Rechercher
Rechercher

Culture - Rencontre

Zeid Hamdan : Ma musique, c’est ma thérapie

Symbole indélébile de la musique underground libanaise, il a dévoilé dimanche dernier son nouvel EP* métissé, moderne et toujours aussi surprenant.

Zeid Hamdan, travailleur acharné, a mis en musique des messages à l’intention du monde.

Petite taille, cheveux noirs souvent ébouriffés et paire de lunettes vintage sur le nez... Avec son style inimitable, Zeid Hamdan est facilement repérable dans une foule de hipsters. Inarrêtable, incontournable et intarissable, le musicien dénicheur de nombreux talents signe un nouvel album. Composé de quatre titres envoûtants, ce Mouhit navigue sur des textes comprenant un peu moins de mots d'amour et un peu plus de maux de société.

Et ce changement de cap n'est pas le fruit d'un hasard. Il est survenu à la suite de la naissance de son fils, il y a quatre ans. Cet heureux événement, véritable raz-de-marée émotionnel, est venu modifier les inspirations et les aspirations du jeune papa. « Quand tu as un enfant, tout ton regard change. Avant, la pollution pouvait me déranger, aujourd'hui elle m'effraie. Avant, les réfugiés pouvaient m'attrister, aujourd'hui ils me fendent le cœur », déclare le père de famille, ajoutant : « Depuis que mon fils est né, ça a été compliqué de me retrouver avec moi-même, car mon esprit est connecté à celui d'un enfant. » Mais pendant deux ans, dans son studio d'Achrafieh, Zeid Hamdan, travailleur acharné, a mis en musique des messages à l'intention du monde. « Ma musique, c'est ma thérapie », dit-il encore.

 

(Pour mémoire : Zeid, Maryam et le punk de Cheikh Imam)

 

Une chanson, une histoire
Un sentiment contradictoire, entre l'envie de partir vers un ailleurs inconnu et celle de dénoncer la misère affrontée par les migrants, est à l'origine du premier titre. Dans une électro arabisée, bercée par la voix douce et posée de Zeid Hamdan, Mouhit raconte l'immigration ou la route cauchemardesque pour atteindre les rêves. Cette fois-ci plus personnelle, dans un style plus reggae mené par les accords au clavier, Mekdas w Abel est une lettre d'amour nostalgique que le chanteur écrit à ses anciennes collaboratrices. « À mes yeux, les filles d'Ève sont des héroïnes. Elles doivent franchir la barrière des sexes, se battre au quotidien. Qu'une fille soit artiste, ici, c'est mal vu », s'indigne celui qui ne cache pas son amour pour les femmes. Alors cette chanson, c'est pour elles mais aussi pour sa femme, qui lui permet de rester sur le droit chemin. Dans une étonnante afro-funk originale et jazzy, Zeid Hamdan distille ses messages sur Flot, et dénonce la corruption des politiques qu'il n'a pas peur d'appeler « gangsters ». Chanteur de caractère, il aime explorer les styles et cela s'entend. Accompagné par la voix de velours de Muhammad Abdullah, Oulouleleh vient témoigner de l'histoire de ce dernier, palestinien exilé en Jordanie. Et clôt cet album en douceur et en apesanteur.

 

(Pour mémoire : Zeid Hamdan, citoyen du monde)

 

« La vie d'un artiste est un chemin d'exploration »
Zeid Hamdan a des projets plein la tête. À peine son disque dans les bacs, il se demande déjà à quelle autre mission s'atteler. Celui qui dit « ne pas intéresser les producteurs », ne se décourage jamais et se sert de ce « complexe » donquichottesque pour avancer. Poussé par l'amour de son fils, il poursuit son éternelle bataille, même (et souvent) seul contre tous. Dimanche dernier, pour ses 41 ans, 150 personnes étaient invitées dans sa maison à Bater (Chouf) pour la sortie de Mouhit. Dans une ambiance familiale comme il l'aime, avec pour seul décor son jardin, Zaid Hamdan a fait la fête en offrant à son public le plaisir de savourer son électro-pop douce et inattendue. La moitié des recettes sera versée à une association qui aide les jeunes à trouver un apprentissage professionnel.
Humble, sincère et généreux, Zeid Hamdan carbure à ce qu'il appelle « l'envie d'aimer ».

*(Extended play).


Petite taille, cheveux noirs souvent ébouriffés et paire de lunettes vintage sur le nez... Avec son style inimitable, Zeid Hamdan est facilement repérable dans une foule de hipsters. Inarrêtable, incontournable et intarissable, le musicien dénicheur de nombreux talents signe un nouvel album. Composé de quatre titres envoûtants, ce Mouhit navigue sur des textes comprenant un peu moins de...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut