X

Liban

Machnouk annule deux rassemblements, l’un pour et l’autre contre l’armée

Réfugiés syriens
17/07/2017

En interdisant officiellement hier deux manifestations, l'une dirigée contre l'armée et l'autre en signe d'appui aux forces régulières, prévues toutes les deux pour demain mardi, au centre-ville, le ministre de l'Intérieur Nouhad Machnouk a probablement épargné au pays un risque de dérapage.

Le Forum socialiste, une organisation politique libanaise, voulait observer demain soir un sit-in, place Samir Kassir, en signe de solidarité avec les réfugiés syriens. Mais à l'heure où la classe politique est divisée quant aux modalités d'un retour des réfugiés dans des zones sûres en Syrie et où les Nations unies semblent être sur une longueur d'onde différente, l'appel à manifester « contre le racisme et le discours de haine » a fini par prendre une dimension dangereuse.

Une page créée par un groupe occulte sur Facebook, « L'Union du peuple syrien au Liban », qui compte plus de 14 000 followers, a repris à son compte l'événement organisé par le Forum socialiste, appelant à un rassemblement « pour revendiquer nos droits légaux et légitimes ». Il n'en fallait pas plus pour que les réseaux sociaux s'enflamment et que des échanges d'une violence et d'une grossièreté inouïes occupent les espaces dédiés au débat : des propos haineux contre l'armée libanaise, des insultes adressées au peuple libanais ont entraîné des répliques sur le même ton.

Face à ce dérapage, le Forum socialiste s'est empressé hier d'annuler le rassemblement de demain, d'autant que des partisans de l'armée voulaient organiser un contre-rassemblement à la même heure et au même endroit. Il s'agit, dit-on, des parents et des familles des militaires assassinés ou otages de Daech, soutenus notamment par l'ancien ministre Wi'am Wahhab sur son compte Twitter. Joint au téléphone par L'Orient-Le Jour, Hussein Youssef, président du comité des familles des militaires enlevés par l'État islamique, a démenti cependant ces informations.

Le sit-in contre l'armée a été cependant maintenu par « L'Union du peuple syrien ». Dans son communiqué, le Forum socialiste a mis les points sur les i, s'efforçant de démentir les accusations qui lui ont été adressées. « Nous n'avons jamais voulu manifester contre l'armée. Nous voulions au contraire souder les relations libano-syriennes. Nous avions déjà publié un communiqué pour réclamer, entre autres, une enquête sérieuse et transparente autour des circonstances du décès des quatre détenus syriens », morts après leur arrestation dans le sillage de l'opération militaire dans un camp de réfugiés de Ersal, il y a deux semaines, selon le texte qui précise que le rassemblement a été annulé « à cause de la campagne de provocation menée sur Facebook par un groupe occulte » et « parce que certains de nos membres ont reçu des menaces de ces gens ». Le Forum a accusé certains services de renseignements d'avoir créé cette page.

 

(Lire aussi :  La campagne contre l’armée... et la bataille annoncée de Ersal, le décryptage de Scarlett Haddad)

 

Interrogé par L'OLJ, Hani Adada, membre de l'organisation, a assuré que « l'objectif du rassemblement était d'afficher notre soutien aux réfugiés syriens et n'avait rien à voir avec l'armée libanaise ». Interrogé au sujet du timing, il a précisé que « ce n'est pas le premier qu'ils organisent en solidarité avec les réfugiés pour dénoncer le racisme dont ils sont victimes ».

« Ce qui diffère cette fois-ci, c'est cette page sur Facebook qui s'est appropriée l'événement afin de lui donner des objectifs auxquels nous n'avions aucunement pensé », a-t-il expliqué. Selon lui, la page Facebook, gérée par des inconnus, a bloqué tous ceux qui lui ont envoyé des messages demandant de savoir qui la dirige. M. Adada a estimé qu' « un appareil sécuritaire serait impliqué dans l'affaire de l'appropriation du sit-in par ce compte pour servir certains intérêts, comme obtenir le retour le plus tôt possible des réfugiés en Syrie ». Il a par ailleurs dénoncé la publication sur les réseaux sociaux de la demande d'autorisation de manifester obtenue par le mohafez de Beyrouth, sur laquelle figure les noms et les numéros de téléphone de trois membres du Forum. « Nous recourrons à la justice au cas où l'une de ces personnes serait importunée », a menacé M. Adada.

 

 

 

Lire aussi

Ersal : la mise à mort du bouc émissaire

Les donateurs inquiets de « l'effervescence des sentiments antisyriens »

Derrière les appels à synchroniser avec Damas, une volonté d’inféoder à nouveau le Liban à la Syrie

Les familles des militaires otages de Daëch à bout de nerfs

Ali : Pas de retour des réfugiés sans coopération avec Damas

Ersal solidaire de l'armée

 

Pour mémoire 
Le risque de xénophobie plane de nouveau sur le Liban

Le Liban pourrait payer cher un éventuel rapprochement avec le régime syrien

Efforts synchronisés du Hezb et des partis pro-Assad pour une coopération sécuritaire avec Damas

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Ma Fi Metlo

Il a eu tort d'annuler la manifestation PRO-ARMÉE.

ON A RIEN À VOIR AVEC LES MANIPULÉS WAHABITES.

Marie Claude Hélou Saadé

Notre armée se bat sur le front par des chaleurs de 40 degrés contre des terroristes. Des soldats libanais dont les familles sont rongées par l’inquiétude tombent régulièrement sur le champ de bataille laissant derrière eux des orphelins. D’autres sortent handicapés à vie au terme de cette épreuve. Et il se trouve des personnes, installées dans leur confort quotidien, pour s’attaquer à notre Armée qui se bat jour et nuit pour nous protéger. C’est scandaleux! Il n’y a pas une armée au monde qui n’ait pas commis de bavures. Cela se règle par des procédures administratives et légales au sein de l’institution et les contrevenants sont traduits devant leurs instances ou devant la Justice et sont sanctionnés à la mesure de leurs forfaits. Mais venir, alors que l’armée est en pleine action contre des terroristes qui menacent l’existence même de notre pays et la vie des citoyens, remettre en question sa stratégie ou sa tactique est une agression inacceptable contre le moral de nos troupes et l’intérêt de notre pays et relève de l’irresponsabilité totale. L’Etat-major de l’armée sait parfaitement ce qu’il a à faire sans avoir de leçons à recevoir de quiconque. De quelles compétences militaires et de quelle connaissance des dossiers peuvent se targuer ses détracteurs pour se permettre de lui donner des leçons de comportement? Que tout le monde se mette de côté, politiques en tête, et laissent l’Armée faire son travail professionnellement!

Bouez Chahine

Un vieux dicton libanais : "Al-gharib wajeb ykoun adib" (L'étranger doit être poli). Nul n'a le droit et l'étranger plus qu'un autre, de troubler l'ordre public. Le devoir le plus élémentaire d'un étranger est de respecter les us et les coutumes d'un pays hôte, sinon il n'a qu'à retourner dans son pays.
L'armée libanaise est une médaille accrochée au cou de chaque Libanais et Libanaise de Naqoura à Arida. S'attaquer à l'armée est crime passible devant la Haute-Cour de Justice de l'Etat. Attention !

C.K

Mais quels sont leurs "droits légaux"?

Tabet Karim

Liberté d'expression ne signifie pas anarchie. Toujours plus royalistes que le roi dans ce bled. On manifeste pour les autres, mais pas contre nos propres dirigeants........Pourtant l'eau, l'électricité, l'état des routes, les embouteillages, la cherté de vie, la corruptio, le déclin de toute moralité, les poubelles, ll'insécurité, sont pour nous s libanais bien plus essentiels.....Comme disent les anglais, it is Hopeless.

gaby sioufi

""Une page créée par un groupe occulte sur Facebook, « L'Union du peuple syrien au Liban », qui compte plus de 14 000 followers, ""

sans trop insister, Ms Antar , vous auriez du ecrire : " L'union etc,,,, qui compte SEULEMENT 14 000 followers "
et puis, pourquoi donner a ce "mouvement" un sorte de legitimite en ecrivant : " a repris à son compte l'événement organisé par le Forum socialiste, appelant à un rassemblement « pour revendiquer nos droits légaux et légitimes " , d'abord QUELLE valeur a ce forum socialiste??? je parie qu'on ne le sait guere,
et puis , Ms Antar, vous auriez du POINTER LEUR REVENDICATION DE LEURS DROITS LEGAUX ET LEGITIMES"" , vous laissez passer cela COMME SI ils avaient reellement des droist chez nous.

gaby sioufi

il aurait fallu refuser une telle autorisation a l'origine ,mr machnouk.
mais quand meme bravo pour cette nouvelle decision , en fait non, DEMI BRAVO !
car mr machnouk, vus avez mis les 2 rasseblements sur un pied d'egalite , CEUX CONTRE LE LIBAN ET CEUX POUR LE LIBAN.
mais bon, on n'a jamais ce qu'on espere , s'agissant du gouvernement

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

L,ARMEE NATIONALE SEULE FORCE A DEFENDRE LE PAYS... DONC, BAS LES MAINS DE L,ARMEE ! MANIFESTER CONTRE L,ARMEE EST UNE TRAITRISE...

Irene Said

"...l'Union du peuple syrien au Liban...pour revendiquer vos droits légitimes..."

Quel culot, on croit rêver, ils revendiquent, sans aucune gêne !

Peuple syrien, vous avez une patrie, la Syrie, retournez-y le plus rapidement possible et allez clamer vos revendications chez Bachar el Assad.

Et surtout n'oubliez pas que vous n'êtes que des réfugiés chez nous que nous avons bien voulu accueillir...et respectez nous!

Ici, c'est le Liban, pays souverain et indépendant, avec une Armée formidable que nous appuyons de tout notre coeur !
Irène Saïd

NAUFAL SORAYA

C'est une honte que de trouver des Libanais prêts à "soutenir les réfugiés syriens" et à manifester contre leur Armée, lorsqu'elle agit dans le but de les protéger contre des actes de terrorisme!

De plus, la majeure partie des Libanais ne souhaite absolument pas "souder les relations libano-syriennes". Que ceux dont c'est l'objectif changent de pays de résidence! Incroyable, quand même!!!

Chacun chez soi et nous ne nous en porterons que mieux!

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

La reconstruction de la Syrie et les clivages politiques internes

Le Journal en PDF

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

X
Déjà abonné ? Identifiez-vous
Vous lisez 1 de vos 10 articles gratuits par mois.

Pour la défense de toutes les libertés.