Liban

Naïm Kassem menace Israël d'une riposte "surprise"

"Je ne pense pas que nous sommes dans une atmosphère de guerre", affirme le secrétaire général adjoint du Hezbollah.

Le secrétaire général adjoint du Hezbollah, le cheikh Naïm Kassem. Photo d’archives

 Le secrétaire général adjoint du Hezbollah, Naïm Kassem, a affirmé mercredi dans un entretien à "Russia Today" que le parti chiite veut que la riposte contre Israël soit "une surprise", deux jours après que des drones israéliens sont tombés dans la banlieue sud de Beyrouth, bastion du Hezbollah. 

"Nous sommes face à une agression israélienne (...) et nous ne pouvons pas la traiter comme s'il s'agissait d'un incident passager", a déclaré Naïm Kassem.  Interrogé sur le fait que le secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah, a menacé dimanche soir de riposter contre Israël au Liban, Naïm Kassem a répondu : "Nous n'allons pas donner des détails qui puissent être utiles à Israël et qui le mettent en état d'alerte, nous voulons que la frappe soit une surprise". "On verra dans les jours qui viennent", a-t-il ajouté. 

"Le Hezbollah est-il prêt à une guerre avec Israël ?", demande alors le journaliste. "Je ne pense pas que nous sommes dans une atmosphère de guerre, nous sommes dans une atmosphère de riposte à une agression et tout se décidera au moment venu, a-t-il répondu. Nous avions prévenu que nous répondrons à toute agression, et maintenant c'est ce qui va se passer".


(Lire aussi : Netanyahu appelle le Hezbollah et le Liban à "prendre garde" à leurs actions)


Sur le fait que le président Michel Aoun ait qualifié de l'attaque de drones de "déclaration de guerre", Naïm Kassem a estimé que le chef de l'Etat "a décrit cet acte avec précision". "Cet acte est un acte de guerre, et par conséquent le Liban ne peut se taire. Il est naturel que le Liban décide de déposer une plainte devant le Conseil de sécurité", a-t-il ajouté. 

Interrogé sur les accusations selon lesquelles "le Hezbollah est en train de fuir l'idée de stratégie de défense nationale", Naïm Kassem répond : "lorsque cette idée sera proposée, nous donnerons notre avis de manière claire. Nous sommes en faveur de la résistance et du triptyque armée- peuple-résistance".



Lire aussi

Affaire des drones de la banlieue sud de Beyrouth : Ils "n'ont pas pu être pilotés depuis Israël"

Le premier drone tombé dans la banlieue sud était piégé, selon le Hezbollah

Calme "anormal" dans la banlieue sud de Beyrouth : "Les gens ont peur"

Le dilemme du Hezbollah : comment riposter sans déclencher une guerre ?

Attaques israéliennes contre le Liban : Aoun parle d'une "déclaration de guerre"

Sleiman à « L’OLJ » : Nasrallah ne veut pas d’une stratégie de défense

Drones en banlieue sud, carte électorale de Netanyahu

Syrie, Irak, Liban : la confrontation irano-israélienne se joue désormais sur trois fronts






 Le secrétaire général adjoint du Hezbollah, Naïm Kassem, a affirmé mercredi dans un entretien à "Russia Today" que le parti chiite veut que la riposte contre Israël soit "une surprise", deux jours après que des drones israéliens sont tombés dans la banlieue sud de Beyrouth, bastion du Hezbollah. 

"Nous sommes face à une agression israélienne (...) et nous ne...

commentaires (11)

JOUR 1 HN declare qu'a partir de ce jour aucun avion Israelien ne volera au dessus du Liban sans que HB lui tire dessus et le descend JOUR 2 notre riposte enorme peut attendre quelques jours JOUR 3 Pas de guerre juste une reponse proportionne a ses deux drones JOUR 4 on attend la suite JOUR 5 la suite est arrive JOUR X discour long de HN avec " SI J'AVAIS SU " JOUR X + 13 ANS ( 2006/2019-2019-2032 ) nous sommes en guerre finale JOUR X+13 ANS + 1 jour REVOIR LE SHEMA CI DESSUS

LA VERITE

17 h 39, le 28 août 2019

Tous les commentaires

Commentaires (11)

