X

À La Une

La tension baisse d'un cran à la frontière libano-israélienne

Sécurité

L'armée israélienne retire ses bulldozers qui se trouvaient dans la région face à la localité de Mays al-Jabal.


OLJ
09/12/2018

La tension semblait baisser d'un cran dimanche à la frontière libanaise avec Israël, au lendemain de tirs israéliens samedi et la découverte d'un nouveau tunnel creusé, selon l’État hébreu, par le Hezbollah.

Le porte-parole de la Force intérimaire des Nations Unies au Liban (Finul), Andrea Tenenti, cité par l'Agence nationale d'information (Ani, officielle), a affirmé dimanche après-midi qu'"il n'y a pas eu de violation de la Ligne bleue" et que "la situation dans le secteur des opérations est calme". "Les soldats de la Finul sont sur le terrain afin de surveiller la situation et maintenir la stabilité. Ils travaillent en coordination avec l'armée libanaise, et le commandement des Casques bleus est en contact avec les protagonistes afin de maintenir la stabilité", a ajouté M. Tenenti.

L'agence a ensuite indiqué que l'armée israélienne a retiré ses bulldozers qui se trouvaient dans la région face à la localité de Mays al-Jabal. "Les soldats israéliens sont restés toutefois postés sur place. 

L'armée libanaise a indiqué dans un communiqué publié en soirée qu'à la "lumière des derniers développements à la frontière-sud, l'armée effectue des patrouilles renforcées dans la région et prend toutes les mesures nécessaires en coordination avec la Finul". "Elle est prête à faire face à toute situation d'urgence", ajoute le communiqué.

En début d'après-midi, l'Ani rapportait que les militaires israéliens ont dépêché une pelleteuse qui a franchi la barrière technique au niveau de Mays al-Jabal, à proximité de la Ligne bleue, et a entrepris des travaux d'excavations sous une escorte de 25 militaires israéliens. Un drone de type MK survolait le secteur et des chars israéliens de type Merkava étaient stationnés à proximité.  Les militaires libanais ont dépêché un véhicule équipé d'un canon de 106 mm qui a été stationné dans le village de Mays al-Jabal. 

La LBCI avait rapporté dimanche matin que l'armée libanaise et la Finul ont inspecté au niveau de la localité de Mays al-Jabal une portion de la Ligne bleue qui sépare Israël du pays du Cèdre, après que l’État hébreu a entrepris des travaux pour modifier cette ligne dans la nuit de samedi à dimanche. 


(Lire aussi : Tunnels du Hezbollah : Pris en faute, le Liban tarde à réagir)


Cette inspection intervient au moment où l'armée israélienne mène depuis mardi une opération visant à détruire des tunnels présumés, creusés par le Hezbollah et menant jusqu'à son territoire. Hier, Israël a annoncé avoir découvert un autre tunnel. Des soldats israéliens, actuellement déployés le long de la Ligne bleue dans le cadre de cette opération, ont également ouvert le feu samedi sur trois individus suspectés, selon eux, d'appartenir au Hezbollah. Les tirs israéliens n'avaient pas fait de victimes.

Mardi, l'armée israélienne avait lancé l'opération "Bouclier du Nord" après avoir annoncé avoir découvert des tunnels du Hezbollah sur son territoire. La Finul avait confirmé, après s'être rendue de l'autre côté de la Ligne bleue, l'existence d'un tunnel partant d'une maison du village libanais de Kfar Kila. Elle a également annoncé samedi avoir été informé par Israël de l'existence d'un second tunnel.

Vendredi, le ministre israélien des Renseignements, Israel Katz, avait affirmé que si cela s'avérait nécessaire, Israël n'hésiterait pas à étendre son opération du côté libanais de la ligne de démarcation entre les deux pays. 

Le commandant en chef de l'armée libanaise, le général Joseph Aoun, a pour sa part assuré samedi que la troupe "restera toujours en alerte pour remplir sa mission de maintien de la sécurité, sur le territoire libanais tout comme à la frontière".

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a appelé à sanctionner le Hezbollah, exhortant le Conseil de sécurité de l'ONU à prendre des mesures sur ce plan. "Nous pensons que le Hezbollah devrait être condamné avec force et universellement pour cet acte d'agression", a clamé M. Netanyahu, pointant également du doigt l'Iran, parrain du Hezbollah, et le Liban. "Ils laissent leur territoire utilisé dans un acte d'agression contre un État voisin, et leurs citoyens traités comme des pions", a-t-il ajouté à propos du Liban.

