X

À La Une

Accord sur le nucléaire iranien: Téhéran veut des garanties d'ici fin mai

Diplomatie économique

"il me semble que tout n'est pas perdu" pour sauver l'accord", a affirmé Vladimir Poutine.

OLJ/AFP
26/05/2018

L'Iran, les Européens, la Chine et la Russie se sont réunis vendredi à Vienne pour tenter de sauver l'accord nucléaire de 2015 avec l'Iran, qui souhaite que des garanties lui soient proposées d'ici fin mai. 

Pour la première fois depuis l'entrée en vigueur de l'accord, la réunion de la commission conjointe chargée de superviser l'application du texte s'est tenue sans les Etats-Unis, qui s'en sont retirés le 8 mai.
Les autres signataires, réunis à la demande de l'Iran, se sont lancés dans un marathon diplomatique pour tenter de maintenir à flot l'accord destiné à garantir la nature strictement pacifique du programme nucléaire iranien.

S'exprimant après la réunion de vendredi, le vice-ministre iranien des Affaires étrangères Abbas Araghchi a déclaré: "Nous négocions (...) pour voir si on peut nous présenter un ensemble de mesures qui puissent donner à l'Iran les bénéfices de la levée des sanctions".
Des "solutions pratiques" sont nécessaires pour répondre aux inquiétudes de Téhéran sur ses exportations de pétrole, ses flux bancaires et les investissements étrangers dans le pays, a-t-il ajouté.
"La prochaine étape est de trouver des garanties pour cet ensemble de mesures", a-t-il estimé. Selon des responsables iraniens, Téhéran s'attend à ce que ces mesures lui soient présentées d'ici fin mai.
Abbas Araghchi a précisé que les discussions se poursuivraient dans les prochaines semaines "en particulier au niveau des experts", après quoi l'Iran déciderait de rester ou non dans l'accord.
"Nous avons l'impression que les Européens, la Russie et la Chine (...) sont sérieux et qu'ils reconnaissent que la survie de l'accord dépend du respect des intérêts de l'Iran", a-t-il ajouté.


(Lire aussi : « Le pari de Trump est de faire émerger les conditions d’un changement de régime en Iran »)

"Tout n'est pas perdu"
Le président russe Vladimir Poutine s'est voulu plutôt optimiste: "il me semble que tout n'est pas perdu" pour sauver l'accord, a-t-il affirmé lors d'un forum économique à Saint-Pétersbourg.
"Le président américain ne ferme pas la porte des négociations, il dit qu'il y a beaucoup de choses qui ne l'arrangent pas dans ce document, mais il n'exclut pas de trouver un accord avec l'Iran", a-t-il précisé.

De manière inhabituelle pour ce type de réunion, le directeur-général de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) Yukiya Amano a été invité à informer les participants sur le travail de l'AIEA en Iran.

Dans un rapport auquel l'AFP a eu accès jeudi, l'AIEA a une nouvelle fois attesté que l'Iran continuait à remplir ses engagements.
L'agence onusienne "encourage" toutefois Téhéran "à aller au-delà des exigences" posées par l'accord du 14 juillet 2015, afin d'améliorer la confiance, selon ce texte qui doit être examiné prochainement par le Conseil des gouverneurs de l'agence basée à Vienne.

En l'absence de mesures concrètes de la part des Européens pour sauver l'accord, Téhéran a menacé de relancer son programme d'enrichissement d'uranium à un "niveau industriel". 
L'UE, la Chine et la Russie souhaitent que l'Iran reste dans l'accord, les Européens estimant que cela n'exclut pas de poursuivre les négociations avec la République islamique sur un texte élargi. 
Le président Trump reproche à l'accord d'être trop laxiste sur le volet nucléaire, et de ne pas englober les missiles balistiques de Téhéran, ni ses interventions directes ou indirectes dans plusieurs conflits régionaux, comme au Yémen et en Syrie. 
Depuis l'entrée en vigueur du texte âprement négocié par les grandes puissances, l'AIEA, qui est chargée d'en vérifier l'application, a toujours attesté que l'Iran remplissait ses engagements.


Lire aussi 

Accord nucléaire : l'Iran fixe ses conditions aux Européens

Pour Paris, la politique US sur l'Iran risque de "mettre davantage en danger" la région

Comment Washington veut mettre l’Iran à genoux

En Syrie, la fin de la lune de miel entre Moscou et Téhéran

Accord nucléaire : Téhéran juge les efforts européens insuffisants 

Trump, l’Iran, l’Europe : la révolte des agneaux ?, l'analyse de François Nicoullaud, ancien ambassadeur en Iran

Washington travaille-t-il à un changement de régime à Téhéran? "Non, mais..."

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Irene Said

Faut pas s'en faire, ces Mesdames et Messieurs trouveront bien une combine pour sauver les faces et les...rentrées de dollars, indispensables mêmes aux pays les plus guidés suprêmement !
Irène Saïd

Remy Martin

L'étau ...

RAISINS SECS

Il ne serait pas étonnant que trump-pete le clown fasse un 360° comme il vient de le faire avec Kim JUNG UN.

Le clown réalisera que faire cavalier seul avec le pays de l'apartheid ne lui sera pas profitable .

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

ILS PEUVENT ATTENDRE... ILS NE RECOLTERONT DE L,UE, DE LA RUSSIE ET DE LA CHINE QUE DES PROMESSES VIDES. SANS DE NOUVEAUX SUPER DECULOTTAGES AYATOLLAHIENS RIEN N,AVANCE PLUS ET L,ETOUFFEMENT SE RESERRE !

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

ILS N,ONT QU,A SE DECULOTTER PLUS ENCORE POUR OBTENIR DES GARANTIES EN PAROLES DE L,U.E. !

Antoine Sabbagha

L'accord sur le nucléaire iranien redonnera de nouveau une force économique pour l'Iran et un défi pour les Etats -Unis .

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

ILS VONT SE DECULOTTER LES IRANIENS... RIEN NE LES SAUVE QUE L,APPLICATION DES EXIGENCES TRUMPIENNES !

Dernières infos

Les signatures du jour

Les matchs d’aujourd’hui

  • Portugal
    Maroc

    20/06

    15h00 (GMT+3)

  • Uruguay
    Arabie Saoudite

    20/06

    18h00 (GMT+3)

  • Iran
    Espagne

    20/06

    21h00 (GMT+3)

Le Journal en PDF

Les articles les plus

Impact Journalism Day 2018
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué