a affirmé attendre le retour au Liban du Premier ministre désigné, Saad Hariri, pour une "sortie du tunnel sombre" de la formation du gouvernement. M. Hariri se trouve actuellement aux Émirats arabes unis,...

commentaires (27)

Le Général Aoun a toujours défendu la souveraineté de L'Etat libanais contre les palestiniens et leurs alliés, contre les milices chrétiennes, contre les syriens et, d'une certaine façon, contre les saoudiens lorsque M. Hariri était retenu à Ryad. Il ne m'est pas difficile de lui faire confiance.

NASSER Jamil

01 h 47, le 05 avril 2021

Tous les commentaires

Commentaires (27)

  • Le Général Aoun a toujours défendu la souveraineté de L'Etat libanais contre les palestiniens et leurs alliés, contre les milices chrétiennes, contre les syriens et, d'une certaine façon, contre les saoudiens lorsque M. Hariri était retenu à Ryad. Il ne m'est pas difficile de lui faire confiance.

    NASSER Jamil

    01 h 47, le 05 avril 2021

  • Plutôt que d'insinuer que le Président est corrompu, pourquoi les courageux journalistes de l'OLJ ne font pas leurs enquêtes et disent au peuple qui est corrompu, preuves et sommes à l'appui. L'entourage des ex- PM pourrait leur donner des tuyaux. C'est aussi cela le journalisme et non pas simplement la calomnie.

    NASSER Jamil

    01 h 33, le 05 avril 2021

  • Le patriarche reçoit le président Aoun a l'occasion de pâques puis au cours de la messe Pascale lance des piques dans sa direction . Je trouve ça aussi bizarre qu'intrigant.

    Hitti arlette

    23 h 02, le 04 avril 2021

  • Selon une source bien informée, dans le journal l'Orient-Le-Jour, 40 milliards de dollars se sont évaporés dans des projets non exécutés au Ministère de l'Energie. Le peuple souhaiterait savoir lequel des Ministres de l'Energie a le plus profité de l'envol de ces 40 milliards de dollars. Merci Monsieur le Président.

    Honneur et Patrie

    18 h 47, le 04 avril 2021

  • Au risque de ne pas être publier, je dirai candidement : le grand père n'aurait pas dû se marier ni avoir eu des enfants. Il aurait garder son jardin et nous notre pays!!

    Wlek Sanferlou

    18 h 41, le 04 avril 2021

  • Ya Michel, TU es le tunnel...

    DJACK

    15 h 52, le 04 avril 2021

  • Aoun n’arrête pas de vouloir combattre la corruption et de le répéter à tue-tête. Une question cependant, qu’est ce qu’un corrompu pour ce président? Celui qui vole l’argent du peuple et vide les caisses de l’état ou celui qui s’allie avec l’ennemi pour détruire son pays pour des intérêts personnels ou celui qui cumule les deux? Parce que là s’il ne doit pas se perdre en conjectures. Il les connaît tous et s’évertue à les protéger car il risque d’être éclaboussé et perdre le peu de sa vertu mille fois ressassée.

    Sissi zayyat

    13 h 31, le 04 avril 2021

  • "À chaque fois qu'un obstacle est surmonté, un autre réapparaît, mais je reste optimiste" Par cette phrase apparemment innocente, Aoun a balayé d’un revers de main tous les efforts et les espoirs que Monseigneur Raï a fait pour reconstruire le beau et généreux pays du cèdre. Il sait d’avance qu’il ne donnera pas son accord pour la constitution d’un gouvernement dirigé par Saad Hariri, où toute personne qui ne se soumettra à ses caprices et ceux de son gendre fils à papa. Le leitmotiv de Aoun c’est LA FAUTE AUX AUTRES. En partant de ce raisonnement défaitiste, il ne faut plus rien espérer de positif de sa part. Joyeuses Pâques tous !

    Le Point du Jour.

