Notation financière

Moody’s dégrade partiellement les notations de trois banques libanaises

Mike Sega/Reuters

Moody’s a annoncé hier sa décision de dégrader partiellement les notations des trois banques libanaises qu’elle évalue – Bank Audi, BLOM Bank et Byblos Bank – de Caa2 à Ca. L’agence américaine, l’une des trois principales avec Fitch et Standard & Poor’s, a également maintenu sa surveillance sur les établissements du pays.

Moody’s a expliqué avoir limité son évaluation à la solidité financière intrinsèque des établissements concernés – la situation d’une banque, abstraction faite de tout élément extérieur comme l’exposition au risque souverain. L’agence a pris cette décision en réaction à la circulaire n° 536 de la Banque du Liban adoptée le 4 décembre. Le texte réduit les taux d’intérêt créditeurs des dépôts effectués après cette date en dessous des prix du marché et leur impose de payer la moitié des rémunérations des dépôts en devises en livres libanaises.

Moody’s assimile cette dernière mesure, qui s’applique également aux intérêts versés par la BDL aux banques sur les dépôts en devises de ces dernières qu’elle détient, ainsi que sur leurs certificats de dépôts en dollar, à un « défaut sur les dépôts », selon sa méthode d’évaluation – qui diffère de celles des autres agences. Une source bancaire a indiqué à L’Orient-Le Jour que cette décision ne tenait pas compte des « dernières mesures prises par la BDL, selon lesquelles les intérêts sur les nouveaux dépôts seront intégralement réglés dans la devise dans laquelle ils ont été effectués. Une précision qui ne transparaissait pas dans le texte de la circulaire.

La circulaire n° 536 s’appliquera pendant six mois et s’inscrit dans le cadre des restrictions imposées ces derniers mois sur les transactions bancaires et la circulation du dollar sur le marché local dans un contexte de crise économique et financière qui s’est aggravée cette année.

Pour rappel, ce sont les banques qui soumettent leur candidature pour figurer dans la liste des établissements observés par les agences de notation, ce qui explique que seules Bank Audi, BLOM Bank et Byblos Bank soient citées. La nouvelle évaluation tend à refléter l’état de l’ensemble du secteur.


Pour mémoire
Les industriels appellent la BDL à débloquer des dollars pour l’ensemble du secteur

Contraintes bancaires : le compte rendu de la réunion entre la BDL et des banques

La justice condamne Byblos Bank à remettre le dépôt d’un de ses clients

Soutenue par la BDL et l’ABL, Bank Audi dément « les mensonges » à son encontre


Moody’s a annoncé hier sa décision de dégrader partiellement les notations des trois banques libanaises qu’elle évalue – Bank Audi, BLOM Bank et Byblos Bank – de Caa2 à Ca. L’agence américaine, l’une des trois principales avec Fitch et Standard & Poor’s, a également maintenu sa surveillance sur les établissements du pays.

Moody’s a expliqué avoir limité son...

commentaires (2)

C,EST LE BORDEL DANS LE SYSTEME MONETAIRE. ET LES AGENCES DE NOTATION Y PARTICIPENT PLEINEMENT CAR LEURS BUTS SONT PLUTOT POLITIQUES.

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

15 h 58, le 12 décembre 2019

Tous les commentaires

Commentaires (2)

  • C,EST LE BORDEL DANS LE SYSTEME MONETAIRE. ET LES AGENCES DE NOTATION Y PARTICIPENT PLEINEMENT CAR LEURS BUTS SONT PLUTOT POLITIQUES.

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    15 h 58, le 12 décembre 2019

  • Pauvres libanais ils ne savent plus dans quelle banque ils doivent placer leur argent .

    Antoine Sabbagha

    14 h 08, le 12 décembre 2019