Rechercher
Rechercher

Liban - L’éclairage

2015, année de l’armement de la troupe et des visites express de responsables occidentaux

Pour les membres de la délégation libanaise ayant accompagné le Premier ministre Tammam Salam à Paris, cette visite s'est articulée autour de trois grands thèmes. D'abord, l'engagement de la France à soutenir le Liban afin de faciliter l'élection d'un président, par le biais d'une initiative proposée à l'Iran, l'Arabie saoudite, les États-Unis, la Russie et le Vatican. Ensuite, l'accélération du processus d'armement de l'armée à travers le don saoudien des trois milliards de dollars, le président François Hollande ayant donné des instructions au chef d'état-major des armées d'envoyer des armes jusqu'à Beyrouth, à commencer par les hélicoptères nécessaires pour la lutte antiterroriste. Enfin, l'intérêt que porte Paris au dossier des réfugiés syriens après que les responsables français eurent compris le danger engendré par cette présence massive que le Liban ne peut plus supporter.


Mais c'est surtout le don saoudien qui était au cœur des discussions de M. Tammam Salam avec les autorités françaises. Le Premier ministre a en effet annoncé au terme de sa visite la fin des négociations techniques à ce sujet et l'envoi d'un protocole à l'Arabie saoudite pour qu'elle le signe d'ici à 30 jours, de manière à ce que le début de la nouvelle année témoigne de l'arrivée des premières cargaisons d'armes. À la signature du protocole, le ministère saoudien des Finances versera 20 pour cent de la somme totale du don. À ce sujet, un membre de la délégation a assuré que le plan de livraison devrait durer environ 45 mois et se répartir sur trois échéances, mais que le président français a demandé une accélération du processus sans se conformer à l'agenda. De cette manière, les hélicoptères Gazelle équipés de missiles Hot et les hélicoptères Puma seront livrés bientôt, alors qu'ils n'étaient planifiés que pour la fin du processus de livraison.


Par ailleurs, il est devenu quasi certain aujourd'hui que les Américains sont tout aussi intéressés par l'armement de la troupe. Cela s'est notamment traduit par la visite à Beyrouth du secrétaire adjoint US de la Défense la semaine dernière pour s'entendre avec le commandant en chef Jean Kahwagi sur des aides immédiates comprenant notamment 12 hélicoptères de guerre Kiowa qui ont été payés par les Saoudiens aussi, 300 millions de dollars du quatrième milliard saoudien ayant été alloués aux États-Unis. La livraison comprendra aussi des avions Cessna pour les opérations de reconnaissance et les combats, ainsi que 8 avions Tucano généralement utilisés en appui à des opérations terrestres, grâce à des missiles et des bombes à laser capables de détruire des véhicules blindés. Les avions Cessna sont attendus début 2015. Un ministre membre de la délégation libanaise assure à ce propos que l'administration US tente avec le Congrès d'augmenter les aides américaines au Liban après que les républicains y sont devenus majoritaires. « Moscou, quant à elle, tente aussi de mettre en application le don d'avions Mig 29 ou d'hélicoptères M12 qu'elle avait promis au Liban, explique le ministre. Une délégation militaire libanaise s'est rendue en Russie à cet effet. » Et le ministre d'ajouter : « Le Danemark a décidé à son tour d'équiper la troupe afin de contrôler les frontières est avec la Syrie. La Belgique, qui a retiré son contingent de la Finul pour des raisons financières, a également choisi d'offrir un hôpital militaire pour nos soldats. De leur côté, la Jordanie et Chypre ont fait part de leur souhait d'aider le Liban dans sa lutte contre le terrorisme en lui offrant un équipement militaire. Les cargaisons d'armes commencent à être envoyées depuis Chypre jusqu'à Beyrouth. Il existe une volonté internationale de combattre Daech et d'aider le Liban en renforçant sa troupe et préserver la stabilité dans toute la région, notamment dans la Békaa. »


En effet, un haut responsable français a réitéré à la délégation libanaise à Paris l'engagement de la France à protéger l'équation libanaise. « Nous ne permettrons pas à Daech de dynamiter l'équation libanaise ni que ce groupuscule arrive jusqu'au rivage de la mer Méditerranée, a-t-il dit. C'est une ligne rouge pour nous Français et l'Occident ne restera pas les bras croisés. » Dans les milieux ministériels on affirme que la France se sent concernée par ce qui se passe au Liban et l'on estime que l'année 2015 sera l'année de l'armement de l'armée et des visites express de hauts responsables occidentaux pour s'enquérir des besoins du Liban dans sa lutte contre le terrorisme. Une lutte qui est loin d'être achevée.

 

Lire aussi

Entre le Hezbollah et le Futur, un dialogue minimal


Pour les membres de la délégation libanaise ayant accompagné le Premier ministre Tammam Salam à Paris, cette visite s'est articulée autour de trois grands thèmes. D'abord, l'engagement de la France à soutenir le Liban afin de faciliter l'élection d'un président, par le biais d'une initiative proposée à l'Iran, l'Arabie saoudite, les États-Unis, la Russie et le Vatican. Ensuite,...

commentaires (1)

2015, année de l'intervention de 36 pays du monde pour que les parties politiques -tout particulièrement chrétiennes et encore plus particulièrement les maronites- de ce "pays mouchoir de poche" (expression de M Gaby Nasr), aient un peu de honte, un peu de pudeur, et s'entendent sur l'élection d'un président de la République ! Dans ledit "mouchoir de poche" en effet il y a des "chefs" qui se croient le centre du monde ! Dégoûtant ! Ecoeurant !!

Halim Abou Chacra

11 h 48, le 19 décembre 2014

Tous les commentaires

Commentaires (1)

  • 2015, année de l'intervention de 36 pays du monde pour que les parties politiques -tout particulièrement chrétiennes et encore plus particulièrement les maronites- de ce "pays mouchoir de poche" (expression de M Gaby Nasr), aient un peu de honte, un peu de pudeur, et s'entendent sur l'élection d'un président de la République ! Dans ledit "mouchoir de poche" en effet il y a des "chefs" qui se croient le centre du monde ! Dégoûtant ! Ecoeurant !!

    Halim Abou Chacra

    11 h 48, le 19 décembre 2014

Retour en haut