    13 h 14, le 04 avril 2021

  • la TRES bonne nouvelle ? papa prepare serieusement pour l'etablissement d'un marche commun avec les pays de la region, marche commun digne -meme meilleur que celui etabli en Europe. avec ou sans gouv? c'est secondaire voyons.

    gaby sioufi

    12 h 06, le 04 avril 2021

  • Dakhilak fell!

    Jack Gardner

    10 h 53, le 04 avril 2021

  • puisque papa est confiant et optimiste y a qu'a s'en feliciter.

    gaby sioufi

    10 h 38, le 04 avril 2021

  • L'obstacle principal chez nous au Liban ? Ceux qui accusent tous les autres d'être des obstacles, pensant ainsi se justifier. Alors que leur obstination égoïste et leur aveuglement empêchent toute solution...et nous emprisonnent dans le tunnel d'une vie quotidienne de plus en plus impossible. Pendant qu'eux vivent confortablement dans leur palais et résidences luxueuses, juste capables de nous réciter leurs imvariables promesses jamais tenues ! - Irène Saïd

    Irene Said

    09 h 34, le 04 avril 2021

  • Le Christ est ressuscité, prions pour l'anéantissement de cette couche de pourriture et la résurrection du Liban.

    Je partage mon avis

    09 h 11, le 04 avril 2021

  • Parler pour ne rien dire est le grand atout de ce president

    Saleh Tassabehji

    08 h 40, le 04 avril 2021

  • C'EST LA FAUTE A HARRIRI EVIDEMENT COMMENT OSE-T'IL PARTIR ALORS QIE LE PAYS SE MEURT ET QUE LE PRESIDENT TRAVAILLE JOUR ET NUIT POUR FORMER UN GOUVERNEMENT? D'AILLEURS LA PREUVE C'EST QU'IL N'A FAIT QUE 18 VISITES A BAABDAT DEPUIS SA NOMINATION ALORS QUE LE MINIMUM REQUIS EST AU MOINS DU DOUBLE ET SURTOUT QU'IL REFUSE DE RENCONTRER MON BEAU FILS LE CHER GEBRAN QUI DOIT ABSOLUMENT ME SUCCEDER CONTRAIREMENT A MON ACCORD AVEC GEAGEA LA VERITE LA SOLUTION SERAIT DE METTRE HARRIRI ET AOUN DANS UNE CHAMBRE A BKERKE ET NE PAS LES LAISSER SORTIR AVANT LA CONSTITUTION D'UN GOUVERNEMENT EN LES PRIVANT MEME DE TELEPHONE ET SI APRES 48 HEURES ILS NE SONT PAS ENCORE D'ACCORD, LES PRIVER DE NOURRITURE DE FACON A CE QU'ILS COMPRENNENT ENFIN CE QUE LA MAJORITE DU PEUPLE SUBIT AUJOURDH'UI A CAUSE DE LEUR ENTETEMENT

    LA VERITE

    00 h 44, le 04 avril 2021

  • Des propos du chef de l’état qui défient l’entendement...on est carrément abasourdis par tant d’hypocrisie! Ainsi donc, il vient souhaiter au patriarche et au peuple Libanais une sortie de ce tunnel sombre....alors que la solution est entre ses mains... et il veut que le peuple désigne les corrompus un à un...alors qu’il ne fait que ça depuis plus d’un an sans aucune réaction de sa part....On peut se f..... de la gueule des honnêtes gens pour un certain temps, mais il devrait y avoir une limite à ce cirque infernal!... Mais que dis-je: ces gens-là vivent sur une autre planète!

    Saliba Nouhad

    00 h 17, le 04 avril 2021

  • "À chaque fois qu'un obstacle est surmonté, un autre réapparaît, mais je reste optimiste" Par cette phrase apparemment innocente, Aoun a balayé d’un revers de main tous les efforts et les espoirs que Monseigneur Raï a fait pour reconstruire le beau et généreux pays du cèdre. Il sait d’avance qu’il ne donnera pas son accord pour la constitution d’un gouvernement dirigé par Saad Hariri, où toute personne qui ne se soumettra à ses caprices et ceux de son gendre fils à papa. Le leitmotiv de Aoun c’est LA FAUTE AUX AUTRES. En partant de ce raisonnement défaitiste, il ne faut plus rien espérer de positif de sa part. Joyeuses Pâques tous !

    Le Point du Jour.

    00 h 05, le 04 avril 2021

  • Donner le nom des corrompus ? Je voudrais bien voir ça. Si c'était vrai, pourquoi avoir attendu jusqu'à aujourd'hui ?

    Citoyen

    23 h 59, le 03 avril 2021

  • Qu’est ce qu’un corrompu pour ce chef d’état? Est ce que c’est celui qui s’est associé avec les ennemis de la république au bénéfice d’une autre cause et l’intérêt d’un autre pays? ou celui qui a pris les caisses de l’état pour sa propre poche et s’en est servi pour s’enrichir? ou alors celui qui a cumulé les deux crimes en se réclamant plus blanc que blanc? Ce que ce président ne voit pas c’est la souffrance de ces citoyens qui ont passé leur vie loin de leurs familles pour assurer l’avenir de leurs enfants en travaillant dans la souffrance à l’étranger jusqu’à l’âge de la retraite et que ce jour arrivé où il est sûr de subvenir aux besoins de ses enfants se retrouve sans le sou car pillé et ruiné par son propre état et n’arrive plus à payer les cotisations et frais d’université de ses enfants devenus grands et sont coincés puisqu’il ne leur est plus possible ni de payer leurs études ni partir les faire dans un autre pays faute d’argent que les politiques ont volé et transférer dans des lieux sûrs pour pouvoir en bénéficier avec leurs enfants sans scrupules. Quand aux autres citoyens ruinés, ceux qui ont trimé et économisé en se privant pour pouvoir en profiter a l’âge de la retraite sans tendre la main ni dépendre de leurs enfants parce que les temps sont durs il subissent le même sort, ruinés et dépités par votre faute. A part ça, dormez-vous bien Monsieur le président? Je suis sûre que oui car lorsqu’on est dépourvu de conscience rien ne nous touche, n’est ce pas?

    Sissi zayyat

    22 h 29, le 03 avril 2021

  • On veut bien croire qu'il est temps de sortir de l'impasse. Les revers ne sont plus appréciés par les principaux acteurs sur la scène libanaise.

    Esber

    20 h 40, le 03 avril 2021

  • "À chaque fois qu'un obstacle est surmonté, un autre réapparaît, mais je reste optimiste" Par cette phrase apparemment innocente, Aoun a balayé d’un revers de main tous les efforts et les espoirs que Monseigneur Raï a fait pour reconstruire le beau et généreux pays du cèdre. Il sait d’avance qu’il ne donnera pas son accord pour la constitution d’un gouvernement dirigé par Saad Hariri, où toute personne qui ne se soumettra à ses caprices et ceux de son gendre fils à papa. Le leitmotiv de Aoun c’est LA FAUTE AUX AUTRES. En partant de ce raisonnement défaitiste, il ne faut plus rien espérer de positif de sa part. Joyeuses Pâques à tous !

    Le Point du Jour.

    20 h 37, le 03 avril 2021

  • Le pouvoir central est entre les mains du peuple... voilà pourquoi il l’empêche par tous les moyens en utilisant les voyous de ses alliés d’exprimer son mécontentement et le dégoût de ce régime à coup de bâton, d’humiliation de convocation au tribunal militaire et des arrestations pour des causes fallacieuses. Il devrait atterrir et regarder les libanais en face en leur disant que grâce à lui ils sont livrés à une bande de sauvage dans leur pays, alors qu’ils devraient être protégés par les lois nationales et qu’ils peuvent disposé de leur argent déposé dans les banques comme bon leur semble et que jamais ils ne manqueront de rien ni eau ni électricité ni mazout ni pain ni d’aucune autre denrée alimentaire ni d’aucun médicament ou vaccin, puisque ce sont eux qui financent les caisses de ces ministères chargés sous son commandement d’assurer tout dont un citoyen a besoin dans un pays où tout est sous contrôle et tout ça grâce à son président puisqu’il est le garant de la sécurité, le bien être et la sérénité du pays dont il est le chef. Malheureusement il ne pourra prétendre avoir agit pour le bien du pays d’où ses déplacements de plus en plus rares en catimini sont sous haute surveillance. Les voleurs ils les connaît mais serait-il un jour capable d’accepter que leurs noms soient dévoilés? Évidemment que non et ça n’est un secret pour personne, la preuve, il répond lui même à cette énigme qu’il appelle des problèmes qui surgissent les uns après les autres.

    Sissi zayyat

    20 h 24, le 03 avril 2021

  • L,EXPRESSION RIEN N,EST SANS PRIX DAMS MON COMMENTAIRE LISEZ-LA BIEN ET COMPRENEZ-LA. LE PRIX ICI PEUT ETRE IMMATERIEL. PRIERE PUBLIER MON COMMENTAIRE. DANS CETTE SITUATION EXISTENTIELLE DU PAYS LA LIBRE EXPRESSION DOIT PREVALOIR.

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    20 h 11, le 03 avril 2021

  • IL PREND LES GENS POUR DINGUES. A CHAQUE FOIS QU,UNE EXIGENCE EST RESOLUE IL EN SORT UNE AUTRE. LE HASARD HEIN ? TOUT LE BLOCAGE VIENT DE VOUS ET DE VOTRE GENDRE ET VOS EXIGENCES ET PRETENDUES PREROGATIVES ILLOGIQUES DICTEES PAR LES MERCENAIRES IRANIENS. OU N,AVEZ-VOUS PAS COMPRIS LES PAROLES DE L,HOMELIE DU PATRIARCHE QUI ELLE INDIQUAIT ? LE TORT QUE VOUS FAITES VOUS DEUX AVANT TOUT AUX CHRETIENS DE CE PAYS QUI EMIGRENT EN MILLIERS CHAQUE SEMAINE ET PUIS A TOUS LES CITOYENS ET AU PAYS QUE VOUS AVEZ MIS A GENOUX POUR DES INTERETS ETRANGERS EST INDESCRIPTIBLE. DEGAGEZ-VOUS, VOUS ET VOTRE GENDRE, ET DEMANDEZ AUX LIBANAIS, SURTOUT AUX CHRETIENS, DE VOUS PARDONNER EN CES JOURS DE LA PAQUES. IL FAUT ETRE GRAND ET FORT POUR PRENDRE LA DECISION. MONTREZ-LE AUX LIBANAIS EN DEGAGEANT ET EN REVELANT LA REALITE SUR VOTRE ENGAGEMENT ET CELUI DE VOTRE GENDRE EN FAVEUR DES IRANIENS ET DE LEURS MERCENAIRES TOUTES CES ANNEES. RIEN N,EST SANS PRIX. - LE PAYS ETANT EN DANGER EXISTENTIEL LA LIBRE EXPRESSION DOIT SE FAIRE ENTENDRE. POINT DE CENSURE SVP.

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    19 h 15, le 03 avril 2021

  • Remettre la faute sur les autres est devenu un leitmotiv inacceptable!

    Saade Joe

    19 h 08, le 03 avril 2021

  • "Le pouvoir central est aux mains du peuple libanais". Alors pourquoi lui refuse-t-il ce qu'il réclame depuis plus d'un an: un gouvernement de personnes intègres, compétentes et indépendantes des partis. Ça existe et pas besoin d'aller sur la lune pour les trouver. - Quant à désigner les corrompus, il n'a pas besoin de chercher bien loin!

    Yves Prevost

    18 h 54, le 03 avril 2021

  • Les corrompus sont tous au gouvernement et au parlement . Geagea a donné sa démission pourquoi vous ne faites pas la même chose?

    Eleni Caridopoulou

    18 h 47, le 03 avril 2021

Retour en haut