Rechercher
Rechercher

À La Une - Liban

L'armée libanaise progresse face à Daech, malgré les mines

Trois soldats tués dans l'explosion d'une mine ; plus de 20 morts dans les rangs de l'EI.

Le président Michel Aoun visitant un soldat de l'armée libanaise blessé dans les combats face à l'Etat islamique dans le jurd de Baalbeck. Photo AFP

L'armée libanaise consolide son avancée dans sa lutte contre les jihadistes du groupe État islamique (EI) retranchés sur les hauteurs de Qaa et Ras Baalbeck, deux localités chrétiennes frontalières de la Syrie. L'opération militaire, baptisée "L'aube des jurds", lancée au petit matin samedi, s'est poursuivie dimanche, faisant plusieurs morts dans les rangs des combattants islamistes radicaux.

"Depuis samedi, l'armée libanaise a réussi à libérer une surface de 80 km² soit plus de la moitié du territoire que contrôlait Daech (l'acronyme de l'EI en arabe) et nous avons tué près de 20 terroristes", s'est félicité le porte-parole de l'armée, le colonel Fady Abou Eid, lors d'un point de presse au siège du ministère de la Défense, à Yarzé. 

"Au deuxième jour de cette opération, nous avons repris le contrôle des hauteurs de Wadi Khechen, Kherbet el-Tine, Kornet Hokab al-Hamam et Ras al-Dalil", a précisé le porte-parole. L'armée a également affirmé avoir détruit dimanche deux véhicules piégés dans le jurd de Ras Baalbeck. Les deux véhicules, une voiture et une moto, devaient être utilisés dans un attentat contre une position de l'armée dans la région.

 

Dans la matinée, l'armée avait indiqué que ses unités avaient repris Dalil Om Jemaa, au nord-est des hauteurs de Douhour Khanzir", situé entre les jurds de Ersal et de Ras Baalbeck, ajoutant que "les groupes terroristes de l'EI sont pris en étau à Wadi Martabia".

"La bataille la plus dure sera la capture des 40km2 restants car c'est là où se sont rassemblés les combattants de Daech. Mais l'armée y est prête", a affirmé une source de l'armée à l'AFP.

Du côté de la troupe, trois soldats libanais ont été tués dimanche après-midi dans l'explosion d'une mine alors qu'ils patrouillaient dans un véhicule militaire dans le jurd de Ersal. "Un véhicule militaire a été visé par l'explosion d'une mine sur la route de Douwar Njasa, dans le jurd de Ersal, tuant trois soldats et blessant grièvement un quatrième", indique un communiqué de l'armée. L'explosion est survenue en dehors du théâtre des opérations contre l'EI où la situation évolue à l'avantage des troupes régulières.

 


"Nous sommes déterminés à éradiquer la présence de l'EI en territoire libanais, a encore affirmé le colonel Abou Eid, réitérant que le commandement "ne coopère ni avec le Hezbollah, ni avec les troupes syriennes" dans cette opération. 

"Les mines ralentissent notre avancée, mais l'équipe d'ingénierie de l'armée nous soutient pour poursuivre notre progression", a-t-il ajouté.

Le commandant en chef de l'armée, le général Joseph Aoun, a suivi l'offensive de la troupe dans le centre d'opérations de Ras Baalbeck. Il a également effectué une tournée des positions reprises par ses hommes dans le secteur.

Avant le début de l'opération, 600 combattants de l'EI étaient présents dans la région frontalière et contrôlaient une zone dont la superficie était estimée à 120 km².

De l'autre côté de la frontière, l'armée syrienne et le Hezbollah poursuivaient leur avancée contre l'EI dans le Qalamoun-nord, prenant le contrôle de plusieurs positions du groupe islamique dans ce secteur.

Par ailleurs, le ministre libanais de la Défense, Yaacoub Sarraf, s'est entretenu dans la matinée avec son homologue irakien, Erfan Hayyali, qui a exprimé le soutien de Bagdad au Liban et à son armée dans la lutte contre le terrorisme. Le ministre irakien a affirmé que l'Irak, ayant souffert du terrorisme, réalisait l'importance de la bataille menée par l'armée libanaise dans le jurd sur toute la région. A l'aube, le Premier ministre irakien, Haïdar el-Abadi, avait annoncé le début de la bataille de Tal Afar, le dernier bastion de l'EI dans la région de Mossoul.

 

 

Lire aussi

Le timing de la bataille du jurd tributaire de la possibilité de négociations, le décryptage de Scarlett Haddad)

L'armée réaffirme son autorité dans le jurd de Ersal et de Ras Baalbeck

 

Pour mémoire
Après les tiraillements de dernière heure, le jurd de Ersal libéré de tous les combattants

Pressions diplomatiques inédites pour amender la 1701

Les USA livrent des chars de combat à l'armée libanaise

La bataille du jurd, deuxième partie : l’étonnant silence de Daech...


L'armée libanaise consolide son avancée dans sa lutte contre les jihadistes du groupe État islamique (EI) retranchés sur les hauteurs de Qaa et Ras Baalbeck, deux localités chrétiennes frontalières de la Syrie. L'opération militaire, baptisée "L'aube des jurds", lancée au petit matin samedi, s'est poursuivie dimanche, faisant plusieurs morts dans les rangs des combattants islamistes...

commentaires (7)

Une pensée pour les courageux militaires qui se battent contre les extrémistes. Le déplacement du PR au chevet d'un militaire blessé est une belle initiative qui va conforter le moral des troupes.

Marionet

22 h 09, le 20 août 2017

Tous les commentaires

Commentaires (7)

  • Une pensée pour les courageux militaires qui se battent contre les extrémistes. Le déplacement du PR au chevet d'un militaire blessé est une belle initiative qui va conforter le moral des troupes.

    Marionet

    22 h 09, le 20 août 2017

  • L,ETAT, L,ARMEE ET LE PEUPLE EST LE SEUL TRYPTIQUE VALIDE DANS NOTRE PAYS ET A L,UNANIMITE !

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    20 h 50, le 20 août 2017

  • LES AVENTURIERS COMBATTENT AVEC LA TYRANNIE DE L,AUTRE COTE DE LA FRONTIERE POUR POUSSRER LES TARES VERS LE LIBAN... COMPRENNE QUI VEUT COMPRENDRE...

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    20 h 47, le 20 août 2017

  • NOTRE ARMEE LIBANAISE EST CAPABLE BIEN QUE LES MOUMANA3ISTE AFFIRMAIENT LE CONTRAIRE L'ARMEE LIBANAISE SEULE A DETENIR LE MONOPOLE DE LA VIOLENCE LEGITIME !! VIVE L'ARMEE LIBANAISE : NOUVELLE EQUATION APRES CETTE GUERRE, ARMEE, PEUPLE ET ETAT LIBANAIS OU BASS

    Bery tus

    17 h 13, le 20 août 2017

  • L'armée libanaise est la couronne de la Patrie. Les trois vaillants soldats morts au champs d'honneur, ce sont trois perles de la couronne de la Nation qui sont tombées. Ils sont morts pour la Patrie reconnaissante. Vive le Liban.

    Honneur et Patrie

    17 h 11, le 20 août 2017

  • Ça fait plaisir de voir le Liban avoir enfin une armée forte. Chose qu'il lui était interdite dans le passé. Merci à tous ceux qui y ont contribué. Tous sans exception.

    FRIK-A-FRAK

    14 h 30, le 20 août 2017

  • L,ARMEE SEULE FORCE LEGALE NATIONALE SUR TOUT LE TERRITOIRE LIBANAIS VAINCRA LES TARES...

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    13 h 36, le 20 août 2017

Retour en haut