Rechercher
Rechercher

Liban - Diplomatie

Le contrat des trois milliards pour l’armée « n’a pas encore été signé par les Saoudiens »

Pour une source militaire française, rien n'est encore acquis du côté de Riyad ; Paris relève la « fragilité » du Liban...

Paris et Beyrouth avaient signé le 15 décembre 2014, le protocole d'accord pour la livraison d'armes françaises à l'armée libanaise, grâce à un don saoudien. Archives Reuters

Commentant la visite que vient d'effectuer au Liban l'émissaire français Jean-François Girault, le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Romain Nadal, a déclaré lors de son point de presse d'hier vendredi que la France s'inquiète de la gravité de la situation au Liban en raison notamment de la vacance présidentielle, du drame des réfugiés et de la tension dans la région des fermes de Chebaa.

« Le Liban est un pays fragile », a dit notamment M. Nadal qui a précisé, en réponse à une question, que M. Girault ne s'est pas rendu au Liban avec un plan précis, mais avec l'intention de prendre contact avec les diverses parties libanaises pour parvenir à une sortie de crise.
« Chaque jour qui passe est une perte de temps et c'est un facteur d'aggravation de la situation », a laissé entendre le porte-parole du Quai d'Orsay qui a affirmé que les efforts diplomatiques français se poursuivront sans relâche.


(Lire aussi : Craintes européennes et américaines d'une percée des islamistes au Liban)


Dans les cercles proches du Quai, on estime que l'inquiétude de la France s'accroît du fait que rien n'est fait au plan interne libanais pour faciliter l'élection d'un nouveau président, sinon des dialogues entre diverses forces politiques libanaises, dialogue bénéfique certes, mais pas assez intense pour que l'on voie le bout du tunnel.

Par ailleurs, des responsables français estiment que la France peut avoir la conscience tranquille au niveau du contrat franco-saoudien d'aide militaire au Liban (le projet des trois milliards offerts par l'Arabie saoudite) et affirment que cette affaire « est désormais derrière nous » alors que, selon des sources militaires fiables, la signature de la partie saoudienne n'est pas encore acquise et encore moins le paiement par Riyad des 5 % de la valeur totale du contrat.


(Lire aussi : Un plan jihadiste à grande échelle aurait été mis en échec)


Du côté officiel français, une opacité incompréhensible est affichée dès lors que des responsables du Quai d'Orsay ou de la rue Saint-Dominique (siège du ministère de la Défense) sont interrogés sur le sort de cet accord tripartite. Tout juste des propos qui se veulent rassurants annonçant sans plus de précisions que les premières livraisons d'armement français sont attendues à Beyrouth au cours du premier trimestre de cette année.

Côté saoudien, des personnalités proches de Riyad affirment que le contrat des trois milliards a été signé depuis belle lurette et que la balle est désormais dans le camp français... et libanais.
À ne rien comprendre... ou plutôt à bien comprendre l'inquiétude française et les propos de M. Nadal sur la « fragilité » du Liban.

 

Pour mémoire
Salam souhaite accélérer la livraison d'hélicoptères français à l'armée

Le Liban signe avec la France l'accord pour la livraison d'armes

2015, année de l'armement de la troupe et des visites express de responsables occidentaux


Commentant la visite que vient d'effectuer au Liban l'émissaire français Jean-François Girault, le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Romain Nadal, a déclaré lors de son point de presse d'hier vendredi que la France s'inquiète de la gravité de la situation au Liban en raison notamment de la vacance présidentielle, du drame des réfugiés et de la tension dans la...

commentaires (6)

Tant que le Hezbollah joue à l'état dans l'état, Tant que le pays n'est pas gouverné, les aides extérieurs avanceront très lentement pour venir en aide au Liban, pays en déliquescence, alors les pays donateurs connaissent bien le Hezbollah qui combat en Syrie, possède des caches de missiles, prêt à déclencher une guerre contre un autre pays sans l'avis de son pays, et qui est actuellement capable de prendre le pouvoir et d'intégrer cet armement donné et attendu dans sa panoplie à tuer .... On peut disserter des heures sur ce sujet Il n'y a qu'une seule solution : le Hezbollah confie son excessif armement à l'Armée Libanaise, seule représentante légale du pays sous les ordres d'un Président de la République et de son gouvernement Hélas, et grâce au Hezbollah et à son mentor, nous n'avons ni Président ni gouvernement, uniquement des représentants expédiant les affaires courantes, et encore !!!!!! Triste !!! très triste qu'un si beau pays soit pris en otage ! Nous n'avons que faire d'Israel, de l'Iran et consorts. Nous voulons ivre avec nos valeurs, notre culture, en assurant la paix, la pérennité de notre richesse et l'avenir de nos enfants Il sera difficile d'expliquer cela à des fanatiques qui confondent religion et gestion républicaine des affaires d'un pays Le Liban aura beaucoup de difficultés à guérir le cancer qui le ronge depuis déjà plusieurs années et qui ne cesse de se développer

FAKHOURI

17 h 03, le 07 février 2015

Tous les commentaires

Commentaires (6)

  • Tant que le Hezbollah joue à l'état dans l'état, Tant que le pays n'est pas gouverné, les aides extérieurs avanceront très lentement pour venir en aide au Liban, pays en déliquescence, alors les pays donateurs connaissent bien le Hezbollah qui combat en Syrie, possède des caches de missiles, prêt à déclencher une guerre contre un autre pays sans l'avis de son pays, et qui est actuellement capable de prendre le pouvoir et d'intégrer cet armement donné et attendu dans sa panoplie à tuer .... On peut disserter des heures sur ce sujet Il n'y a qu'une seule solution : le Hezbollah confie son excessif armement à l'Armée Libanaise, seule représentante légale du pays sous les ordres d'un Président de la République et de son gouvernement Hélas, et grâce au Hezbollah et à son mentor, nous n'avons ni Président ni gouvernement, uniquement des représentants expédiant les affaires courantes, et encore !!!!!! Triste !!! très triste qu'un si beau pays soit pris en otage ! Nous n'avons que faire d'Israel, de l'Iran et consorts. Nous voulons ivre avec nos valeurs, notre culture, en assurant la paix, la pérennité de notre richesse et l'avenir de nos enfants Il sera difficile d'expliquer cela à des fanatiques qui confondent religion et gestion républicaine des affaires d'un pays Le Liban aura beaucoup de difficultés à guérir le cancer qui le ronge depuis déjà plusieurs années et qui ne cesse de se développer

    FAKHOURI

    17 h 03, le 07 février 2015

  • Aller un peu de courage , nommons les choses correctement... L'on peut comprendre ...que ni les saoudiens ..ni les français, veulent vraiment financer des armes qui pourraient finir dans les mains d'une milice libano/étrangère aux intérêts du pays....

    M.V.

    13 h 19, le 07 février 2015

  • L'ÉQUIVOQUE... QUELLE SERAIT LA DESTINATION FINALE DES ARMES PRÉOCCUPE RIYAD ET PARIS !!!

    SOUTENONS L,OLJ. CONDAMNONS SES CENSURES.

    12 h 58, le 07 février 2015

  • En bref donc pas de nouvelles armes en vue pour l’armée libanaise tant que la situation du pays est si explosive . Triste.

    Sabbagha Antoine

    11 h 27, le 07 février 2015

  • Je le pressentais que giraut venait pour s'enquerir de la securite de l'usurpie/israrecel, je l'ai meme ecrit dans ces colonnes en demandant ce qu'il avait apporte pour la troupe qui se bat contre les allies des occicons a savoir les salafowahabaites binsaouds . romain nadal evoque chebaa après le passage inutile de giraut et bifurque sur le fait de la situation des islamistes au Liban , on est pas dupe messieurs les francais , la fessee de chebaa , celle ou israrecel n'a pas declare toutes ses pertes tel un fraudeur du fisc a fait tellement mal que le chantage aux armes binsaouds est honteux . De toute facon , nadal , giraut ou hollandouille a quoi servez vous au Liban ??? nada rien yok ......

    FRIK-A-FRAK

    10 h 07, le 07 février 2015

  • LE PAQUEBOT EST SUR LES RÉCIFS... ET LES ABRUTIS QUI LE COMMANDENT S'ABRUTISENT DE PLUS EN PLUS... DE LA TRAÎTRISE !!!

    SOUTENONS L,OLJ. CONDAMNONS SES CENSURES.

    06 h 52, le 07 février 2015

Retour en haut