Santé

Coronavirus au Liban : deux décès et 26 nouveaux cas enregistrés ces dernières 24 heures

Le bilan total s'établit à 438 cas, dont 10 décès, quatre cas critiques et 32 guérisons.

Un membre de la Défense civile islamique vaporisant du désinfectant à Saïda, au Liban-Sud, le 28 mars 2020. AFP / Mahmoud ZAYYAT

Deux nouvelles personnes contaminées au Liban par le nouveau coronavirus sont décédées ces dernières 24 heures, portant à 10 le nombre total des morts dues à ce virus, selon le dernier bilan du ministère de la Santé publié dimanche en tout début d'après-midi. Il s'agit de deux octogénaires souffrant de maladies chroniques qui étaient hospitalisés à l’hôpital Saint-Georges des grecs-orthodoxes et à l'Hôtel-Dieu, à Achrafieh.

Selon ce dernier bilan, 26 nouveaux cas ont également été enregistrés durant les dernières 24h. Ainsi, le nombre total de cas enregistrés depuis que la pandémie a atteint le pays du Cèdre, le 21 février, s'établit à 438 cas, dont 10 décès, quatre cas critiques et 32 guérisons. Le nombre actuel de personnes contaminées s'élève donc à 396, selon le site du ministère de l'Information dédié au coronavirus.  

Dans ce cadre, l'hôpital gouvernemental de Bécharré (Liban-Nord) a annoncé dans la journée que six patients hospitalisés au sein de l'établissement ont été jusque là testés positif au virus. La cellule de crise des localités du Harouf, dans le caza de Jbeil, a, elle, annoncé qu'un individu travaillant dans le couvent des Soeurs de Jésus à Machahlane a été testé positif au coronavirus.

Par ailleurs, les hôpitaux privés du caza de Zghorta, dans la même région, ont indiqué qu'ils avaient finalisé leurs préparatifs à l'accueil de patients contaminés. De son côté, le Hezbollah, qui a élaboré son propre plan de lutte contre le coronavirus a entamé l'installation d'un hôpital de campagne à Machghara (Békaa), qui sera prêt dans quatre jours.

Le ministère a profité de cette occasion pour inciter une nouvelle fois les Libanais à respecter les mesures restrictives mises en place par le gouvernement et à rester confinés chez eux afin de limiter la propagation du virus. Dans ce contexte, le ministre de la Santé, Hamad Hassan, s'était dit samedi "inquiet" du respect relatif des mesures de confinement dans certaines régions libanaises. Depuis vendredi, un couvre-feu a été instauré entre 19h et 5h. Les Libanais sont appelés à rester chez eux jusqu'au 12 avril au moins, dans le cadre des décisions prises par le gouvernement pour enrayer la pandémie qui frappe la planète.

Dans ce contexte, plusieurs personnalités des médias et du monde artistique libanais ont lancé sur les réseaux sociaux un appel à applaudir pendant une minute ce dimanche à 20 heures sur les balcons l'ensemble du personnel médical confronté à la pandémie.

Par ailleurs, l'Association des banques du Liban a assuré dans un communiqué qu'au cas où les autorités libanaises décidaient de rapatrier les étudiants qui le souhaitaient, les banques étaient entièrement disposées à virer le prix des billets d'avion à la MEA en dollars pour chaque étudiant qui aurait un compte dans une banque locale. 




Lire aussi

La MEA prête à rapatrier les expatriés

Coronavirus : Nasrallah pour un "rapatriement étudié, rapide et sûr" des expatriés coincés à l'étranger

En France, plus de 600 Libanais veulent être rapatriés

La Quarantaine à Beyrouth, du rempart sanitaire du XIXe siècle à l’antre de la pollution du XXIe

À travers le plan contre le coronavirus, le Hezbollah envoie des messages dans trois directionsle décryptage de Scarlett HADDAD

La position du gouvernement sur les rapatriements fortement critiquée



Deux nouvelles personnes contaminées au Liban par le nouveau coronavirus sont décédées ces dernières 24 heures, portant à 10 le nombre total des morts dues à ce virus, selon le dernier bilan du ministère de la Santé publié dimanche en tout début d'après-midi. Il s'agit de deux octogénaires souffrant de maladies chroniques qui étaient hospitalisés à l’hôpital Saint-Georges...

commentaires (3)

IL FAUT DE LA PATIENCE ET DU COURAGE.

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

20 h 10, le 29 mars 2020

Tous les commentaires

Commentaires (3)

  • IL FAUT DE LA PATIENCE ET DU COURAGE.

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    20 h 10, le 29 mars 2020

  • Si le bilan total s'établit à jour à 438 cas vraiment nous sommes sur le bon chemin.

    Antoine Sabbagha

    18 h 32, le 29 mars 2020

  • La photo montre des agents de la municipalité envoyant des désinfectants dans l’air. Cette manœuvre ne sert à strictement rien à part attaquer les poumons des citoyens bien portants jusqu’à maintenant. Il faut de l’eau javellisé pour traiter les rues et les murs au besoin mais rien d’autre.

    Sissi zayyat

    16 h 35, le 29 mars 2020