  • JOUR 1 HN declare qu'a partir de ce jour aucun avion Israelien ne volera au dessus du Liban sans que HB lui tire dessus et le descend JOUR 2 notre riposte enorme peut attendre quelques jours JOUR 3 Pas de guerre juste une reponse proportionne a ses deux drones JOUR 4 on attend la suite JOUR 5 la suite est arrive JOUR X discour long de HN avec " SI J'AVAIS SU " JOUR X + 13 ANS ( 2006/2019-2019-2032 ) nous sommes en guerre finale JOUR X+13 ANS + 1 jour REVOIR LE SHEMA CI DESSUS

    LA VERITE

    17 h 39, le 28 août 2019

  • A se demander comment on se procure tous ces renseignements concernant un pays...soi-disant...ennemi...??? Irène Saïd

    Irene Said

    15 h 40, le 28 août 2019

  • L'usurpation retient son souffle : le bombage de torse, les drones envoyés dans le ciel du Liban voire cette insignifiante frappe anti palestinienne sur les frontières syro-libanaises peu de temps après le discours le dimanche 25 août de Nasrallah ne font rien, Israël a peur. Mardi, toutes les patrouilles militaires et non militaires ont été annulées sur les frontières avec le Liban. Un poste de l'armée sioniste a également été évacuée. Aux dernières nouvelles, Israël a commencé à installer des abris mobiles dans le nord des territoires occupés, selon Simon Arann, le correspondant de la chaîne israélienne Kan qui s'est exprimé dans un message Twitter. « En raison de la montée des escalades, les abris mobiles fortifiés seront placés dans différents endroits de la région du nord », a-t-il tweeté. Par crainte de représailles du Hezbollah à la suite de l'attaque au drone d'Israël contre Dahiya sud, les usurpateurs ont sensiblement limité la circulation le long de la frontière avec le Liban, appelant les colons résidant dans le nord des territoires occupés à ne pas s'aventurer à moins de 5 km de la frontière libanaise. le Premier ministre israélien s'est exposé à la risée publique même aux critiques acerbes des membres de son cabinet quand il a affirmé avoir envoyer au Hezbollah le message suivant : "Nous allons bombarder le Liban au cas où la riposte du Hezbollah serait "douloureuse", "ferme" et "hors norme". Les pampers se recevront une raclée sans broncher.

    FRIK-A-FRAK

    13 h 46, le 28 août 2019

  • "Nous sommes en faveur de la résistance (!!!) et du triptyque armée-peuple-résistance (!!!) même sous les drones qui pleuvent sur nos têtes au Liban et non au Golan occupé. Nous riposterons lorsque nous jugerons... quitte à détruire le Liban...

    Honneur et Patrie

    12 h 33, le 28 août 2019

  • Je me demande si cette surprise ne sera pas pour moi petit libanais otage de ces gourous irresponsables...qu'ils aillent se faire f....et nous laisser tranquille..

    Houri Ziad

    10 h 13, le 28 août 2019

  • ALLEZ-Y. CETTE FOIS-CI PEUT-ETRE LE -SI JE SAVAIS- SERAIT LA DERNIERE PAROLE. MALHEUREUSEMENT TOUT LE PEUPLE LIBANAIS PAIE POUR LES AVENTURES DES UNS.

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    09 h 12, le 28 août 2019

  • "armée-peuple-résistance" la fameuse formule qui permet au parti iranien toutes les tromperies et d'esquiver ses responsabilités envers le Liban qu'il prétend "défendre" ! Irène Saïd

    Irene Said

    09 h 08, le 28 août 2019

  • en attendant le plus surpris des 2 c'est .....

    Rossignol

    08 h 53, le 28 août 2019

  • Tien quelle surprise!!!

    Je partage mon avis

    08 h 16, le 28 août 2019

  • cette milice, aussi forte ou peu forte soit elle, ne fera jamais l’unanimité des libanais. Des heros pour les uns, des traitres pour les autres. Tout comme beaucoup de figures politique libanaises.

    Thawra-LB

    23 h 57, le 27 août 2019

  • S'il y a risposte, adieu veaux, vaches et quelques centaines de mort sans compter les centaines de milliers de deplaces. Michel Aoun sera tres fier avec sa declaration de guerre!

    Jean Michael

    23 h 27, le 27 août 2019