X

À La Une

L'Iran ferait une "erreur" en négociant avec les USA, prévient Khamenei

Diplomatie

Le guide suprême iranien approuve une suggestion du président Hassan Rohani selon laquelle l'Iran pourrait bloquer les exportations de pétrole des pays du Golfe via le détroit d'Ormuz si les Etats-Unis en venaient à l'empêcher d'exporter son propre pétrole.

OLJ/Agences
21/07/2018

Le guide suprême iranien, l'ayatollah Ali Khamenei, a estimé samedi que des négociations avec les Etats-Unis sur l'accord nucléaire seraient "inutiles", Washington ne respectant pas ses engagements selon lui.
"Comme je l'ai déjà dit, nous ne pouvons pas faire confiance aux Etats-Unis pour leurs propos et leur signature, donc des négociations avec les Etats-Unis sont inutiles", a déclaré Khamenei lors d'une réunion de diplomates iraniens à Téhéran.
"L'idée que les problèmes peuvent être résolus par des négociations ou des relations avec les Etats-Unis est une erreur majeure", a-t-il ajouté. 

Après s'être retiré de l'accord historique de 2015, Washington est déterminé à accentuer la pression économique en réimposant des sanctions contre Téhéran à partir du mois d'août.
L'Union européenne, opposée à cette décision, a promis de trouver des moyens de maintenir ses liens commerciaux avec l'Iran, qui s'est engagé à ne pas se doter de l'arme atomique en échange de la levée des sanctions.

"Les négociations avec les Européens doivent continuer, mais nous ne devons pas attendre leur offre indéfiniment", a déclaré Khamenei.

Le président américain Donald Trump s'est dit ouvert à un nouvel accord qui couvrirait non seulement les installations nucléaires iraniennes, mais aussi son programme de missiles et ses interventions régionales, considérées comme une menace pour son allié israélien. 

"Les Etats-Unis cherchent à revenir à la situation et à leur statut d'avant la révolution" islamique de 1979, a déclaré Khamenei, date jusqu'à laquelle les deux pays étaient de proches alliés.

Dans ce contexte, le guide suprême iranien a aussi dit approuver une suggestion du président Hassan Rohani selon laquelle l'Iran pourrait bloquer les exportations de pétrole des pays du Golfe via le détroit d'Ormuz si les Etats-Unis en venaient à l'empêcher d'exporter son propre pétrole.

Lundi dernier, le guide suprême iranien, Ali Khamenei, a plaidé pour un développement des relations de son pays avec le monde entier, "y compris l'Ouest et l'Est", mais pas les États-Unis.


Pour mémoire

Khamenei veut plus de liens avec le monde, sauf Washington

Iran : de la guerre économique au suicide idéologique ?

L'Iran déterminé à "déjouer les complots" américains

Pétrole : comment les États-Unis veulent mettre l’Iran à genoux

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

L,ERREUR SERAIT DE REVER DE NE PAS NEGOCIER ET DE SE DECULOTTER MAJESTUEUSEMENT !

Gebran Eid

QUE LA FÊTE COMMENCE

M.E

La seule bonne décision de Trump et tant pis si l'arrogance des Ayatollah en prend un un coup

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

22 octobre 1989-22 octobre 2018, Taëf entame sa 30e année

En toute liberté de Fady NOUN

La vérité et le dialogue des cultures

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué