Rechercher
Rechercher

Liban

Au palais Bustros, les ambassadeurs exhortent le cabinet Diab à mener des réformes

Au lendemain de la passation de pouvoir avec Gebran Bassil, le nouveau chef de la diplomatie, Nassif Hitti, reçoit plusieurs représentants étrangers en poste à Beyrouth.

Le ministre libanais des Affaires étrangères, Nassif Hitti, s'entretenant le 28 janvier 2020 au palais Bustros avec le coordonnateur spécial de l'ONU pour le Liban, Jan Kubis. Photo Dalati et Nohra

Plusieurs ambassadeurs en poste au Liban, reçus par le ministre des Affaires étrangères Nassif Hitti, qui a pris ses fonctions la veille, ont exhorté mardi le nouveau gouvernement de Hassane Diab à mener les réformes structurelles en contrepartie desquelles la communauté internationale est prête à aider le Liban qui traverse sa plus grave crise économique depuis 30 ans. Les diplomates ont également appelé le cabinet à "répondre aux aspirations du peuple" alors que le pays est secoué depuis plus de trois mois par un mouvement inédit de contestation contre la classe dirigeante.

M. Hitti s'est notamment entretenu avec le coordonnateur spécial de l'ONU pour le Liban, Jan Kubis, au palais Bustros. "J'ai réaffirmé la nécessité pour le nouveau gouvernement d'écouter et de répondre aux revendications du peuple, de poursuivre sa politique de distanciation et d'appliquer les résolutions internationales", a déclaré M. Kubis à l'issue de cette rencontre au cours de laquelle "l'action des Nations unies au Liban et les moyens de l'ONU pour aider le gouvernement et le peuple libanais" ont été évoqués.

La semaine dernière, le secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, s'était "réjoui de travailler avec le Premier ministre Diab et le nouveau cabinet, notamment pour soutenir le programme de réformes au Liban et répondre aux besoins pressants de son peuple".

M. Hitti s'est également entretenu avec l'ambassadeur britannique, Chris Rampling. "Les discussions, qui ont été spécialement bonnes avec le ministre Hitti, ont porté sur la situation interne du Liban et sur ce que le gouvernement est prêt à faire, ainsi que sur les questions internationales qui concernent nos deux pays", a affirmé M. Rampling. Le Premier ministre libanais s'est également entretenu avec le ministre d’État britannique pour les Affaires étrangères et le Développement international, Andrew Morrison, qui a exprimé la disposition du Royaume-Uni à "aider le Liban à sortir de la crise économique".

Nassif Hitti a également reçu l'ambassadeur d'Espagne à Beyrouth, José Maria Ferré, qui a salué l'adoption, lundi, du budget 2020, exprimant l'espoir que "des mesures supplémentaires seront prises afin de mener à bien les réformes nécessaires et de répondre aux aspirations du peuple".

Le ministre libanais des Affaires étrangères s'est en outre entretenu avec les ambassadeurs de Turquie, Hakan Cakil, du Japon, Takeshi Okubo, et d'Italie, Massimo Marotti, qui quitte ses fonctions.

Lors d'une conférence à Paris en 2018, le Liban avait obtenu plus de 11 milliards de dollars de promesses de dons ou de prêts de la communauté internationale en contrepartie de promesses de réformes structurelles.



Lire aussi

Le sommet spirituel de Bkerké demande à la communauté internationale et aux États arabes de soutenir le Liban

Une déclaration ministérielle « pour inspirer confiance à l’étranger et aux Libanais »

Hitti prône un rôle de « pompier » pour le Liban dans une région en flammes

Hassane Diab prépare son examen de passage international


Plusieurs ambassadeurs en poste au Liban, reçus par le ministre des Affaires étrangères Nassif Hitti, qui a pris ses fonctions la veille, ont exhorté mardi le nouveau gouvernement de Hassane Diab à mener les réformes structurelles en contrepartie desquelles la communauté internationale est prête à aider le Liban qui traverse sa plus grave crise économique depuis 30 ans. Les...

commentaires (3)

LE PM DIAB DOIT HONORER SES PAROLES D,ENGAGEMENT AU PEUPLE LIBANAIS LORSQU,IL PROMETTAIT UN GOUVERNEMENT D,EXPERTS INDEPENDANTS. ELOIGNEZ-VOUS DES DEMONS QUI VOUS ONT NOMME ET NOMME VOS MINISTRES ET COMMENCEZ IMMEDIATEMENT LES REFORMES PROMISES POUR LA CEDRE. SANS AIDES ET INVESTISSEMENTS URGENTS DES ARABES ET DES INTERNATIONAUX LE PAYS S,EFFONDRERA TOTALEMENT.

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

09 h 04, le 29 janvier 2020

Tous les commentaires

Commentaires (3)

  • LE PM DIAB DOIT HONORER SES PAROLES D,ENGAGEMENT AU PEUPLE LIBANAIS LORSQU,IL PROMETTAIT UN GOUVERNEMENT D,EXPERTS INDEPENDANTS. ELOIGNEZ-VOUS DES DEMONS QUI VOUS ONT NOMME ET NOMME VOS MINISTRES ET COMMENCEZ IMMEDIATEMENT LES REFORMES PROMISES POUR LA CEDRE. SANS AIDES ET INVESTISSEMENTS URGENTS DES ARABES ET DES INTERNATIONAUX LE PAYS S,EFFONDRERA TOTALEMENT.

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    09 h 04, le 29 janvier 2020

  • l'IMPLANTATION DES RÉFUGIÉS PALESTINIENS AU LIBAN , PRÉVUE PAR LE SOIS-DISANT PLAN DE PAIX , DEAL DU SIÈCLE AMÉRICAIN , RESTE LE PLUS GROS DANGER QUI MENACE LE LIBAN . LE DEUXIÈME GROS DANGER RESTE AUSSI LA PERMANENCE INADMISSIBLE DES RÉFUGIÉS SYRIENS QUI DEVRAIENT RENTRER CHEZ EUX AU PLUS TÔT ET ALLÉGER LE POIDS ÉCONOMIQUE QUI S¡EST ALOURDI EN GRANDE PARTIE À CAUSE DE LUR PRÉSENCE INSUPPORTABLE . LE RESTE DES PROBLÈMES DEVIENT NÉGLIGEABLE EN COMPARAISON AVEC CES DEUX PROBLÈMES EXISTENTIELS POUR NOUS LIBANAIS . LE PIRE C'EST LA DIVERSION QUE REPRESENTE CE QU'ON APPELLE RÉVOLUTION , QUI N'EST VRAIMENT PAS VENUE À SON HEURE !

    Chucri Abboud

    20 h 33, le 28 janvier 2020

  • Nous sollicitons Istez Jan Kubis, coordinateur spécial de l'ONU pour le Liban, de bien vouloir employer la plus importante de ses prérogatives, celle qui consiste d'interdire au nom de l'ONU à l'Iran et ) la Syrie de s'emparer du Liban au nom d'un droit divin. Le Liban, l'un des pays fondateurs de l'ONU en 1945, est une terre multiconfessionnelle. Il y a chez nous des chrétiens de toutes les couleurs, des Sunnites, des Chiites, des Druzes, des Alaouites et des athées. Une ratatouille qui n'existe nulle part ailleurs le monde dans un espace de 10452 km2. Si chaque pays du monde déciderait venir occuper le Liban parce qu'il y a 15 personnes de sa communauté religieuse... Que deviendrait le Libanais originel ?

    Honneur et Patrie

    17 h 32, le 28 janvier 2020