X

À La Une

Un important financier du Hezbollah plaide coupable aux Etats-Unis

Justice

Kassem Tajeddine, 63 ans, avait été désigné comme un "important contributeur financier" d'une organisation "terroriste" en mai 2009 en raison de son soutien au mouvement chiite libanais, considéré par les Etats-Unis comme une organisation terroriste depuis 1997.

OLJ/AFP
07/12/2018

Un important financier du Hezbollah, Kassem Tajeddine, a plaidé coupable jeudi devant un tribunal de Washington de conspiration en vue de blanchir de l'argent, après avoir contourné des sanctions lui interdisant de faire affaire avec des entreprises américaines, a annoncé le ministère de la Justice des Etats-Unis.

M. Tajeddine, 63 ans, avait été désigné comme un "important contributeur financier" d'une organisation "terroriste" en mai 2009 en raison de son soutien au mouvement chiite libanais, considéré par les Etats-Unis comme une organisation terroriste depuis 1997. Cette désignation lui interdisait d'être impliqué dans des transactions avec des Américains, mais M. Tajeddine était accusé d'avoir continué de faire affaire avec des entreprises américaines.

"Selon le rapport de faits signé par M. Tajeddine conjointement à sa requête, après sa désignation, M. Tajeddine a conspiré avec au moins cinq autres individus pour conduire plus de 50 millions de dollars de transactions avec des entreprises américaines violant ces interdictions", rapporte le ministère américain de la Justice.

Expulsé du Maroc vers les Etats-Unis en mars 2017, cet homme originaire de Beyrouth était depuis placé en détention. Son jugement est prévu mi-janvier 2019, a précisé le ministère de la Justice.


Lire aussi

L'Iran vend du pétrole à Damas pour financer le Hezbollah et le Hamas, accuse Washington

Washington met en garde contre la "menace" iranienne en "dévoilant" des armes


Pour mémoire

Cinq millions de dollars en échange d'informations sur des cadres du Hezbollah et du Hamas, annoncent les USA

Billingslea : Le Hezbollah continue à avoir accès au secteur bancaire libanais

Sanctions US contre le Hezbollah : Il faut s’attendre à plus de contrôle, estime Salamé

Sanctions US contre le Hezbollah : des risques pour l’État libanais ?

Le Hezbollah désigné par les Etats-Unis comme organisation transnationale criminelle

Soutien au Hezbollah : un Libanais et sept de ses sociétés au Liban sanctionnés par le Trésor US

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Eleni Caridopoulou

Il faut le mettre en prison et jeter la clef

Wlek Sanferlou

Qu'on aime ou qu'on hait les américains on doit reconnoitre au moins qu'ils ont des lois et ils les appliquent.
Allah karim, on fera sûrement la même chose chez nous juste arpès que notre fusée vers Mars soit rentrée de son voyage interpanétaire avec des échantillons martiens.
Des échantillons, qui alors pourraient même inclure des vestiges de la culture américaine qui nous aurait précédé sur Mars de quelque millénaires…

Bon je vais manger du tormos et me chauffer au soleil avec ma arguilé, tout en rêvant de courant électrique d'eau potable mais surtout de l'annexion du nord de l'état hébreu par nos forces jointes dans une battaille homérique ou lon n'aurait qu'une dizaine de martyrs et les autres des milliers et de milliers d'écrasés…
Marmar zamani ya zamani marmar!!

Chady

Bah oui il plaide coupable de Resistance

ACE-AN-NAS

Je crains même que Carlos Ghosn finira par admettre avoir fraudé le fisc , alors que nous savons tous que ce n'est qu'un coup monté par les samouraïs jaloux .

Bustros Mitri

La main dans le sac !

ACE-AN-NAS

N'importe qui, qui passerait 2 ans en taule aux usa ou ailleurs finirait par dire qu'il est une pomme ,s'il n'était qu'une poire ou une orange .

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

UN COMPLICE !

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Gouvernement : lorsque sonne l’heure...

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué