Rechercher
Rechercher

À La Une - Sécurité

L'armée iranienne avertit qu'elle répondra avec "force" aux menaces américaines

"Les idées futiles et inutiles du président américain ne seront jamais réalisées", a affirmé le chef d'état-major des forces armées iraniennes, le général Mohammad Bagheri.

Une Iranienne passe près d'un graffiti illustrant des scènes de combat, le 24 juillet 2018, à Téhéran. Photo AFP / ATTA KENARE

Le chef d'état-major des forces armées iraniennes a averti mardi les Etats-Unis que Téhéran riposterait avec "force" à une poursuite des menaces américaines contre les intérêts de l'Iran.
"Ils recevront une riposte forte et ferme (...) aux endroits où ils se trouvent et contre leurs intérêts dans la région et à travers le monde", a prévenu le général Mohammad Bagheri, selon l'agence de presse officielle Irna.  "Les idées futiles et inutiles du président américain ne seront jamais réalisées", a-t-il affirmé.


Le général Bagheri a indiqué que l'Iran n'avait "jamais provoqué la guerre" et qu'il "cherche la paix et la stabilité dans la région". Mais, a-t-il ajouté: "Tous les complots visant le peuple iranien seront étouffés à la naissance et les ennemis recevront une leçon inoubliable".

Le ton est monté entre Téhéran et Washington depuis un avertissement dimanche du président Hassan Rohani à son homologue américain Donald Trump, lui conseillant de "ne pas tirer les moustaches du tigre" et assurant qu'un conflit avec l'Iran serait la "mère de toutes les guerres".

M. Trump a répondu dans un tweet en majuscules: "NE MENACEZ PLUS JAMAIS LES ETATS-UNIS OU VOUS ALLEZ SUBIR DES CONSÉQUENCES TELLES QUE PEU AU COURS DE L'HISTOIRE EN ONT CONNUES AUPARAVANT".


L'Iran a répondu à Donald Trump sur un ton identique à celui employé par le président américain, affirmant ne pas être impressionné par le contenu de son tweet.
"NOUS NE SOMMES PAS IMPRESSIONNÉS", a écrit lundi  le ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad zarif, ayant lui aussi recours aux majuscules.
Le chef de la diplomatie iranienne a rappelé, dans son message rédigé en anglais, que le monde a entendu des "fanfaronnades plus virulentes il y a quelques mois" et a conclu sa réponse par une mise en garde : "SOYEZ PRUDENT!" reprenant l'exacte expression utilisée par Trump dans son tweet.



Les observateurs s'interrogent sur les motivations de Donald Trump à publier une telle invective au moment où il a décidé de retirer les Etats-Unis de l'accord sur le nucléaire iranien de juillet 2015 et de réimposer des sanctions économiques pour forcer Téhéran à revenir négocier un autre accord.
Ce message rappelle celui qu'il avait publié l'an passé à l'adresse de la Corée du Nord sur son programme militaire nucléaire. Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un a rencontré Trump lors d'un sommet à Singapour en juin et promis une dénucléarisation de la péninsule coréenne.



Lire aussi

Pompeo et Trump matraquent leur stratégie anti-iranienne

Rohani : Un conflit avec nous serait « la mère des guerres »

'Iran ferait une "erreur" en négociant avec les USA, prévient Khamenei

Pétrole : comment les États-Unis veulent mettre l’Iran à genoux

Européens, Russes et Chinois au secours de l’accord nucléaire iranien

Khamenei veut plus de liens avec le monde, sauf Washington

Iran : de la guerre économique au suicide idéologique ?

L'Iran déterminé à "déjouer les complots" américains


Le chef d'état-major des forces armées iraniennes a averti mardi les Etats-Unis que Téhéran riposterait avec "force" à une poursuite des menaces américaines contre les intérêts de l'Iran. "Ils recevront une riposte forte et ferme (...) aux endroits où ils se trouvent et contre leurs intérêts dans la région et à travers le monde", a prévenu le général Mohammad Bagheri,...

commentaires (1)

UNE FOIS SE COMPARER AU LION, UNE AUTRE AU TIGRE NE SERVIRAIT A RIEN. LA VERITE C,EST QUE LE CRAPAUD SE GONFLE ET VEUT MENACER LE MASTODONTE... TOUT SERA DETRUIT AVANT MEME QU,ON PUISSE Y REPONDRE !

CENSURE + BOURDES DE LA DAME = FUITE DES ABONNES.

21 h 15, le 24 juillet 2018

Tous les commentaires

Commentaires (1)

  • UNE FOIS SE COMPARER AU LION, UNE AUTRE AU TIGRE NE SERVIRAIT A RIEN. LA VERITE C,EST QUE LE CRAPAUD SE GONFLE ET VEUT MENACER LE MASTODONTE... TOUT SERA DETRUIT AVANT MEME QU,ON PUISSE Y REPONDRE !

    CENSURE + BOURDES DE LA DAME = FUITE DES ABONNES.

    21 h 15, le 24 juillet 2018

Retour en haut