Rechercher
Rechercher

Liban - Dans les coulisses de la diplomatie

Craintes européennes et américaines d’une percée des islamistes au Liban

Tout dialogue interlibanais, que ce soit entre les deux pôles chrétiens, Samir Geagea et Michel Aoun, ou entre le Hezbollah et le courant du Futur, ne peut que renforcer l'immunité du Liban.
C'est ce qui ressort des rencontres sur deux jours du directeur Moyen-Orient-Afrique du Nord au Quai d'Orsay, Jean-François Giraud, avec les responsables libanais. L'émissaire français, dépêché à Beyrouth pour tenter de débloquer le nœud gordien de l'élection présidentielle, a exprimé ses craintes de la situation sécuritaire pour les mois à venir. Selon lui, le dialogue est le seul moyen de renforcer l'immunité libanaise et empêcher l'affrontement communautaire qui se propage en Syrie et en Irak. Il constitue en outre un bouclier solide pour faire face aux deux organisations terroristes, l'État islamique et le Front al-Nosra, de sorte à les empêcher d'effectuer une percée au-delà des frontières est du Liban, en dépit des multiples tentatives dans cette direction. Le responsable français n'a d'ailleurs pas caché l'inquiétude de son gouvernement qui craint une situation difficile pour le pays sur le plan de la sécurité pour les mois à venir.


(Lire aussi : Le contrat des trois milliards pour l'armée « n'a pas encore été signé par les Saoudiens »)


Selon des informations recueillies de sources diplomatiques, les Américains et les Européens prennent désormais au sérieux les attaques répétées des éléments d'al-Nosra contre plusieurs positions de l'armée, notamment dans le jurd de Ras Baalbeck. Ces tentatives s'expliquent par le fait que la coalition internationale contre l'État islamique est désormais déterminée à bouter Daech (EI) hors d'Irak en quelques mois, le plan suivi à ce jour devant être modifié si le Congrès américain accepte de voter le budget demandé par le président américain, soit 8,8 milliards de dollars. L'Union européenne, de son côté, a déjà consacré un milliard de dollars pour la lutte contre le terrorisme qui a frappé la France en plein cœur, suscitant une mobilisation générale dans l'ensemble des États européens, dont certains de leurs ressortissants ont été rejoindre les rangs de l'État islamique.


(Lire aussi : Un plan jihadiste à grande échelle aurait été mis en échec)


Les sources ont en outre fait savoir qu'une réunion militaire d'un pays européen s'est déroulée à Beyrouth en présence de son chef d'état-major, dans une optique de prévention, à la lumière des dangers qui menacent le pays. Ce pays serait d'ailleurs prêt à aider le Liban à contrer toute attaque déclenchée par les combattants à l'aide d'avions militaires installés sur une base navale à 200 km du large des côtes libanaises, au cas où les positions de l'armée dans la Békaa devaient subir une attaque violente qui nécessiterait un soutien aérien à la demande du Liban.

 

Lire aussi
Le Hezbollah à Rabieh : « Nous ne lâcherons pas Aoun »

Abbas Ibrahim : Le Liban tient à la résolution 1701


Tout dialogue interlibanais, que ce soit entre les deux pôles chrétiens, Samir Geagea et Michel Aoun, ou entre le Hezbollah et le courant du Futur, ne peut que renforcer l'immunité du Liban.C'est ce qui ressort des rencontres sur deux jours du directeur Moyen-Orient-Afrique du Nord au Quai d'Orsay, Jean-François Giraud, avec les responsables libanais. L'émissaire français, dépêché à...

commentaires (5)

Les craintes ne sont pas seulement européennes et américaines, elles le sont aussi par tous les Libanais résidants et de la diaspora. Le seul individu qui ne les craint pas est l'obsédé présidentiel et ce, grâce à l'accord qu'il avait signé à Canossa/Mar-Mikhaël à Chiyah....

Honneur et Patrie

21 h 34, le 07 février 2015

Tous les commentaires

Commentaires (5)

  • Les craintes ne sont pas seulement européennes et américaines, elles le sont aussi par tous les Libanais résidants et de la diaspora. Le seul individu qui ne les craint pas est l'obsédé présidentiel et ce, grâce à l'accord qu'il avait signé à Canossa/Mar-Mikhaël à Chiyah....

    Honneur et Patrie

    21 h 34, le 07 février 2015

  • C'est de l'intox à 2 balles américano/euro ...qui perdent leurs influence au M.O d'une part ...et d'autre part ...trouvent des excuses faciles pour ne pas livrer des armements ...pour en finalité ...se poser en sauveur du Liban ...! la ficelle est un peu grosse... comme un cordage du Titanic....!

    M.V.

    17 h 02, le 07 février 2015

  • La France probablement sera le pays européen qui pourra sauver le Liban de toute attaque déclenchée par les islamistes.

    Sabbagha Antoine

    11 h 33, le 07 février 2015

  • LA DONNE JIHADISTE FAIT DU HEZBOLLAH... BIEN QUE PERC(S)É... MAIS SEULE FORCE MILICIENNE ORGANISÉE ET CAPABLE DE CONFRONTER LES CANNIBALES... AVEC L'ARMÉE... UN MAL NÉCESSAIRE OU PLUTÔT UNE GARANTIE IMPOSÉE MAIS AUJOURD'HUI POSITIVE DANS LE CONTEXTE ACTUEL QUI SÉVIT DANS LA RÉGION ! APRÈS ? APRÈS... L'EXEMPLE YÉMÉNITE PRÉOCCUPE LES ESPRITS !

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    06 h 39, le 07 février 2015

  • TOUT DIALOGUE INTER LIBANAIS NE PEUT QUE RENFORCER L'IMMUNITÉ DU LIBAN ! TOUT LE MONDE LE SAIT... TOUT LE MONDE LE COMPREND... EXCEPTÉ NOS ABRUTIS CAR POUR LES UNS LES INTÉRÊTS DE LA PERC(S)ÉE PRIMENT CEUX DE LA PATRIE ET POUR LES AUTRES LEURS INTÉRÊTS PERSONNELS... DE LA TRAÎTRISE DES DEUX CÔTÉS !!!

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    05 h 23, le 07 février 2015

Retour en haut