X

Liban

Le remaniement ministériel buterait sur le refus du président

Politique

Le CPL « ne voit pas » de changement dans la composition du gouvernement, du moins pour le moment.

Yara ABI AKL | OLJ
24/10/2019

Un accord concernant un remaniement ministériel partiel serait tombé à l’eau, le chef de l’État, Michel Aoun, ayant refusé tout changement qui impliquerait la sortie de son gendre, le chef du CPL, Gebran Bassil, du gouvernement.

Mis sur le tapis à la suite de la démission des quatre ministres des Forces libanaises, samedi dernier, et du fait de la pression exercée par les manifestants, le remaniement concernerait, outre M. Bassil, les ministres Youssef Fenianos (Travaux publics, Marada), Mohammad Choucair (Télécoms, Futur), Fady Jreissati (Environnement, CPL) et Ali Hassan Khalil (Finances, Amal). Une source ministérielle contactée par L’Orient-Le Jour croit savoir que le chef de l’État aurait d’abord accepté ce remaniement, mais qu’il se serait rétracté à la suite d’une rencontre avec M. Bassil, mardi dernier. Une information que les milieux du Courant patriotique libre joints par L’OLJ démentent, en soulignant que le parti ne voit pas de remaniement ministériel, du moins pour le moment. Cela relève du ressort du président de la République et du Premier ministre, ajoute-t-on de même source, avant d’ajouter que les contacts se poursuivent entre Baabda et la Maison du Centre en vue de mettre en application l’ambitieux plan de réformes annoncé par Saad Hariri à l’issue du Conseil des ministres tenu lundi à Baabda. Et d’assurer qu’il n’est pas question pour le moment d’apporter des modifications à la représentation ministérielle du CPL.


(Lire aussi : Pour ou contre les manifestations, la position mitigée du Hezbollah, le décryptage de Scarlett HADDAD) 


Pourvoir aux sièges des FL

La prudence est de mise du côté de la Maison du Centre. Les tractations politiques en quête d’une sortie de crise à même de calmer la colère des manifestants se poursuivent, mais toutes les options sont sujettes à un examen profond. Sans vouloir se prononcer sur une éventuelle démission du Premier ministre si les efforts en faveur d’une possible modification de la composition de son équipe n’aboutissent pas à une solution, les milieux du Premier ministre soulignent qu’il est important de pourvoir aux quatre sièges vacants après la démission des FL. De même source, on assure que des personnalités chrétiennes remplaceront les ministres du parti de Samir Geagea. D’autant qu’il faudrait préserver l’équilibre confessionnel au sein du cabinet.

En attendant l’aboutissement des tractations en cours, certains milieux politiques hostiles au pouvoir en place semblent confiants qu’un remaniement ministériel ne pourrait absorber la grogne populaire que s’il englobe Gebran Bassil, mais aussi certaines figures jugées impopulaires. Selon ces milieux, il s’agirait de Mohammad Choucair, mais aussi du ministre de l’Information, Jamal Jarrah (Futur), et de son collègue pour les Affaires présidentielles, Salim Jreissati, proche collaborateur de Michel Aoun.



Lire aussi

Une nouvelle réalité, l'impression de Fifi ABOU DIB

L’aveu, l'éditorial de Issa GORAIEB

Bkerké : Plus qu’un soulèvement, c’est la renaissance de la patrie libanaise

À Zouk, les manifestants redoublent d’enthousiasme après l’intervention de la troupe

« Cher professeur, désolé (...), j’essaie de faire tomber le gouvernement »

L’armée sur un terrain miné, entre devoir et sympathie pour le soulèvement

À Nabatiyé, une tentative de réprimer les manifestants pacifiques

Au cœur de Beyrouth, on réclame aussi les droits des femmes ou la préservation de la vallée de Bisri

Le remaniement ministériel, premier pas sur la voie d’une solution ?


À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

LA VERITE

Toujours en retard d'une epoque

Le General que le peuple venerait en 1990 s'est enfuit en laissant les Libanais et sa famille dans les griffes des Syriens QUAND IL LEUR A DECLARE LA GUERRE TOUT EN SACHANT LES CONSEQUENCES

INTELLIGENT QUAND MEME IL SIGNE AVEC LA CONTRADICTION MEME DU LIBAN UN ACCORD QUI LUI GARANTIE UNE PRESIDENCE MEME SI IL FAUT 2.5 ANNEES D'IMMOBILISME POUR LE PAYS

PAR CONTRE SENTANT QUE LE GENDRE BASSIL COMMENCE A DEGAGER DES ODEURS MALSAINES AUPRES DU PEUPLE , IL MET SON AUTRTE GENDRE DANS UNE POSITION CONTRAIRE AFIN DE GARANTIR QUE LA FAMILLE RESTERA AU POUVOIR APRES LUI

VOUS VERREZ RAPIDEMENT DES SLOGANS DEMANDANT L'ARRIVEE DE L'AUTRE GENDRE A LA PRESIDENCE DES SA DEMISSION UNELUCTABLE

JE DOIS LUI RECONNAITRE QUE C'EST UN GENIE QUAND MEME QUAND IL S'AGIT DE SA FAMILLE UNIQUEMENT MALHEUREUSEMENT

Bery tus

KELKOUN YA3NEH KELKOUN

Honneur et Patrie

"Les hommes peuvent avoir des amis, pas les hommes d'Etat". (Général de Gaulle).

Un gouvernement républicain est formé de ministres, pas de gendres, de cousins et de copains. L'Etat n'a pas d'amis, il n'a que des intérêts.

gaby sioufi

L'HISTOIRE RECENTE- ASSEZ RECENTE DU MOINS - NE LAISSE PAS PRESAGER DU BON !
NERON NERON NERON !

DC

Malheureusement aveugle et sourd à la révolte qui gronde (et au rejet quasi unanime et populaire dont fait l’objet Monsieur Gendre). Un jour, quand (et si) il se réveillera, il sera peut-être trop tard.

Citoyen

Bien sûr, le général doit attendre l'aval des barbus.

Toni Pantaloni

Le president senile ? il dort....

Ô Liban

S'il est réel, le refus du président est regrettable , et risque de nous mener vers une situation difficile à terminer ou sur une évolution non souhaitable.
Peut-on compter alors, sur le chef du gouvernement , et sur son patriotisme pour éviter à ce pays et à ce peuple davantage de souffrances?

Chucri Abboud

Qui connait le Président et qui a suivi son historique sait qu'il est aussi inlexible que du fer , et qu'il ne plie jamais aux pressions . Ferme et solide , il ne prend ses décisions qu'à froid .

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

REFUS POUR RE-IMPOSER LE GENDRE !

ON DIT QUOI ?

Chaque chose en son temps.

Remaniement n'est pas aisé pour le moment, haste make waste .

Tony BASSILA

Le Président Aoun et son gendre Jebran Bassil ont tort de ne pas écouter la grogne et le ras-le-bol des Libanais de tous bords et toutes communautés politiques ou religieuses. Car ces protestations et manifestations populaires ne vont que s'amplifier jusqu'à ce que la classe politique actuelle ne soit "renouvelée", voire remplacée. A voir ce que Aoun va dire tout à l'heure. J'espère que la lucidité et la raison l'emporteront, pour sauver le Pays du Cèdre de sa rude épreuve actuelle !

HABIBI FRANCAIS

L on voit bien quelles sont les priorites de ce grand president patriote.

Atalante fugitive

Il a encore quelques terrains à acheter, dans le viseur.

Irene Said

Il est donc prêt à sacrifier le Liban et son peuple...pour maintenir des ministres rejetés par tout le pays !
Irène Saïd

Atalante fugitive

tfeeeeh!

Yves Prevost

La question essentielle ne réside pas dans telle ou telle mesure à prendre ou non, mais dans une crise de confiance. Le meilleur programme que pourrait proposer Hariri sera refusé tant que l'équipe actuelle reste en place. t il ne s'agit pas d'un simple remaniement-replâtrage, encore moins d'un jeu de chaises musicales. Il fat que la composition de la nouvelle équipe soit l'expression d'un changement radical. Finis les gouvernements "d'union nationale" où chacun essaie de tirer à soi la couverture.
Si le président de la république refuse, il ne reste au premier ministre qu'à démissionner lui-même.

Mireille Kang

Unfortunately, the president is in complete denial. He doesn’t accept that the Lebanese have rejected his son in law Mr. Bassil who, through his many gaffes, has alienated most politicians, and people including members of his own party. They have also rejected the inept, incompetent, misogynistic, homophobic members of the FPM who are in government, and parliament. General Aoun practices nepotism, bringing his family members into government, parliament, the army, and other high positions. He has lost many supporters and it is highly doubtful that the FPM and it’s affiliates can maintain their seats into the next parliament. To be fair, there are other members who are decent and competent however, they could be swept away due to collateral damage.

Zovighian Michel

Finalement les protestateurs ont un point commun avec le CPL: eux aussi ne voient pas de changement dans la composition du gouvernement actuel.

Cette option est dépassée : démission du gouvernement.

Ce gouvernement est incompétent et incapable de redresser la situation du pays. Avec tous leurs efforts pour diminuer le déficit budgétaire en 2020, la croissance économique projetée n'est que de 1 %. Ce n'est pas crédible. Too late, too little.

Wlek Sanferlou

Une honte!! Face aux demandes des millions de Libanais dans toutes les régions du LIBAN nos politiciens offrent des remèdes de Hakim bou tanké pour bluffer un peuple meurtri!!!
Démission générale, donner le pouvoir à l'armée pour une période de 6 à 9 mois le temps d'organiser des élections honnêtes et une reprise d'une société régies par les lois et non les humeurs des sois disant hommes responsables.

Gros Gnon

"... Michel Aoun a refusé tout changement qui impliquerait la sortie de son gendre, Gebran Bassil..."

Comme quoi notre "père à tous" n’est en fin de compte que le père de ses filles...

Pour le peuple, c’est "allez voir sur la place Riad el Solh si j’y suis!"...

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Le Hezbollah et « la patience stratégique »

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

"La révolution en marche". Rejoignez aujourd'hui la communauté des abonnés en vous abonnant à 1$ pour UN AN. Offre limitée pour la journée du 21 novembre 2019

Je poursuis la lecture

4

articles restants