Le Kremlin a indiqué samedi que M. Netanyahu avait contacté par téléphone le président russe Vladimir Poutine pour discuter de l'opération de destruction du tunnel. M. Poutine a "souligné la nécessité d'assurer la stabilité le long de la ligne séparant Israël et le Liban", selon l'ambassade russe en Israël.

Le Hezbollah est la seule faction libanaise à avoir maintenu ses armes après la guerre civile du Liban (1975-1990).


Lire aussi

Bouclier du Nord : pourquoi le Hezbollah se tait

L'opposition accuse Netanyahu d'avoir dramatisé l'opération anti-Hezbollah

Opération israélienne : ce qu'en dit la presse libanaise

Le Hezbollah viole-t-il la 1701 ?

Tunnels et rituelsl'édito de Issa GORAIEB

Israël lance son « Bouclier du Nord », mais sans bruit de bottes...

À Kfar Kila, on n’est « pas concerné par les activités de l’autre côté de la frontière »


À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Wlek Sanferlou

Netty appel Pouty pour discuter la stabilité sur la frontière nord avec le Liban maintenant que Pouty a promis l'éloignement des iraniens des lignes avec Israël. Bien sûr les hauts placés du hezb reçoivent un compte-rendu détaillé de Pouty et se réservent bien sûr le droit de le gronder s'il négocié mal avec Netty...
Le paradis quoi!

FÊTE ACCOMPLIE

On peut encore me lire quand j'écrivais hier que les POLTRONS N'OSERONT JAMAIS ATTAQUER LE HEZB LIBANAIS DE LA RÉSISTANCE PARCE QUE POUTINE NE LE PERMETTRA JAMAIS .

POUTINE SAIT QUIL NE PEUT PAS AVOIR MEILLEUR ALLIÉ QUE LE HEZB LIBANAIS DE LA RÉSISTANCE POUR BOUCLER LA CABOCHE À CE CRIMINEL DE natanmachinbidule.

Maintenant si certain(e)s trouvent que l'herbe est plus verte chez le voisin USURPATEUR , mais qu'ils ou quelles y aillent.
Qu'ils ou qu'elles sachent que leur situation de 2nd classe de citoyen ne changera jamais.
Demandez à ceux qui sy trouvent déjà, malgré la sale besogne qu'ils ou qu'elles ont eu à pourvoir.

Irene Said

Mais où se terre le BIG BOSS et soi-disant fin stratège du Hezbollah...
s'est-il perdu dans un de ces tunnels...
lui qui nous abreuvait de discours enflammés le doigt levé et menaçant ?
A moins qu'il soit en train de nous composer une explication "pur jus résistance" pour ces fameux tunnels...et qui nous sera retransmise par écran interposé...car cela fait plus chic...?
Irène Saïd

FÊTE ACCOMPLIE

Je suggère à l'olj de ne plus nous raconter ce que font les USURPATEURS POLTRONS, et de revenir nous informer seulement en cas d'attaque.

Ce qui revient à dire qu'ils n'oseront pas le faire de peur de se faire péter la gueule comme en 2000 et 2006 .

Ou comme avec Gaza il ya 3 semaines QUAND ILS ONT SUPPLIÉ EL SISSI DE SIGNER UNE TREVE AVEC LA RÉSISTANCE PALESTINKENNE DU HAMAS.

Wlek Sanferlou

Techniquement ces tunnels font partie de la "bounia el-tahata" et le hezb ne fait que faire des économies sur CEDRE. Avec ce genre d'entrepreneuriat qui a encore besoin d'aide Internationale?

Aussi ça ressemble aux positions syriennes où l'on se fait bombarder des centaines de fois mais l'on continue de prétendre à la victoire sur un ennemi poltron qui tremble de peur...et l'on se demande qui bluffe?

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

CE SONT LES TAUPES QUI ONT CONFECTIONNE LES TUNNELS !
LE HEZBOLLAH PROJETTAIT SEULEMENT DE LES UTILISER... ILS GARDENT UN SILENCE ASSOURDISSANT ! ET ILS ONT MIS LE PAYS SOUS LA MENACE D,UNE AGRESSION QUI SI ELLE NE VIENDRA PAS AUJOURD,HUI CE SERA DEMAIN OU APRES DEMAIN... APPLICATION IMMINENTE DES 1701 ET 1559 !

Dernières infos

Les signatures du jour

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué