Rechercher
Rechercher

Moyen Orient et Monde - Iran

Rohani : Un conflit avec nous serait « la mère des guerres »

Le président iranien Hassan Rohani a averti hier les États-Unis de ne pas « jouer avec la queue du lion », assurant qu’un conflit avec Téhéran serait « la mère de toutes les guerres », à quelques heures d’un discours attendu du secrétaire d’État américain sur l’Iran. « Vous déclarez la guerre et ensuite vous parlez de la volonté de soutenir le peuple iranien », a déclaré M. Rohani en s’adressant à son homologue américain Donald Trump lors d’une réunion de diplomates iraniens à Téhéran. « Vous ne pouvez pas provoquer le peuple contre sa sécurité et ses propres intérêts », a-t-il déclaré au cours de ce discours télévisé.
M. Rohani a de nouveau averti que l’Iran pourrait fermer le détroit stratégique d’Ormuz, qui contrôle le Golfe et par où passerait environ 30 % du pétrole mondial transitant par voie maritime. « Nous sommes le garant de la sécurité de ce détroit depuis toujours, ne jouez pas avec la queue du lion, vous le regretterez, a-t-il prévenu. La paix avec l’Iran serait la mère des paix et la guerre avec l’Iran représenterait la mère des guerres. »


Le président iranien Hassan Rohani a averti hier les États-Unis de ne pas « jouer avec la queue du lion », assurant qu’un conflit avec Téhéran serait « la mère de toutes les guerres », à quelques heures d’un discours attendu du secrétaire d’État américain sur l’Iran. « Vous déclarez la guerre et ensuite vous parlez de la volonté de soutenir le...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut