X

À La Une

L'armée confirme le survol nocturne de la banlieue sud de Beyrouth par un drone

Liban

La troupe "s'est déployée dans la région et a pris les mesures nécessaires", selon un communiqué. 

OLJ/AFP
13/10/2019

L'armée libanaise a accusé dimanche Israël d'avoir envoyé un drone de reconnaissance au-dessus de la banlieue sud de Beyrouth, bastion du Hezbollah où une incursion similaire fin août avait provoqué une escalade des tensions. Deux drones chargés d'explosifs avaient été envoyés le 25 août sur la banlieue sud de Beyrouth. Le premier avait chuté et le second avait explosé dans les airs. L'armée libanaise et le Hezbollah avaient accusé Israël, qui n'a jamais commenté l'affaire.

Tard samedi soir, "un drone de reconnaissance de l'ennemi israélien a violé l'espace aérien du Liban (...), survolant la banlieue sud avant de repartir", d'après un communiqué de l'armée publié dimanche sur son site internet. La troupe "s'est déployée dans la région et a pris les mesures nécessaires", ajoute le communiqué.

Poids lourd de la vie politique libanaise, représenté au gouvernement et au Parlement, le Hezbollah est considéré comme un groupe "terroriste" par Israël et Washington.

Début septembre, des échange de tirs limités ont opposé le Hezbollah et l'armée israélienne à la frontière entre l'Etat hébreu et le Liban. Après cette poussée de fièvre, le Hezbollah s'est engagé à abattre les drones israéliens qui violeraient l'espace aérien libanais. Le 9 septembre, il avait mis ses menaces à exécution à la frontière entre le Liban et Israël.
La dernière grande confrontation entre le Hezbollah et Israël remonte à l'été 2006 quand une guerre dévastatrice d'un peu plus d'un mois avait fait plus de 1.200 morts côté libanais, en majorité des civils, et 160 côté israélien, en majorité des militaires.
Impliqué militairement dans le conflit en Syrie voisine, où il soutient le régime de Bachar el-Assad, le Hezbollah est régulièrement la cible de raids israéliens dans ce pays en guerre.



Pour mémoire
Bou Saab : L'objectif des drones israéliens qui ont survolé la banlieue sud de Beyrouth était d'attaquer

« Nous sommes entrés dans une nouvelle étape » de la confrontation entre Israël et le Hezbollah

La seconde riposte du Hezbollah, pour rétablir « l’équilibre de la dissuasion », le décryptage de Scarlett Haddad

"Il y aura une riposte à l'attaque des drones contre la banlieue sud", prévient un responsable du Hezbollah

Au Liban-Sud, le rôle d’équilibriste de l’armée

Aoun prône la "légitime défense" face à toute agression israélienne contre le Liban



À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Eleni Caridopoulou

On a assez de lire 2006 soit disant le Hezbollah a gagné , ils ont oublie que les sionistes ont bombardé tout le Liban

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

OU SONT LES FANFARONS ET LEURS FANFARONNADES ? AU DESSUS DE LA BANLIEUE SUD S.V.P....

LA VERITE

Le 9 septembre, il avait mis ses menaces à exécution à la frontière entre le Liban et Israël.

A QUI VOULEZ VOUS FAIRE CROIRE CELA REELEMENT?
VOUS AVEZ, DE CONNIVENCE AVEC ISRAEL, JUSTE SAUVE LA FACE VIS A VIS DE VOTRE POPULATION

Hezbollah s'est engagé à abattre les drones israéliens qui violeraient l'espace aérien libanais.

DEJA OUBLIE mais merci car nous ne voulons pas pas d'une nouvelle guerre a la Victoire Divine et un deuxieme " SI J AVAIS SU "

ON DIT QUOI ?

Il font mumuse juste pour montrer qu'ils sont encore vivants.

Ces poltrons que suppositoires ont eu un effet calmant radical.

Au fait puisqu'on en parle que fait l'usurpation pour ses amis kurdes abandonné par l'allié, encore un , amerloque ?

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Après un progrès lundi, les tractations politiques désormais suspendues

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants