Rechercher
Rechercher

Liban

Salam souhaite accélérer la livraison d’hélicoptères français à l’armée

Le Premier ministre libanais Tammam Salam. ERIC LALMAND/AFP

Le Premier ministre Tammam Salam a affirmé hier que le Liban souhaite recevoir rapidement les hélicoptères français prévus dans le cadre du contrat de livraisons d'armes franco-saoudien visant à renforcer l'armée face à la menace jihadiste.
« Il faut encore attendre que les Saoudiens paraphent l'accord final avant que les Français commencent à livrer, a-t-il souligné. Il ne s'agit pas que d'armes mais aussi d'équipements et de formation, et le tout est étalé sur quarante mois. Nous discutons encore pour que les hélicoptères soient livrés au début du programme et non à la fin pour que nous puissions utiliser au plus tôt les missiles contre les jihadistes dans la montagne », a indiqué M. Salam, dans une interview accordée hier au Journal du Dimanche.
« Daech est présent dans la région de Ersal à la frontière libano-syrienne. S'il parvient à envahir le Liban, il imposera son extrémisme partout. Daech a déjà essayé de nous déstabiliser avec l'aide de ses alliés au sein même du Liban. Mais l'armée libanaise est parvenue à maîtriser la situation à Tripoli, dans le Nord. On a gagné cette bataille-là. On pensait que Daech provoquerait une guerre entre sunnites et chiites, mais finalement les communautés ont décidé de rester favorables à l'unité de l'État », a-t-il ajouté.
M. Salam a par ailleurs minimisé les désertions dans les rangs de l'armée. « Il ne s'agit que d'une demi-douzaine de soldats sur une armée de 80 000 hommes et aucun officier ne figure parmi eux. La puissance médiatique des terroristes a fait croire à travers les médias sociaux qu'il s'agissait de victoires. Je conteste les accusations selon lesquelles l'armée libanaise souffrirait d'un manque de cohésion ou de représentativité. Cela dit, avec les kidnappings de soldats et l'exécution de plusieurs autres, l'émotion dans l'opinion est forte face à ces atrocités. Ces soldats ont été tués pour saper le moral de l'armée et diviser davantage nos communautés. »
Les bombardements aériens menés par des avions de la coalition internationale conduite par les États-Unis sur l'État islamique et le Front al-Nosra, sont « insuffisants et symboliques », a en outre estimé Tammam Salam. « Pour les battre il faudrait aller au sol. Mais à ce stade, qui veut y aller ? » a-t-il dit.
Tammam Salam a indiqué que « si les réfugiés syriens au Liban ne sont pas nourris, nous serons confrontés à une situation très inquiétante, peut-être même à une révolte ».
Il a enfin estimé que « c'est bien entendu le contexte de la situation en Syrie qui explique en partie l'état de paralysie que connaît actuellement le pays ». « En l'absence d'élection d'un président de la République par le Parlement, tout est aggravé. Au Liban, toutes les factions sont responsables du blocage des institutions. Je ne veux pas désigner un seul coupable. J'espère que le dialogue entre le Hezbollah et le courant du Futur portera ses fruits afin que nous puissions enfin élire un président », a-t-il conclu.


Le Premier ministre Tammam Salam a affirmé hier que le Liban souhaite recevoir rapidement les hélicoptères français prévus dans le cadre du contrat de livraisons d'armes franco-saoudien visant à renforcer l'armée face à la menace jihadiste.« Il faut encore attendre que les Saoudiens paraphent l'accord final avant que les Français commencent à livrer, a-t-il souligné. Il ne s'agit...

commentaires (1)

« Pour les battre il faudrait aller au sol. Mais à ce stade, qui veut y aller ? » a-t-il dit. Mais quand le hezb résistant y est allé , beaucoup ont râlé , et pendant qu'il y est beaucoup continue de râler et tant qu'il y sera beaucoup continueront de râler . Le hezb résistant est le seul à y être , ne le saviez vous pas ???? d'où croyiez vous Mr Salam que daech/nosra etc... n'osent pas s'y aventurer plus , hein ?? grâce à la présence du hezb résistant pardi !!!

FRIK-A-FRAK

20 h 06, le 22 décembre 2014

Tous les commentaires

Commentaires (1)

  • « Pour les battre il faudrait aller au sol. Mais à ce stade, qui veut y aller ? » a-t-il dit. Mais quand le hezb résistant y est allé , beaucoup ont râlé , et pendant qu'il y est beaucoup continue de râler et tant qu'il y sera beaucoup continueront de râler . Le hezb résistant est le seul à y être , ne le saviez vous pas ???? d'où croyiez vous Mr Salam que daech/nosra etc... n'osent pas s'y aventurer plus , hein ?? grâce à la présence du hezb résistant pardi !!!

    FRIK-A-FRAK

    20 h 06, le 22 décembre 2014

Retour en haut