Rechercher
Rechercher

À La Une - Iran

Kassem Souleimani aux Etats-Unis : "Si vous déclarez la guerre, nous allons la terminer"

Le commandant de la Force al-Qods rappelle à l'administration Trump l'influence de Téhéran dans la région et ses capacités dans les guerres asymétriques.

Le commandant des opérations extérieures du corps des gardiens de la Révolution, Kassem Souleimani (c), lors d'une réunion à Téhéran, en septembre 2016. Photo d'archive AFP/HO

Si les Etats-Unis déclarent la guerre à l'Iran, Téhéran va la terminer, a déclaré jeudi le général iranien Kassem Souleimani, commandant des opérations extérieures du corps des gardiens de la Révolution (pasdaran). "Nous sommes près de vous, là où vous ne pouvez même pas l'imaginer (...) Venez. Nous sommes prêts. Si vous déclarez la guerre, nous allons la terminer", a dit Souleimani, selon des propos rapportés par l'agence Tasnim.

Le commandant de la Force al-Qods a par ailleurs rappelé à l'administration Trump l'influence de Téhéran dans la région et ses capacités dans les guerres asymétriques. "Vous savez que cette guerre va détruire tout ce que vous possédez (...) Vous devez être prudents quand vous insultez le peuple iranien et le président de notre République", poursuit-il, cité par le site de la chaîne de télévision al-Alam.

Un peu plus tôt, Kassem Souleimani avait indiqué au Club des jeunes journalistes iraniens (YJC) que le président américain devrait plutôt s'adresser à lui lorsqu'il menace la République islamique. "En tant que soldat, il est de mon devoir de répondre aux menaces de Trump (...) S'il veut utiliser le registre des menaces (...) il devrait s'adresser à moi, pas au président (Hassan Rohani)", a-t-il déclaré, ajoutant que le langage de Trump était digne des "discothèques et des casinos".


Le ton est monté entre Téhéran et Washington depuis un avertissement dimanche du président Hassan Rohani à son homologue américain Donald Trump, lui conseillant de "ne pas tirer les moustaches du tigre" et assurant qu'un conflit avec l'Iran serait la "mère de toutes les guerres".
M. Trump a répondu dans un tweet en majuscules: "NE MENACEZ PLUS JAMAIS LES ETATS-UNIS OU VOUS ALLEZ SUBIR DES CONSÉQUENCES TELLES QUE PEU AU COURS DE L'HISTOIRE EN ONT CONNUES AUPARAVANT".

Mardi, l'Iran a répondu à Donald Trump sur un ton identique, affirmant ne pas être impressionné par le contenu de son tweet. "NOUS NE SOMMES PAS IMPRESSIONNÉS", a écrit lundi  le ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad zarif, ayant lui aussi recours aux majuscules.
Le chef de la diplomatie iranienne a rappelé, dans son message rédigé en anglais, que le monde a entendu des "fanfaronnades plus virulentes il y a quelques mois" et a conclu sa réponse par une mise en garde : "SOYEZ PRUDENT!" reprenant l'exacte expression utilisée par Trump dans son tweet.

Le même jour, le chef d'état-major des forces armées iraniennes a averti les Etats-Unis que Téhéran riposterait avec "force" à une poursuite des menaces américaines contre les intérêts de l'Iran. "Ils recevront une riposte forte et ferme (...) aux endroits où ils se trouvent et contre leurs intérêts dans la région et à travers le monde", a prévenu le général Mohammad Bagheri, selon l'agence de presse officielle Irna.



Lire aussi
Pompeo et Trump matraquent leur stratégie anti-iranienne

Rohani : Un conflit avec nous serait « la mère des guerres »

'Iran ferait une "erreur" en négociant avec les USA, prévient Khamenei

Pétrole : comment les États-Unis veulent mettre l’Iran à genoux

Européens, Russes et Chinois au secours de l’accord nucléaire iranien

Khamenei veut plus de liens avec le monde, sauf Washington

Iran : de la guerre économique au suicide idéologique ?

L'Iran déterminé à "déjouer les complots" américains


Si les Etats-Unis déclarent la guerre à l'Iran, Téhéran va la terminer, a déclaré jeudi le général iranien Kassem Souleimani, commandant des opérations extérieures du corps des gardiens de la Révolution (pasdaran). "Nous sommes près de vous, là où vous ne pouvez même pas l'imaginer (...) Venez. Nous sommes prêts. Si vous déclarez la guerre, nous allons la terminer", a dit...

commentaires (8)

QUE LA FÊTE COMMENCE

Gebran Eid

20 h 55, le 26 juillet 2018

Tous les commentaires

Commentaires (8)

  • QUE LA FÊTE COMMENCE

    Gebran Eid

    20 h 55, le 26 juillet 2018

  • Deux beaux coqs qui s'affrontent, l'un bien plus intelligent donc dangereux, l'autre qui se croit le chef-coq du monde entier qu'il ne connait manifestement pas très bien... Mais cela viendra...à force de titiller les autres et de les provoquer ! Irène Saïd

    Irene Said

    16 h 17, le 26 juillet 2018

  • mwahahahahhaha tu m'eclate kassem

    George Khoury

    15 h 36, le 26 juillet 2018

  • CONTRE LEURS INTERETS ET A TRAVERS LE MONDE... DES MENACES DAESCHIENNES LE MOINS QU,ON PUISSE DIRE !

    L,EXPRESSION DE LA LIBRE OPINION

    15 h 03, le 26 juillet 2018

  • CA FAIT VRAIMENT RIRE ! ILS NE REALISENT ET NE CALCULENT PAS BIEN LES IRANIENS LES CONSEQUENCES SUR LEUR PAYS !

    L,EXPRESSION DE LA LIBRE OPINION

    14 h 42, le 26 juillet 2018

  • Les micro Bombes existent et sont prêtes à être utilisées vite fait bien fait. Le bouton rouge est à portée de doigts ...

    Remy Martin

    14 h 18, le 26 juillet 2018

  • Trump a la mauvaise habitude de menacer quiconque et n'importe comment, entre autres pour l'adoption des résolutions condamnant Israël ou pour l'organisation du mondial 2026. Force est de dire que sa stratégie marche bien avec les autres pays, mais pas avec l'Iran qui est et qui restera islamique, courageuse, forte et prête à lui assommer un coup fatal. Les bases américaines pullulent dans la région et sont une cible facile.

    Zorkot Mohamed

    14 h 08, le 26 juillet 2018

  • Bla bla bla...

    LeRougeEtLeNoir

    13 h 59, le 26 juillet 2018

Retour en haut