X

Liban

Le Bois des Pins rouvre ses portes dans une semaine

Espaces verts

L'annonce a été faite hier par le président du conseil municipal de Beyrouth, en tournée dans le site avec la présidente du Conseil régional d'Île-de-France.

20/07/2017

À partir du week-end du 29 juillet, le Bois des Pins sera rouvert au public suivant sa grille d'horaires habituelle, c'est-à-dire de 7h à 13h en semaine, et de 7h à 19h en week-end. Le plus grand parc naturel de la capitale avait été fermé au public en mars dernier lorsqu'une maladie des pins avait été détectée. Un insecte, qui n'était pas connu sous nos cieux, avait tué près de 800 arbres (selon des chiffres fournis par la municipalité).

Dorénavant, selon la municipalité, les visiteurs pourront emprunter les sentiers sans s'approcher des collines et des arbres, puisque nombre d'entre eux sont encore sous traitement et seront entourés de cordons pour en interdire l'accès aux promeneurs.

L'annonce de la réouverture du parc a été faite hier par le président du conseil municipal de Beyrouth, Jamal Itani, ainsi que par le mohafez de la capitale, Ziad Chbib, qui étaient en visite au parc en compagnie de Valérie Pécresse, présidente du Conseil de la région Île-de-France, accompagnée par une délégation ainsi que par l'ambassadeur de France, Bruno Foucher.

La réouverture du parc était une des préoccupations de la société civile, qui craignait de nouveaux prétextes pour fermer le jardin. En effet, depuis sa réhabilitation dans les années 90 et jusqu'il y a un an environ, ce parc était resté inaccessible au public, sous des justifications diverses en relation avec la nécessité de sa préservation.

 

(Lire aussi : Valérie Pécresse au CNAM-Liban pour soutenir l’aménagement durable du territoire)

 

La décision de réouverture a donc été accueillie avec soulagement par la société civile, notamment par l'association Nahnoo, qui a longtemps travaillé sur le dossier. « Cette décision est très positive et montre que le Comité des espaces verts de la municipalité de Beyrouth s'en est tenu au plan initial du Conseil national de la recherche scientifique (CNRS, chargé de mener l'opération de traitement), qui préconisait une réouverture du parc trois mois après le début du traitement », déclare à L'OLJ Mohammad Ayoub, président de Nahnoo.

Celui-ci rappelle cependant que les dossiers litigieux continuent d'entacher la situation du « Horch », notamment la construction « presque terminée » d'un hôpital de campagne sur l'un des terrains du bois. « Nous attendons toujours la réponse du Conseil d'État au recours que nous avons présenté contre ce projet », dit-il. Il ajoute qu'un autre projet de construction est prévu sur le terrain du bois : le Stade de Beyrouth. « Outre la perte de terrains qui auraient pu être boisés, imaginez les embouteillages en plein centre de Beyrouth à chaque fois qu'il y aura un match ! » affirme-t-il.

Interrogé par L'OLJ sur le projet de stade, sachant que la municipalité lance bientôt un chantier de réhabilitation de tout le parc, Gaby Fernaini, président du Comité des espaces verts du conseil municipal de Beyrouth, indique que « ce projet est indépendant des travaux qui vont être entrepris ». Il ajoute, rassurant : « Nous insistons pour que le projet initial de stade soit modifié et qu'il ne comporte aucune structure en béton. »

 

(Lire aussi : Réclamer l’accès aux lieux publics, un délit d’appartenance ?)

 

Caméras, wi-fi, lumières, sentiers...
La réhabilitation et l'entretien du parc ont été mentionnés par le président du conseil municipal mais surtout par le consultant Nassib Nasr au cours de la visite officielle qui a eu lieu hier au Bois des Pins. M. Nasr a élaboré le cahier des charges pour l'amélioration des services sur le site : installations hydrauliques électromécaniques, connexion wi-fi, protection contre les incendies, caméras de surveillance, lumières, nouveaux bancs, aménagement de sentiers pour la marche et le jogging...

M. Fernaini indique à L'OLJ que des cahiers des charges séparés ont été préparés pour la réhabilitation du site et pour son entretien – sur base d'études effectuées précédemment par l'IDF – et qu'ils devront être approuvés prochainement par le conseil municipal avant d'être soumis aux autres administrations concernées, pour enfin donner lieu à des appels d'offres qui seraient lancés d'ici à la fin de l'année. Pourquoi privilégier les contrats avec des sociétés privées ? « Il est vrai que la municipalité a la charge du jardin, mais il y a des expertises que nous n'avons pas », dit-il.

Mohammad Ayoub, pour sa part, déplore ce recours systématique au privé, qui se révèle à chaque fois très onéreux. « Qu'est-ce qui aurait empêché de former les employés ou de recruter les experts nécessaires ? » se demande-t-il.

Cette visite au Bois des Pins faisait partie de la tournée de Valérie Pécresse et de son équipe au Liban. L'IDF a, dès les années 90, contribué à la réhabilitation du bois. Un protocole avait été signé mardi avec la municipalité sur plusieurs dossiers de développement, dont la mise en place du Plan vert élaboré par l'IDF et la réhabilitation du Bois des Pins.

 

 

Lire aussi

La forêt de pins du Bois de Boulogne, au Metn, est-elle en danger ?

 

Pour mémoire

Un rassemblement contre « l’ablation du poumon vert » de Beyrouth

Nahnoo porte plainte contre la municipalité au sujet de l’hôpital de campagne

Une nouvelle fois, des empiétements légalisés en plein Beyrouth...

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

OU CE QUI RESTE ENCORE DU BOIS DES PINS...

Dernières infos

Les signatures du jour

Un peu plus de Médéa AZOURI

Notre vie avant et depuis la révolution

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants