X

À La Une

Retour volontaire en Syrie de plus de 500 réfugiés au Liban

crise

Les réfugiés sont rentrés chez eux à bord de bus affrétés par les autorités syriennes.

OLJ
04/09/2018

Plus de 540 réfugiés syriens sont retournés mardi dans leur pays dans le cadre d'une nouvelle opération de retour volontaire organisée par la Sûreté générale, a annoncé la SG.

"La direction générale de la SG a organisé, en coopération avec le Haut-commissariat de l'ONU pour les réfugiés, le retour volontaire de 541 Syriens, à partir de différentes régions du Liban, via les postes-frontières de Masnaa et Abboudiyé", a précisé la SG.


Les réfugiés sont rentrés chez eux à bord de bus affrétés par les autorités syriennes. Parmi eux, environ 130 réfugiés originaires de Damas et de Zabadani, installés dans la Békaa et la Békaa-ouest, avaient quitté Rachaya al-Wadi dans la journée à bord de trois bus via le passage frontalier de Masnaa, selon des informations rapportées par l'Agence nationale de l'Information (ANI, officielle). Plus tôt le matin, 134 autres, dont 75 enfants, souhaitant retourner chez eux à Damas, dans les régions d'Alep et de Deraa, et qui vivaient à Nabatiyé, au Liban-Sud, et ses environs, avaient quitté l'école de la ville où ils s'étaient rassemblés à bord de quatre bus, via Masnaa.

Un responsable du Haut-commissariat aux réfugiés des Nations unies (HCR) au Liban-Sud, Cameron Rashleigh, était présent lors du départ de ces réfugiés à Nabatiyeh et a déclaré que le HCR "ni n'encourage, ni ne facilite le retour de ces réfugiés car la situation sécuritaire en Syrie est instable", selon l'ANI.

Samedi, le ministère libanais des Affaires étrangères, dont le titulaire Gebran Bassil avait reçu la veille le chef de l’agence onusienne Filippo Grandi, avait affirmé que la position du HCR sur ce dossier avait évolué. La visite de M. Grandi au Liban s’inscrivait dans un contexte de tension entre le ministère des AE et le HCR, sur fond de rapatriements non avalisés de réfugiés syriens par l’agence internationale. Tout en évitant soigneusement de nourrir la querelle et en usant abondamment de langage diplomatique, M. Grandi a saisi l’occasion pour mettre en garde contre des retours forcés, estimant que cela serait "contre-productif".

Lundi, l’ancien député du Hezbollah Nawar Sahili s’est entretenu avec le directeur général de la SG, le général Abbas Ibrahim, et lui a remis une liste des noms de plus d’un millier de déplacés syriens élaborée par le Hezbollah, dans le cadre de l’initiative qu’il mène pour le retour des réfugiés en Syrie. À l’issue de la réunion, M. Sahili a précisé que cette liste a été approuvée par les autorités syriennes.

Depuis le début de l'année, 2.103 réfugiés syriens sont rentrés à la faveur de ces opérations organisées par la SG selon ses chiffres.

Le Liban accueille sur son sol 1,5 million de réfugiés - soit près du tiers de sa population -, dont moins d'un million inscrits auprès du HCR. Depuis que le régime de Damas a enchaîné les victoires face aux rebelles et aux jihadistes et a repris le contrôle de vastes régions du pays en guerre, les appels se font plus pressants au pays du Cèdre en faveur d'un retour des réfugiés dans leur pays. La communauté internationale s'oppose toutefois à un tel retour, estimant que la situation n'est pas encore assez sûre et appelant à trouver d'abord une solution politique au conflit.



Lire aussi

Nouveau retour symbolique de 350 réfugiés syriens

Réfugiés syriens : Moscou déterminé à aller au bout de son initiative, malgré la froideur internationale

Réfugiés syriens : possible demande de clarification du palais Bustros à la France

Réfugiés syriens : sans l’ONU – et les donateurs –, pas d’avenir pour l’initiative russe

Retour des réfugiés syriens : Bassil rejoint Moscou face à la communauté internationale

Offensive de charme du régime syrien pour faire rentrer les réfugiés

La Syrie prête à assumer le retour d'un million de réfugiés, selon Moscou





À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

David Hale à Beyrouth pour affirmer le maintien de la présence US au Liban

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué